Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 15:06
de Kato-Zakros à Ziros par Ksérokambos et la gorge de Chamaitoulo
 
Voici la deuxième journée de notre périple de deux jours dans l’extrême-est de la Crète. Notre trajet de retour empruntera le sentier côtier qui va de Kato-Zakros à Ksérokambos puis remontera vers Ziros en empruntant la gorge de Chamaitoulo. Il nous permettra de découvrir des plages presque désertes et une gorge dont l’aridité tranche avec la profusion florale de celle de Zakros.
 
 
Départ :  Kato-Zakros
Arrivée : Ziros
    K-Zakros-Ziros copie
 

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

 
La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
 
Dénivelés : Départ : niveau de la mer
              Arrivée : 550 mètres
              Point haut 690 mètres
              Positif cumulé : 730 mètres
              Négatif cumulé : 190 mètres
 
Distance : 23,4 km
 
Durée : Comptez 7H50 de marche.
Kato-Zakros – fin du sentier côtier à Ksérokambos : 3H00 ; 6,5 km ; niveau de la mer.
Fin sentier côtier – bas de la gorge de Chamaitoulo: 1H25 ; 5,5 km ; 65 mètres ;
Bas de la gorge – fontaine – haut de la gorge : 1H30 ; 3,6 km ; 535 mètres ;
Fontaine – jonction avec la route à Chamaitoulo : 0H30 ; 1,3 km ;  550 mètres ;
Chamaitoulo – Ziros par la route : 1H25 ; 6,5 km ; 550 mètres.
 
Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses de longue durée. L’altitude est celle du second point.
 
Types de voies empruntées : (en temps de marche) pistes de terre: 10% ; sentier parfois trés pierreux : 65% ; route bitumée : 25%. .
 
Balisage : Très bon sur le sentier côtier (points rouges) ; pas de balisage dans la gorge mais le sentier est bien tracé, pas de balisage sur les pistes mais il suffit de suivre les cartes et mes indications.
 
Température/chaleur : Pas d’ombre sur l’ensemble du parcours, ce trajet est donc à déconseiller aux personnes sensibles à la chaleur par les chaudes journées du cœur de l’été, notamment pour la remontée de la gorge et le trajet sur la route entre Chamaitoulo et Ziros.
 
Quel temps fait-il en Crète aujourd’hui ? Cliquez sur le lien de la météo grecque :
http://www.meteo.gr/waf.asp
 
Eau/ravitaillement en cours de route: 2 tavernes sur le trajet, en bord de mer, à Ksérokambos, l’occasion de boire un coup, éventuellement de casser une petite croûte légère et de refaire provision d’eau car vous ne trouverez plus rien avant Ziros, Kafénias à Ziros.
 
Vertige : Aucun passage à risque.
 
Fréquentation du sentier : Peu de chance de rencontrer quelqu’un sur le sentier côtier bien qu’il soit très bien balisé et encore moins de chance dans la gorge.
 
Difficulté : (à mon avis) La principale difficulté de ce trajet sera la chaleur si vous le faites de juin à septembre, pour le reste vous ne devriez pas rencontrer de difficultés particulières. Consultez donc la météo surtout si vous êtes sensible à la chaleur.

Hébergement, conseils pratiques :

 
Equipement : Une bonne paire de chaussures de marche sera appréciée car le sentier est très pierreux entre Kato-Zakros et Ksérokambos et les roches sont assez coupantes. Pour le reste chapeau, crème solaire et 2 litres d’eau.
 
Hébergement/restauration : Sauf si vous souhaitez goûter l’ambiance d’un village crétois loin des flots de touristes, je ne vous conseille pas de vous éterniser à Ziros, revenez plutôt sur la côte soit à Kato-Zakros soit à Palékastro en fonction de votre programme du lendemain. Je rappelle qu’il y a un petit hôtel-restaurant à Ziros.
 
Période recommandée : Printemps et automne
 
Flore/végétation : Les touffes de thym colorent le paysage notamment en bord de mer. En automne les scilles maritimes fleurissent en grand nombre. La gorge de Chamaitoulo est très aride.
 
Faune: Vous verrez beaucoup d’oiseaux de mer, mouettes surtout, cependant rien à voir avec les côtes de Bretagne.
 
Baignade : Les plages de Ksérokambos vous invitent à la baignade, c’est l’un des rares coin de Crète où l’on trouvent encore des naturistes.
 
 

Le trajet :

02 K-Zakros-Kserokambos
                                          Site de Kato-Zakros, depuis le début du sentier
 
 
Depuis Kato-Zakros, longer la plage vers le sud en vous dirigeant vers la falaise. Vous passez la rivière qui, sauf périodes de pluie, n’arrive pas jusqu’à la mer. Quelques bateaux sont tirés sur la plage près d’une cale de mise à l’eau. Une minuscule pancarte vous indique le début du sentier. A partir de ce point le balisage, fait de points rouges, est parfait. Ce fait est assez rare en Crète et mérite d’être souligné. Par contre le sentier est très pierreux et les pierres sont assez coupantes, la progression n’est donc pas très rapide.
Le sentier  grimpe d’abord sur un petit plateau situé à une trentaine de mètres au dessus de la mer, ce plateau, d’une largeur variable, est coincé entre la mer et une falaise de 100 à 150 mètres de hauteur. Le sentier reste sur le plateau jusqu’à Ksérokambos, sauf pour franchir 4 petites ravines.  
 06 K-Zakros-Kserokambos                                                         Le sentier
  
Après le passage de la dernière ravine vous longez une vaste crique. A la fin du sentier vous franchissez un portail métallique que vous n’oublierez pas de refermer. Depuis Kato-Zakros jusqu’au portail la distance est de 6,5 km.
Ce portail donne dans un champ, en bord de mer une plage déserte propice au naturisme s’offre à vous. Continuez le sentier jusqu’à une piste en terre que vous suivez, sur la gauche, en direction de trois résidences secondaires récentes, puis dirigez vous vers la mer. Prenez la mauvaise piste qui longe une plage déserte en direction du sud. Continuez ensuite sur la plage en longeant sur votre droite une sorte de lagune.
16 a Kserokambos
                                Plage bordant la lagune de Ksérokambos
 
 Vous rejoignez une piste, puis une route bitumée en bord de mer toujours en allant vers le sud. Vous voyez alors une plage aménagée avec quelques parasols et quelques touristes. De l’autre côté de la route, après 2,5 km depuis la fin du sentier, deux tavernes où vous pourrez vous rafraichir et casser la croûte.
100 mètres environ après les tavernes, la route bitumée tourne sur votre droite en direction de la route qui se dirige vers Ziros. Prenez cette route sur 350 mètres environ, puis prenez la piste qui part sur la gauche de la route. Cette piste rejoint la route bitumée de Ziros au dessus de la grande plage de Ksérokambos (1,3 km après les tavernes). Vous continuez sur la route bitumée en direction de Ziros. Il vous reste 1,9 km à faire pour arriver au bas de la gorge de Chamaitoulo ou de Ksérokambos au choix.  
 20 Gorge-Chamaitoulo                                             Bas de la gorge à Ksérokambos
 
Prenez la piste qui se trouve sur la droite, en montant, du lit à sec de la rivière. Après 300 mètres environ, le chemin démarre sur la gauche et passe sur l’autre rive de la rivière. Il n’y a aucun balisage dans la gorge, mais le sentier est clairement tracé et vous n’aurez aucune peine à le suivre. Il ne rencontre aucun obstacle notable : amas rocheux, cascades à sec ou éboulis. Les bordures en pierre de l’ancien chemin muletier sont souvent visibles. La gorge est desséchée et sa maigre végétation d’épineux et de plantes aromatiques tranche avec celle de la gorge de Zakros.
22 Gorge-Chamaitoulo
                                                 Le sentier est bien tracé
 
  Vous continuez votre progression en remontant la gorge pendant environ 3,6 km (1H30 de marche) Vous arrivez alors à une fontaine en pierre sur la rive droite en montant, vous êtes à 490 mètres d’altitude environ. La vanne était cassée, donc pas d’eau à cette fontaine.
La gorge se continue vers le nord-ouest mais le sentier traverse le lit de la rivière pour se diriger sud-ouest vers le hameau de Chamaitoulo. Il reste bien visible. Vous ne tardez pas à voir une barrière grillagée sur votre droite. Vous arrivez en vue du hameau, vous passez plusieurs barrières et rejoignez une piste après avoir franchi une porte en grillage. Vous apercevez sur votre droite une petite bâtisse en parpaings de ciment. Vous prenez sur la gauche, vers la route bitumée, en passant devant une aire de battage et une retenue d’eau, puis une autre cabane en parpaings sur la gauche. Vous continuez la piste qui rejoint la route d’accès à Chamaitoulo qui se trouve sur votre droite. La route principale se trouve à quelques centaines de mètres. Il vous faudra une demi-heure pour faire les 1,3 km qui sépare la fontaine de la route. Vous êtes alors à 550 mètres d’altitude.
Vous prenez la route sur la droite en direction de Ziros. La route s’élève d’abord pour atteindre un point au à 690 mètres. Elle redescend ensuite vers le plateau de Ziros en passant  en bordure d’un terrain militaire dont vous apercevez quelques installations. Sur la route vous pourrez marcher d’un pas allègre si vous n’êtes pas importuné par la chaleur. Il vous faudra moins de 1H30 pour parcourir les 6,5 km qui vous séparent de Ziros. En arrivant à Ziros vous pourrez vous désaltérer dans l’un des kafénias.
     
Pour visualiser le diaporama, cliquez ci-contre :  

Partager cet article

Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article

commentaires

vacances crete - Grece 07/04/2012 09:05

Attention surtout à la météo et la chaleur avant de partir en randonnée. Attention aux réserves d'eau.

Présentation

  • : Le blog de Richard
  • Le blog de Richard
  • : Ce blog propose des itinéraires de randonnées pédestres, de balades urbaines et des informations sur la Crète, son histoire, sa géographie...
  • Contact

Recherche