Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 19:17

Grotte de Kamarès

Voici une randonnée assez connue qui vous permettra de découvrir le flanc sud du Psiloritis.

 

La grotte de Kamarès  serait aussi appelée « la  grotte noire », à cause de la couleur de ses pierres, ce qui est bizarre pour du calcaire, mais peut-être sont-ce les excréments des chauves-souris qui lui donnent cette couleur ? (appréciation toute personnelle de l’auteur).

D’après le panneau officiel situé au départ du sentier la grotte se situerait à 1500 mètres d’altitude et d’après mon altimètre à 1620 mètres !!!!! qui croire ?

La grotte de Kamarès s’est formée en terrain calcaire de la période jurassique (ce qui n’a rien d’original).

 

Elle aurait été occupée depuis le néolithique. Ce n’est cependant qu’à l’époque minoenne qu’elle a constitué un important lieu de culte. Dans cette grotte, ont été trouvés des monnaies exceptionnelles et des vases d’un style unique qui prirent le nom de « kamaraïka » du nom de la grotte.

 

Le visiteur ignorant mais méritant (il s’est farci 1000 mètres de dénivelé), comme moi, ne distingue rien de tout cela. Il aurait peut-être été utile que les éminents archéologues qui ont récupéré les vases laissassent quelques panneaux explicatifs.

 

 

Départ/Arrivée : Village de Kamarès

 

- Depuis Iraklio, prendre la route de Mirès et à Aghia-Barbara la route qui passe par les villages du sud du Psiloritis Gergeri, Zaros....)

  - Depuis Réthimno rejoindre cette route en passant par Fourfouras.

 

Il n’est pas possible de faire une boucle, l’aller et le retour se font par le même sentier. La seule autre possibilité est de continuer le E4 vers le sommet du Psiloritis.

 

Dénivelés :

*   positif et négatif : 940 mètres d’après le panneau officiel, 1060 mètres d’après l’instrument de mesure de votre serviteur.

 

Compte non tenu des dénivelés intermédiaires dus au tracé du chemin.

 

Durée : 7H30 environ (ajouter une pause d’une demi-heure à la grotte) ;

    Ascension : 4H00, compte-tenu des petites pauses, photos,..... (Village – 1er abreuvoir : 1H00, 2ème abreuvoir : 2H10 ; 4ème abreuvoir : 3H00 ; grotte : 4H00) ;

    Descente : 3H30.

 

Types de voies empruntées : Sentier : 100%

 

Difficulté : Cette balade n’est pas facile compte tenu du dénivelé important et de l’état du sentier. La première partie du chemin monte fortement dans la pierraille, mais le sentier est assez intelligemment tracé et la progression n’est pas trop difficile. Après 1H30 de marche, le chemin pénètre dans une forêt,  la progression devient beaucoup plus aisée et agréable du fait de l’ombre et du sentier qui est moins pentu. La dernière heure de marche s’effectue sur un sentier mal tracé, très pentu, sans ombre et désagréable car mal stabilisé, surtout en descente. Une bonne paire de chaussures de marche est recommandée.

Compte tenu de l’altitude la température n’est pas vraiment un problème, sauf au démarrage, si vous partez un peu tard.

 

                                                                                                   
Balisage
 : Panneau d’informations à l’entrée du sentier dans le village de Kamarès, quelques panneaux du E4 sur la partie commune, c’est à dire avant l’embranchement vers la grotte, des panneaux en allemand ????  indiquant HOHLE, quelques marques rouges délavées et surtout des cairns.












Végétation/Flore :
Garrigue épineuse dans la première partie, puis forêt de chêne-vert, garrigue épineuse clairsemée vers la grotte, assez peu de fleurs. 

 


















quelques-unes des fleurs rencontrées en chemin.




Eau/ravitaillement en cours de route: Pas de ravitaillement en cours de route. Très sympathique Kafénio juste au départ du sentier dans Kamarès, le patron ex-émigré en Allemagne, parle toutes les langues ou presque....., prix locaux.

 

Baignade : Pas de possibilité de baignade

 

Hébergement : Le plus agréable est très certainement de se loger à Zaros, notamment si vous voulez aussi faire la gorge de Rouvas. Vous aurez ainsi le plaisir d’apprécier la vie d’un authentique bourg crétois, déserté par les touristes le soir. Vous pouvez également aller à Matala qui n’est pas très loin (25km environ) et se situe en bord de mer, mais c’est l’option inverse !!!!!

 

 

 





Le sentier démarre à la sortie est du village,
très rapidement vous avez de belles vues sur celui-ci et plus loin sur la plaine de la Messara et la mer de Libye

















Le sentier serpente sur le  flanc de la montagne en suivant la direction d'une canalisation qui descend vers le village. Vers 800 mètres vous atteignez le 1er abreuvoir.



Après 1H30 à 1H40 de marche vous pénétrez dans une forêt de chênes-verts, le sentier devient plus aisé. C'est la partie la plus agréable de la randonnée.



Après 2H00/2H15 de marche vous atteignez, le deuxième abreuvoir qui se trouve sur un petit plateau, à environ 1170 mètres d'altitude.
L'endroit est idéal pour faire une petite halte ou un pique-nique (sur le chemin du retour).

Dans la forêt, le sentier longe la canalisation cimentée.

Quelques losanges du E4 sont visibles.





















Après 3H00 environ vous arrivez au dernier des abreuvoirs qui est adossé à un petit bâtiment en pierre. La canalisation qui servait de repère s'arrête ici.


Immédiatement après le sentier devient plus difficile.






















La grotte apparait au dernier moment après un ultime repli de terrain.
Comme je l'ai dit, il est dommage qu'elle ne soit pas mieux aménagée car le visiteur moderne a du mal à imaginer qu'elle ait pu être un lieu de culte important.

Gheia sou spilaio.......et c'est parti pour le retour vers Kamarès.









Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Richard
  • Le blog de Richard
  • : Ce blog propose des itinéraires de randonnées pédestres, de balades urbaines et des informations sur la Crète, son histoire, sa géographie...
  • Contact

Recherche