Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 19:25

E4 Est, Journée 1 – Monastéraki – Chrissopighi

 

Cet article fait partie d’une série de quatre articles que nous consacrerons à une randonnée de quatre jours qui nous mènera de Pachia Ammos à Palékastro en empruntant le E4 puis le chemin côtier de Kato-Zakros à Palékastro (nord-est de l’île).

 

Cette première journée vous fera traverser le massif du Thripti pour atteindre celui du Orno.

 

Départ : Intersection E4/ route d’Aghios Nikolaos à Iérapètra.


Etapes intermédiaires:
 Monastéraki, Thripti, Orino. 


Arrivée
 : Village de Chrissopighi.

 

Dénivelés : - positif : environ 1050 mètres ;

                   - négatif : environ 700 mètres.

 

Durée : 9H00 environ (compte tenu des pauses de courte durée)

 

Difficulté : Assez physique du fait des dénivelés importants. Pas de danger particulier. Sentier mal balisé et difficile à suivre notamment entre Orino et Chrissopighi.

 

Comment s’y rendre : En voiture, se faire déposer au croisement entre la nationale Aghios Nikolaos/Iérapétra et la route asphaltée qui vient de Vassilaki.  Autrement prendre les transports en commun via Iérapétra ou un taxi, les tarifs grecs restent raisonnables par rapport aux tarifs français.

 

Sur la gauche de la route, en allant vers le sud (Iérapétra), partent une route asphaltée et une piste de terre (χωματόδρομος) encore appelée route agricole (αγροτικός δρόμος). Le E4 emprunte cette piste. Vous la suivrez donc jusqu’au petit village de Monastiraki au pied du Thripti.



 

Le matin, de bonne heure, en route d’un pas allègre pour quatre jours de marche.

 

                    Les flancs abrupts du Thripti dominent le chemin.

Vous croisez quelques marques (Σ
ήμα
) du E4 (losange jaune et blanc).


Dans le village prendre les escaliers sur votre droite et traverser le hameau. Vous passez par une petite place et une taverne.


A la sortie du hameau le chemin monte sur la droite, orientez-vous sur les poteaux électriques. 

Le chemin s’élève fortement en vous offrant de belles vues sur Pachia Ammos et le Golfe de Mirambello au nord, sur les flancs du Thripti et sur le sud de l’île.

  


Quelques marques du E4 sont encore visibles.
A mi-pente, le E4 rejoint la route mi-bitumée, mi-cimentée qui relie Kato-Chorio (Iérapétra) au village de Thripti. Vous prenez cette route sur la gauche, c'est-à-dire en montant.Vue vers le sud, mer de Lybie et Iérapétra.

   Vue sur Pachia Ammos et le golfe de Mirambello.

 Vue vers l'Est, le village n'est plus très loin.

 

Après 3 heures environ depuis votre départ vous parvenez au petit village de Thripti. Une taverne, où vous pourrez faire une pause si vous êtes parti de très tôt, se trouve sur la gauche de la placette du village, près de la fontaine, don d’un généreux mécène. Vous êtes environ à 900 mètres d’altitude.

 Placette du village de Thripti.

 

 Vue du village depuis le chemin d'Orino (Est).

 
Vous continuez votre route en direction d’Orino c'est-à-dire plein Est, ne pas prendre les pistes qui partent sur la droite. Vous passez devant une bergerie assez importante sur votre gauche.

 

 Vue vers l'ouest, golfe de Mirambello.

Le chemin poursuit son ascension, vous arrivez à votre point culminant après environ une heure à partir du village.  Une plaque de pierre gravée vous indique la direction de l’Afendis Christos, point culminant du massif, voir balade n° 6 dans ce blog. Vous êtes environ à 1010 mètres d’altitude. Deux arbres vous apportent une ombre propice à une halte-casse-croûte. Vous continuez vers l’Est.  Vous passez devant une maison récente sur laquelle flotte l’étendard d’un pays indéterminé (enfin pour moi). La piste commence alors à descendre. Vous croisez une grande propriété, close de grillage, qui enserre une vigne et des arbres fruitiers bien entretenus. Vous contournez ce terrain en allant toujours vers l’Est.  La piste s’enfonce dans une petite vallée cultivée. 

 

 Orino se cache dans le fond de la vallée.

  
Vous arrivez en vue du village d’Orino (à deux heures environ de Thripti), à une fourche prendre sur la droite, le chemin passe à gué une petite rivière, à sec en été, après le gué prendre à droite, suivre le sens du ruisseau, vous entrez dans Orino, l’altitude est alors de 650 mètres environ. Les deux kafénia du village sont fermés à l’heure de la sieste.

 Arrivée sur le village par l'ouest.

Vue d'Orino, sortie Est.

D’Orino, il vous faudra environ 3 heures pour rallier Chrissopighi car la piste est parfois difficile à suivre. Traversez le village, toujours plein Est, en prenant la route asphaltée, peu après la sortie du village prendre une piste extrêmement abrupte qui monte entre une bergerie et une maison. Vous vous élevez rapidement de 100 à 150 mètres environ. A un croisement de piste vous retrouvez une marque effacée du E4, prenez le sentier qui démarre à cet endroit, puis, invisible du croisement, vous trouvez une autre marque bien lisible du E4.


 

Enfin un signe du E4, j'aimerais connaître l'énarque bruxellois qui a eu l'idée de ces pancartes, deux bombes de peinture comme sur nos GR seraient moins coûteuses et plus efficaces. 

 

Vous continuez par un petit sentier qui serpente dans une garrigue épineuse, attention aux mollets, essayer de bien repérer les quelques poteaux du E4.


Vous parvenez à une cuvette sans marque du sentier. Cependant la sente est assez bien visible. Vous remontez de l’autre côté de la cuvette et retrouvez un E4. Le chemin passe sur la droite du poteau E4 et se perd ensuite dans la garrigue.

Vous apercevez, au fond de la vallée, le village de Chrissopighi.

 

 

 

 



Vous continuez en vous repérant sur une maison isolée qui se trouve en direction du Nord-est, les sentes de chèvres sont nombreuses et il est facile de s’orienter sur la maison. Vous rejoignez une piste un peu avant d’atteindre la maison. Les occupants sont très sympathiques, n’hésitez pas à leur demander conformation de votre chemin. De la maison, il vous faudra environ une heure de descente pour rallier le village de Chrissopighi (source d’or). Suivez la piste qui part de la maison en tournant à gauche à la prochaine fourche. La piste descend fortement. Vous arrivez à proximité du village, vous trouvez maintenant de nombreuses marques du E4 dont vous n’avez plus besoin.

 

 

 Place de Chrissopighi, le kafénio se trouve sur la gauche.

  

Chrissopighi se situe à 435 mètres d’altitude. Il n’y a, pour l’instant, aucune possibilité d’hébergement sur le village, la graine que nous avons semée dans l’esprit des clients du bistro germera peut-être, mais pour l’instant il vous faudra chercher sur la côte. Un sympathique kafénio se trouve sur la place du village, Despina, la patronne pourra appeler un taxi pendant que vous prendrez une bière bien méritée.


TAXIS : Vous pouvez aussi appelez directement Michalis PETROULAKIS, (mobile :  6932251406), chauffeur de taxi, qui pourra venir vous chercher et vous descendre aux villages de  Koutsouras ou de Makrighialos pour 20 euros. Il peut vous ramener à Chrissopighi le lendemain de bonne heure. Il vous apprendra tout sur la chasse en Crète.

 

HEBERGEMENT: Le routard indique des adresses à Makrighialos. Je vous donne l’adresse d’Eirini (Réna), sœur jumelle de Despina, qui loue des maisonnettes très propres et spacieuses pour 50 euros par nuit, possibilité de dormir à 3 personnes ( fixe : 2843051297 – mobile : 6948828589).

Il y a de nombreuses tavernes et chambres à louer à Makrighialos, Koutsousras ou Analipsi qui sont trois villages très voisins en bord de mer.

 

 

 

 




 
Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 08:40

 

Balade qui vous permettra d’avoir une vue panoramique sur Iraklio et sur toute la riche région agricole qui s’étend au sud de la ville, entre les massifs du Psiloritis (Ida) et du Dikti (Lassithi).

Cette contrée est surtout réputée pour ses vins. Vous constaterez que les vignes sont particulièrement bien entretenues.

 

Départ et arrivée : Bourg d’Archanès à 14 km d’Iraklio.

 

Dénivelé : 440 mètres ;

départ 360 mètres

sommet : 800 mètres

 

Distance : 10,2 km;

 

Durée : 3H00 (environ); rajoutez une heure de pauses diverses à l'église, sur le sentier botanique et au sanctuaire.

                           Route - Eglise d'Afendis-Christos: 1H00  - 2,5 km - 800 mètres;

                   Afendis-Christos - sanctuaire minoen : 0H15 - 0,9 km - 775 mètres;

                   Sanctuaire - Route bitumée par la piste : 1H15 - 4,2 km - 490 mètres;

                   Jonction route - retour début rando : 0H30 - 2,6 km - - 360 mètres. 

 

      

Giouchtas vue de l'est

 

Le bourg d’Archanès est assez coquet, il compte de nombreuses tavernes accueillantes dans lesquelles vous pourrez déguster le vin local. Il y a aussi un petit musée archéologique qui mérite que vous vous y arrêtiez.

 

Comment s’y rendre : Prendre la sortie "zone industrielle" lorsque l’on se trouve sur la nouvelle route nationale qui passe au sud d’Iraklio et continuez vers le sud de l’île. A 9km prendre la direction d’Archanès, ne pas rentrer dans le bourg mais prendre la route nouvellement construite qui le contourne par l’ouest. Vous voyez très distinctement le sommet du Giouchtas (811 mètres) votre objectif de la journée. Dans un grand virage vous apercevrez une pancarte indiquant « Afendis Christos » (seigneur Christ), c’est le nom de l’église qui domine le Giouchtas.

 

Garer votre voiture avant ou après.

 

La balade suit d’abord une piste en ciment passant entre quelques maisons, sur la droite, un peu plus bas,  on aperçoit quelques cuves à vin. Après 400 mètres vous arrivez à un premier embranchement avec une pancarte illissible, prenez la piste de droite, puis au prochain embranchement tournez à gauche, la piste longe alors le pied du piton. A 700 mètres environ depuis la route, le sentier démarre sur la droite de la piste.
 La pancarte est pratiquement effacée mais on voit bien les premières marches du sentier.

début du sentier

Il grimpe rapidement, d’abord entre des arbres puis entre une végétation d’arbustes et d’épineux.

Vous avez alors de belles vues sur Archanès.


A plusieurs endroits le sentier se divise en deux parties qui se rejoignent plus haut. Suivant votre forme vous prendrez l’option « pentue » ou « moins pentue ».

 

Après une petite heure vous parvenez à une piste (nous la prendrons au retour pour faire une boucle). Prendre la piste sur la droite, à 50 mètres environ le sentier reprend sur la gauche de la piste et vous permet d’atteindre en une dizaine de minutes, le sommet du Ghiouchtas et l’église d’Afendis Christos.

 

Dernière grimpette avant d'arriver au sommet....
Eglise du Seigneur Christ.

Du sommet vous avez une vue panoramique aussi bien sur le nord de l’île et la capitale régionale que sur les autres points cardinaux.





 ci-dessus, Iraklio et la côte nord.
 

Vue de la plaine vers l'ouest.

 Vue vers le sud.

Pour redescendre je vous conseille de prendre la piste sauf si vous êtes pressé.

 

Dans le premier virage vous trouverez une allée dallée qui mène à la pointe nord du piton où se trouve un sanctuaire minoen malheureusement clos par des grillages. Ce chemin mérite cependant que vous l’empruntiez. En effet, le piton constitue une zone de protection de la « vie sauvage » et les autorités ont eu l’intéressante idée de réaliser  un sentier botanique malheureusement mal entretenu.

 

De retour sur la piste, poursuivez celle-ci jusqu’à sa jonction avec la route bitumée.

 

Il vous faudra ensuite environ 30 à 40 minutes pour rejoindre votre véhicule. Si vous n’avez pas envie de marcher sur le bord de la route, tentez le stop  ou prenez la première petite route sur votre gauche, puis prenez la première piste sur votre droite. Vous ne gagnerez pas de temps mais vous éviterez une partie de la nationale. En retrouvant celle-ci prenez à gauche, il vous reste alors quelques centaines de mètres pour rejoindre votre chère voiture.

Sommet du Giouchtas, vue de la route, depuis le sud.


Dans le bourg d'Archanès.

Repost 0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 19:56
 mise à jour du 30/08/2012
 
 
Voici une petite balade, très facile, qui vous permettra de découvrir le flanc est du massif du Dikti et le pittoresque village de Kalamafka. Vous emprunterez une des route de basse montagne les plus belles de Crète L'itinéraire proposé forme une boucle. Après avoir récupéré votre voiture vous pourrez descendre sur la côte sud et vous baigner à Myrtos.
 
       
Départ et Arrivée : Intersection du E4 avec la route Istro-Malès, à 1,5 km environ après Prina.
    
Boucle Prina-Kalamafka blog

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

 
La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
 
Dénivelé : Départ/arrivée : 420 mètres
                   Point haut : 700 mètres
                    Positif / négatif cumulé : 290 mètres.
      
Distance :   total boucle : 13 km
 Début de la piste Prina - Kalamafka par la piste : 8,7 km
 Kalamafka-retour au début de la piste par la route : 4,3 km.
 
 Durée :  3H00 environ.
               Début de la piste au plateau par le E4 : 3,7 km – 0H50
               Plateau à Kalamafka centre par la piste : 5 km – 1H10
               Kalamafka – retour au début de la piste : 4,3 km – 1H00
 
Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses
 
Types de voies empruntées : (en temps de marche) pistes de terre en bon état : 70% ; route bitumée : 30%.
 
Balisage : quasi-inexistant, mais le trajet empruntant des pistes vous ne devriez pas rencontrer de difficulté si vous suivez mes indiacations
 
Température/chaleur : Peu d’ombre sur le chemin sauf avant Kalamafka, mais l’effort à fournir étant faible vous devriez pouvoir tenter cette balade toute l’année.
 
Eau/Ravitaillement en cours de route : Le village de Kalamafka compte plusieurs tavernes ou vous pourrez vous restaurer pour un prix très raisonnable.
La taverne Panorama qui se trouve sur la route de Prina, vers la sortie nord du village, porte bien son nom. Les prix sont très raisonnables et la patronne est sympathique.
 
Vertige : aucun risque.
 
Fréquentation du sentier : Pas de touristes mais des agriculteurs sur le plateau, peut-être serez-vous invités à prendre un petit raki si vous passez au moment de  la pause casse-croûte? La balade peut se faire seul sans aucun problème.
 
Difficulté : (à mon avis) aucune.
 

Hébergement, conseils pratiques :

 
Période recommandée : Le début de la saison est sans doute la période la plus agréable car la campagne est très fleurie dans cette région, mais aucun problème pour la faire à d’autres moments.
 
Equipement : Une paire de jogging suffit amplement, une gourde d’eau et comme toujours chapeau et crème solaire.
 
Hébergement/restauration : Le problème de l’hébergement ne se pose pas sur cette balade qui conviendra à tous ceux qui sont hébergés entre Aghios-Nikolaos et Iérapètra.
 
Flore/végétation : Zone particulièrement fleurie, pour le reste végétation de basse montagne crétoise (Oliviers, vignes et fruitiers).
 
Baignade : Le plus agréable est sans doute de descendre sur Myrtos qui offre des plages très agréables, ceux qui auront commencé la balade d’assez bonne heure pourront y déjeuner dans l’une des nombreuses tavernes en bord de mer.
 

Le trajet :  

        

 
La balade emprunte une partie du chemin de grande randonnée E4 qui traverse toute l'île. La piste débute dans un grand virage à 1,5 km environ du village de Prina. Un panneau ( losange jaune) du E4 est visible depuis la route. Laissez votre voiture un peu avant ou après le virage, il est possible de se garer sur les bas-côtés en toute sécurité.
01 Prina-Kalafmata 09 
Immédiatement après le début de la piste vous apercevez une chapelle sur votre gauche.
 
La piste monte en pente assez douce. Au printemps, une multitude de fleurs sauvages jettent des tâches de couleur dans ce paysage champêtre.
 
Après 45 mn de marche, le chemin longe un mur derrière lequel est plantée une vigne.
Prenez la piste de gauche, immédiatement après le mur, vous remarquerez un nouveau panneau du E4.
06 b Prina-Kalafmata 09  Vous débouchez alors sur un plateau planté de vignes et d'arbres fruitiers. vous quittez alors le E4 en prenant la piste de gauche après la première parcelle de vigne du plateau. Un bel arbre se situe au carrefour. Vous prenez ensuite à droite et contournez le plateau par le sud. 
 
Dans le cas où vous poursuivriez votre route par le E4, c'est à dire en allant tout droit, vous parviendriez à la forêt de Sélakano (voir balade dans ce blog).
 
Environ 800 mètres après l’embranchement avec le E4 vous quittez le plateau et parvenez à un nouvel embranchement de pistes, vous prenez celle de droite qui monte d'abord légèrement puis descend ensuite fortement vers le village de Kalamafka en se dirigeant vers le fond d’une ravine assez évasée. La piste passe entre des plantations d'arbres fruitiers.
 12 Prina-Kalafmata 09 - Copie
 
 
Arrivé au niveau du ruisseau, vous le longez pendant quelques centaines de mètres. Vous arrivez ensuite à un petit pont de pierre (7,7 km depuis le début de cette petite randonnée) qui enjambe le  ruisseau, passez le pont et continuez par la route qui descend vers le village de Kalamafka qui se trouve à 1 km.
 
A la jonction avec la route qui va vers Mallès, prenez à gauche. Au carrefour suivant prenez encore à gauche.
14 Prina-Kalamafka 0511
 
 
 
Le village est dominé par un énorme rocher, haut de 40 mètres, qui abrite dans son sommet une minuscule chapelle troglodyte que l'on peut atteindre par un escalier.  Du sommet, belle vue sur le village d'un côté et de l'autre vue sur Iérapétra et la mer de Libye.
 
Depuis Kalamafka, il vous faudra environ une heure pour rejoindre votre véhicule en suivant la route bitumée en direction de Prina et Kalo-Chorio. Vous pouvez toujours tenter de faire du stop si la marche sur route ne vous passionne pas, mais la circulation en direction de Prina est plutôt réduite. A environ 1,7 km du village, un point de vue aménagé, sur la droite de la route, mérite le détour (moins de 100 mètres).
 
20 Prina-Kalamafka 0511
    
 
Pour visualiser le diaporama, cliquez ci-contre :
 
 
 
Repost 0
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 17:22

Aujourd'hui je ne vous propose pas une randonnée pédestre, elles vont bientôt revenir, rassurez-vous, mais un petit tour du plateau du Lassithi au printemps.


En arrivant d'Iraklio, vue sur le massif du Dikti enneigé.




Ci-dessous , vue sur le nord du plateau avec les sommets du Karfi et de Séléna.


Village du sud du plateau


Plateau, vue de l'ouest, vers le village de Kato Metochi.


Au kafenio , dans le village de Messa Lassithi.

Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans villes et sites
commenter cet article
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 20:19

Voici une jolie balade, facile qui emprunte une partie du E4.

 

Départ : Village d’Oreino (ou Orino = montagnard = Ορεινό).

Comment y accéder ? A 18 km environ d’Iérapétra,  par la route qui longe la côte sud, prendre, sur la gauche après Achlia,  une jolie petite route de montagne qui conduit, en une dizaine de km, jusqu’au village.

 

Arrivée : sommet du mont Afendis Christos, point culminant du massif à 1476 mètres

 

Dénivelé : 600 mètres environ

 

Durée : 2H30 aller, 4H30 AR

 

Variantes : possibilité de continuer vers le village de Thrypti, puis vers Kavoussi ou Monastiraki (route Aghios Nikolaos-Sitia) – voir balades 5, 6 et 21.

 

Laisser la voiture, soit à l’entrée du village, soit à la sortie où se trouve un petit parking ombragé.


La route, qui vient du bord de mer, offre de belles perspectives. Le village lui-même est assez pimpant, de nombreuses maisons ont été restaurées. Il compte aussi quelques kafénios (deux au moins).





Traversez le village, vous entrez dans une petite vallée assez verdoyante et cultivée.





Elle est entourée de rochers aux formes crénellées.



Vous traversez cette vallée qui s'allonge vers l'ouest.



La taverne de Thrypti, soucieuse de ne perdre aucun client potentiel, vous indique son existence par cette pancarte installée en un lieu improbable!!!!



La piste s'élève ensuite plus fortement.
Après une heure de marche environ vous arrivez au croisement avec la piste qui mène au sommet. Si vous continuez le E4, c'est à dire la piste principale vers l'ouest, vous arriverez au village de Thrypti.



Vous prenez plein sud en direction du sommet. La pente est raide, mais vous cheminez sans aucune difficulté puisque vous suivez la piste. Vous découvrez le golfe de Mirambello au nord-ouest.





L'univers devient minéral.





Après un premier sommet vous découvrez que vous n'êtes pas au bout de vos peines, il vous reste à descendre pendant quelques centaines de mètres, puis à gravir les pentes raides du Seigneur Christ !!!




Toujours miséricordieux, le Seigneur Christ partage  aimablement son domaine avec les adorateurs du kinito (téléphone portable), nouvelle secte qui se répand sans cesse.



Vous pourrez vous recueillir en ce saint lieu, à mon sens il vous sera beaucoup pardonné.



Du sommet vous aurez une vue à 360° sur l'est de l'île.


Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 19:17

Je publie cette promenade urbaine à la demande expresse d’une amie qui se reconnaîtra.

Réthymnon est une ville de 33.000 habitants "permanents". Elle est le chef-lieu de l’un des quatre nomes de Crète. Vous trouverez dans tous les guides, et sur de nombreux sites, les renseignements touristiques dont vous aurez besoin.

Je me contenterai donc de vous faire part de mes impressions sur la ville et de vous donner quelques photos qui valent mieux qu’un long discours.

Le centre historique de la ville s’inscrit dans un périmètre relativement restreint, il est préférable de le parcourir à pied, d’autant que le stationnement en centre ville est très difficile. Laisser donc votre véhicule sur le parking (gratuit) qui se trouve au pied de la forteresse vénitienne, côté ouest.

La fortezza constitue l’un des deux pôles touristiques majeurs de la cité. Je vous conseille de commencer votre visite par celle-ci, d’autant qu’elle vous permettra de vous faire, du  haut de ses impressionnants remparts , une bonne idée de la structure de la ville.  


 

L'entrée de l'enceinte fortifiée se trouve sur le côté sud, il vous faut donc aller à droite si  vous regarder la forteresse en direction du nord.



 






L'enceinte abrite divers bâtiments dont une mosquée et les ruines d'une église.









Vue de la partie ouest de Réthymnon, depuis les remparts.



 
Vues de la partie est de la ville.



Juste au sud des remparts se trouve le coeur administratif du nome, on y trouve notamment : la préfecture, le tribunal, la police. 



Par la rue Mélissinou gagner le port vénitien, deuxième pôle touristique de la ville.




Vous croiserez un cinéma en plein air où vous irez peut-être voir un film....sous-titré sans doute!!!!



Le port ressemble beaucoup à celui de Chania.





Sur le port, les restaurants à touristes se pressent les uns contre les autres. Les prix restent cependant raisonnables, concurrence oblige, et le cadre est magnifique, donc laisser vous tenter au moins une fois..
Les tavernes des ruelles environnantes ont une clientèle plus mélangée.










Dans les rues et ruelles du centre, derrière le port, vous croiserez des restes de la domination ottomane,comme cette maison à balcon de bois ou comme la mosquée Nérantsès, ci-dessous.







Les souvenirs de la période véntienne sont, bien entendu, omniprésents, comme ci-dessus, la fontaine Rimondi, du nom d'un recteur vénitien, ou, ci-dessous, la loggia vénitienne, où l'on vend aujourd'hui des copies d'antiquités.





Dans les environs:

Le monastère d'Arkadi, haut lieu de la résistance crétoise lors de l'occupation turque (voir l'article sur la révolte de 1866 dans ce blog);

Faire la route qui longe les flancs nord du mont Ida en allant jusqu'à Anoghia et poursuivre à travers le plateau du Nida jusqu'à la grotte de Zeus. Les plus courageux tenteront l'ascension du Psiloritis 2.456 mètres (AR 8H00 en marchant bien). Il est alors prudent de passer la nuit à Anoghia

Visiter Chania à 1H00 environ;

Et pour ceux qui aiment les vieilles pierres, la plaine de la Messara avec ses nombreux sites , Phaistos, Aghia Triada.....

Repost 0
Published by Richard - dans villes et sites
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 18:58




En complément de la randonnée n°25, je vous donne aujourd’hui quelques photos du site minoen de Ghournia qu’il serait dommage de ne pas visiter puisque vous en serez à moins de 2 km en débouchant de la petite route qui mène au Moni Fanéroménis.

 

Le nom antique n’est pas connu, le nom actuel viendrait de « η γούρνα » qui signifie auge, abreuvoir, mare…., enfin je vous donne ça pour faire savant.

 

Mis à jour à la même époque que Knossos, en 1901 je crois, il n’a pas été restauré façon Disneyland par un quelconque Evans. Il n’a pas, non plus, la majesté de Phaestos mais c’est, à ma connaissance, le seul  endroit où il est possible de se faire une idée précise de la structure d’une ville minoenne dans son ensemble.

 

Je vous conseille donc vivement de visiter ce lieu sans vous contenter de l’observer de la route comme beaucoup de touristes pressés. Du sommet de la colline, où se trouvait vraisemblablement le palais, votre regard embrassera l’ensemble du site et s’étendra sur le golfe de Mirambello vers Aghios Nikolaos.

 

Comment s’y rendre : Le site est situé à 20 km d’Aghios Nikolaos, juste avant la petite station balnéaire de Pachia Ammos, en direction de Sitia et Iérapetra.


Ελληνικά: Μη διστάσετε να μου στείλετε τα σχόλιά σας και τις διορθώσεις

 

 Χώρος της Κρήτης : Γουρνιά

Μετά την πεζοπορία Αρ. 25, σας δίνω σήμερα μερικές φωτογραφίες από τον μινωικό χώρο της Γουρνιάς που θα ήταν κρίμα να μην επισκεφθείτε, διότι θα είστε λιγότερο από 2 χλμ. φτάνοντας από το μικρό δρόμο προς την Μονή Φανερωμένης.

Αποκαλύφθηκε την ίδια στιγμή που η Κνωσός, το 1901 πιστεύω, ότι δεν έχει αποκατασταθεί σαν Disneyland από οποιοσδήποτε Evans. Δεν έχει το μεγαλείο του Φαιστού, αλλά από την γνώση μου είναι το μόνο μέρος όπου μπορείτε να πάρετε μια σαφή ιδέα για τη δομή μιας μινωικής πόλης.

Γι 'αυτό σας συμβουλεύω να επισκεφτείτε αυτό το μέρος, χωρίς να το κοιτάξουν από το δρόμο όπως πολλοί βιασύνες τουρίστες. Από την κορυφή του λόφου, όπου ήταν πιθανότατα το παλάτι, τα μάτια σας αγκαλιάσει το σύνολο του χώρου και επίσης τον Κόλπο Μιραμπέλου προς τον Άγιο Νικόλαο.

Πώς να το πάει: Ο χώρος βρίσκεται 20 χλμ. από τον Άγιο Νικόλαο, λίγο πριν από τη μικρή λουτρόπολη Παχειά Άμμο, με κατεύθυνση Σητεία και Ιεράπετρα.























Attention, la police grecque effectue presque tous les jours des contrôles radar de vitesse au carrefour situé à la sortie du village vers Iérapétra.

Προσοχή, η ελληνική αστυνομία κάνει σχεδόν καθημερινά έλεγχους ταχύτητας με ραντάρ, στο σταυροδρόμι στην άκρη του χωριού προς Ιεράπετρα

 

Repost 0
Published by Richard - dans villes et sites
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 15:30

Από τους Μεσελέρους ως τη Μονή Φανερωμένης.

 

Il s’agit ici d’une randonnée assez peu connue qui emprunte une partie du E4 et vous offre un point de vue à 360° sur l’est de l’île.

 

Départ : Village de Méséléri à 8 km environ de la petite station d’Istro par la route de montagne qui relie la côte nord à Iérapétra au sud (distances - depuis Aghios Nikolaos : 20 km - depuis Iérapétra : 15 km environ).

 

Arrivée : Monastère Fanéroménis à 10 km environ du site de Gournia, distance entre la route nationale Aghios-Nikolaos-Sitia - environ 8 km (soit 1H30 à 2H00 de marche, ça descend constamment et raide, possibilité de faire du stop auprès des touristes, assez peu nombreux, qui visitent le monastère).

 

ou vice-versa, bien entendu, en fonction de vos moyens de transport.

 

Dénivelé : 400 mètres environ, point culminant : petit sommet à 699 mètres.

 

Durée : Méséléri – Moni Panagias Vrioménis: 1H15; Arrêt au Monastère: 0H15; Monastère – sommet: 0H45; sommet - Moni Fanéroménis: 1H15; (total : 4H00 environ aller). Si vous allez jusqu'à la route nationale comptez 6H00 au total.

 

Difficultés : aucune.

 

 



Εκκλησία των Μεσελέρων - Eglise de Méséléri
 

Courage, je me lance dans une version en grec, que les hellénistes distingués me fassent part de leurs commentaires.

 

Κουράγιο, θα ξεκινήσω με μια έκδοση στα ελληνικά. Οι λόγιοι ελληνιστές ας μου κάνουν τις παρατηρήσεις τους .

 
Αυτό είναι λίγο-γνωστή πεζοπορία που ακολουθεί ένα μέρος του Ε4, με θέα σε 360 μοίρες ανατολικά του νησιού.

Αναχώρηση: Χωριό Μεσελέρων; περίπου 8 χιλιόμετρα από την μικρή  λουτρόπολη Ίστρου από τον ορεινό δρόμο που συνδέει το βορρά του νησίου έως Ιεράπετρα, στο νότο (αποστάσεις από Άγιος Νικόλαος: 20 χλμ ;  από Ιεράπετρα: 15χλμ).

Άφιξη: Μονή Φανερωμένης έως 10 χλμ. από το χώρο της Γουρνιάς, η απόσταση μεταξύ της οδού Αγίου Νικολάου-Σητείας και της Μονής  είναι περίπου 8 χλμ(μέχρι 1,5 ως 2 ώρες με τα πόδια. Ο δρόμος πάει κάτω συνεχώς και απότομα, υπάρχει ευκαιρία για να κάνετε οτοστόπ με τους λίγους τουρίστες που επισκέπτονται το μοναστήρι).

ή το αντίστροφο, βεβαίως, ανάλογα με το μεταφορικό μέσο σας.

Υψόμετρο: 400 μέτρα, το υψηλότερο σημείο: μια μικρή κορυφή σε 699 μέτρα.

Διάρκεια: Μεσελέροι - Μονή Παναγίας Βρυωμένης - 1h15; Στάση στο μοναστήρι - 0:15; Μονή - Κορυφή 0:45; Κορυφή - Μονή Φανερωμένης :1h15  (σύνολο: 4H00 χωρίς επίστοφη).

Δυσκολίες: καμιά.



Laissez votre voiture à l’entrée du village de Méséléri, devant une belle maison en pierres apparentes, et prendre le chemin qui part sur la gauche et contourne le village par le nord.


Αφήστε το αυτοκίνητο σας στην είσοδο του χωριού Μεσελέρων μπροστά σ΄ένα όμορφο πέτρινο σπίτι, και πάρτε το μονοπάτι που ξεκινά αριστερά και γύρω από το χωριό από το βορρά.



Des pancartes indiquent la direction du monastère, aujourdhui inhabité, de Panagia Vrioménis qui sera notre premier objectif. Nous cheminerons d'abord,  plein est, dans une petite vallée verdoyante.

 

 

Après une demi-heure de marche la piste devient plus pentue et s'élève rapidement au milieu des vignes et des oliviers.
Après une heure et quart environ nous arrivons en vue du monastère.





Le monastère a été restauré grâce à des crédits de Ste Europe. Ne vous laissez pas impressionner par les grilles, vous pourrez rentrer soit par l'escalier qui part du bas de la construction, soit par la grille qui se trouve un peu plus haut lorsque l'on continue la piste sur la gauche. Cette grille est maintenue close par un bout de corde. La porte en bois qui permet de rentrer dans le monastère n'est pas fermée à clef. Prenez néanmoins soin de  refermer le loquet en partant.



Délestez-vous d'un ou deux euros pour offrir un cierge à la bonne Vierge qui vous épargnera les ampoules aux pieds.



Vous continuez votre chemin en contournant le monastère par le nord , c'est à dire à votre gauche.






Peu après avoir quitté la Panagia, vous croisez une piste sur la gauche, ne la prenez pas,  continuez en direction de l'est. Vous arrivez ensuite à un autre croisement,  vous prenez  la piste de gauche qui s'oriente légèrement vers le nord. La piste principale se poursuit plein est vers Episkopi et Vassiliki. Si vous souhaitez poursuivre par le E4, il faut passer par Vassiliki.

Vous allez en direction des antennes qui suplombent le sommet. Vous avez maintenant une vue sur tous les points cardinaux de l'île.



Vue sur les serres de la côte sud vers Iérapétra.



Vue vers l'ouest, avec au loin le Dikti.



Vue sur le Thripti à l'est.



Le sommet à 699 mètres est certainement l'un des endroits les plus venteux de Crète, la casquette y est bannie.
Une chapelle y a  été construite, comme souvent en Crète sur les points culminants.
Ici vous apercevez le golfe de Mirambello en arrière plan.


Face à la modeste chapelle, les antennes de télécommunication.



Pour continuer vers le Moni Fanéroménis, il vous faudra revenir au croisement avec la piste principale. Vous verrez un terrain plat et en contrebas une piste qui se dirige plein nord vers le monastère.
Un petit sentier, peu visible, part sur la droite en redescendant du sommet. Si vous ne le trouvez pas, coupez à travers la garrigue, en direction de la piste.



Arrivés à la piste vous apercevrez les antennes, celles-ci peuvent vous servir de point de repère si vous faites le chemin en sens inverse.



Après  une heure environ depuis l'embranchement précédent, vous arrivez au Moni Fanéroménis qui est encore habité.



Du monastère vous aurez aussi une magnifique vue sur le golfe. Il vous faudra environ 2H00 pour rallier la route nationale Aghios-Nikolaos-Sitia sur la côte nord.

Petit conseil touristique:
Le village de Méséléri dispose d'une remarquable taverne spécialisée  dans le cochon de lait grillé et ses dérivés, tripes, petits boudins au foie, .....malheureusement la maison ne fait cuire le cochon que le soir. Si vous avez une chambre à Istro, à Kalo Chorio voire à Aghios Nikolaos, n'hésitez pas à faire la route de nuit. Je rappelle aux ignorants, qu'en Grèce, on ne mange pas à 18H30 comme les rosbifs et les teutons (it's humor ... je précise), mais à 22H00, arrivez donc au restaurant vers 21H30, vous attendrez que le cochon de lait (to gourounopoulo) soit cuit en buvant quelques ouzos et en dégustant les mézédés.  Il s'agit de la 2ème taverne sur la gauche en entrant dans le village, elle dispose d'un parking en contrebas. C'est bon et le prix est pour les locaux.

Repost 0
Published by Richard - dans randonnées est
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 19:41

 

Après une balade méconnue, voici une balade ou plutôt une promenade très célèbre et presque obligatoire pour tout visiteur de la Crète.


Comment s’y rendre  ?

Depuis la côte nord, passer par Sitia, puis par Palékastro et atteindre Zakros (compter 2H30 depuis Aghios Nikolaos et 1H15 depuis Sitia).

Par la côte sud, prendre la route Iérapétra-Sitia,  puis sur la droite, la route de Chandras, Ziros, Kserokambos (ce qui veut dire champ sec), rejoindre ensuite Zakros, la route doit être entièrement bitumée aujourd’hui.

 

Point(s) de départ - trois possibilités :

 

1°) Partir du centre du village de Zakros, prendre la rue du 25 mars (οδός 25 Μαρτίου) à partir du square principal du village, s’engager ensuite sur un chemin qui part sur la droite avant une chapelle, suivre ensuite une canalisation pour atteindre le sud-est de Zakros, poursuivez votre route en longeant le lit à sec de la rivière de Zakros jusqu’à la sortie des gorges (durée 2H15 aller soit 4H30 AR + visite du site + baignade éventuelle + déjeuner)

Détail des temps: Centre Zakros/début de la gorge: 0H30; Gorge : 1H30; Fin de la gorge/plage: 0H15.

 

 

2°) Dépasser le village de Zakros en direction de Kato Zakros (Zakros le bas), à 2,5 ou 3 km du village vous verrez sur la gauche de la route un petit parking, avec des panneaux, un sentier part de ce parking pour rejoindre la gorge au début de sa partie la plus intéressante (durée aller :1H15 environ ).

 

3°) Continuer jusqu’à Kato Zakros, longer la plage jusqu’à la dernière taverne, tourner à gauche en direction des ruines, laisser votre véhicule sur le parking situé face à l’entrée du site minoen et continuez à pied. Remonter la gorge au moins jusqu'à la jonction avec le sentier évoqué en 2, ci-dessus, c'est-à-dire à la sortie des gorges proprement dites. (durée : 1H15 environ soit 2H30 AR). Cette solution me parait la plus judicieuse, elle vous permettra de laisser vos affaires de bain dans la voiture et vous donnera le temps de profiter de la plage et du site.

 

Dénivelé : environ 200 mètres ;

 

Difficultés : aucune;

Meilleure période: Cette balade peut se faire toute l'année car elle ne nécessite pas d'effort physique important. Evitez cependant les heures les plus chaudes en fin juillet et en août. Si vous la faites en début de saison avril/juin vous bénificierez à plein des plantes à fleurs du site.


 

 

Vue de la côte est en venant de Zakros.



Vue de la plage et du site de Kato Zakros.

Attention Kato Zakros n'est pas un village, c'est un ensemble de 7 ou 8 tavernes qui longent la plage et de chambres et studios à louer répartis entre la mer et l'entrèe de la gorge. On peut y passer deux ou trois nuits et en profiter pour rayonner sur l'est de l'île qui offre beaucoup d'endroits très agréables: gorges de Cholakiès, décrites dans ce blog , plage de Kserokambos, site et plage d'Itanos etc.

Celui qui trouverait Kato Zakros un peu trop calme et isolé, pourrait choisir le village de Zakros ou celui de Palékastro qui sont d'authentiques villages crétois.

Après avoir laissé votre voiture au parking du site, dirigez vous de suite vers la gorge, vous visiterez les ruines au retour si vous le souhaitez. Notez qu'après 14H00 le site est fermé, tant pis! On se demande d'ailleurs ce que l'on pourrait bien voler....un caillou minoen peut-être?



Entrée de la "terrible" Gorge des Morts



Le sentier serpente au milieu du lit à sec de la rivière, il est très facile à suivre.



Le fond de l'oued conserve une certaine humidité, les plantes survivent en toutes saisons.



Derrière ces deux promeneuses, vous distinguez quelques-unes des nombreuses grottes qui truffent les parois de la gorge.



En remontant vers Zakros le chemin devient plus accidenté mais reste très facile.



A votre retour vers la plage, jetez un coup d'oeil au site minoen. Ce n'est ni Knossos, ni Phaïstos, mais il ne manque pas de charme.



Après l'effort le réconfort. Je pense que les tavernes se valent. Pour ma part je fréquente la dernière en direction du site. Elle se trouve directement sur la plage.

 


C'est l'occasion de déjeuner et de profiter de la très belle plage de Zakros.
N'oubliez pas vos palmes, masque et tuba, l'endroit est assez rocheux et les fonds sont "relativement" poissonneux
.



Vous ne serez pas gênés par les touristes. Sur la partie sud de la plage vous trouverez quelques arbres qui vous offriront une ombre propice à une petite sieste.



Un bien bel endroit à recommander aux randonneurs et même à ceux qui ne le sont pas.


Petite précision:
το
φαράγγι νεκρών veut dire « gorge des morts » et non pas Vallée de la mort comme certains guides, avides d’exciter la curiosité du touriste, la nomment. Le lieu servait de cimetière à la période minoenne. Les morts étaient placés dans des grottes et excavations qui se trouvent sur les parois de la gorge. L’endroit n’a rien d’effrayant comme vous avez pu vous en rendre compte à la vue des photos.

Repost 0
Published by Richard - dans randonnées est
commenter cet article
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 11:21

Voici une très agréable balade que je n'ai trouvée dans aucun guide.
(voir aussi la balade 83 , par les sentiers de la forêt de Sélakano)
Comment atteindre la forêt:

Depuis Aghios Nikolaos, prendre la route de montagne qui  vous offrira de magnifiques vues sur l'est de l'île et la région d'Iérapètra. A Istro, sur la route de Sitia, tournez à droite vers Kalo Chorio et continuez dans la montagne en direction de Meseleri. Avant ce village prendre à droite, traverser Prina, Kalafmata, Anatoli, Malès, avant d'entrée dans le petit village de Christos prendre, sur la droite, une petite route qui monte fortement et se transforme en piste, une pancarte peu visible indique Sélakano. La route, mi-piste, mi-route bitumée, n'est pas en très bon état mais elle peut être empruntée par n'importe quelle automobile.

Depuis Iérapètra, prendre en direction de Mirtos, vers l'ouest, puis tourner sur la droite en direction d'Anatoli.
 
Point de départ et d'arrivée: Pancarte se trouvant à l'entrée de la forêt, la balade vous fait faire le tour de la forêt.

Dénivelé : 350 mètres

Difficultés : Aucune pour peu que l'on ait un minimum de sens de l'orientation.

Durée : comptez 3H00 environ.


Laisser votre véhicule près de la pancarte qui marque l'entrée de la forêt. Une piste sur la droite conduit au hameau de Selakano. Vous prendrez la piste qui contourne le village sur la gauche, c'est à dire en direction du sud.



Au premier embranchement notable, poursuivre sur la piste de droite, l'autre chemin vous mènerait à une bergerie qui forme un cul-de-sac.



Vous longez une ravine qui vous offre de belles vues.







Si vous faites  la balade au printemps ou en début d'été vous verrez d'innombrables ruches et croiserez sans doute des  apiculteurs crétois en plein travail.



Après une heure trente de marche environ, vous atteignez un croisement, une pancarte en allemand vous indique l'existence d'une source à 300 mètres sur la droite, si vous avez le temps rendez-vous y, l'endroit est frais et se prête à une pause agréable. Autrement continuez la piste principale maintenant en direction du nord, n'oubliez pas que vous faites une boucle.



Peu après le carrefour de la source, vous rejoignez le E4, une marque bien visible sur un pin, à gauche de la piste, vous indique la portion du E4 qui vous conduit, plein ouest au plateau de Limnakaro puis au Lassithi en passant par un col à 1850 m, c'est à dire à 300 mètres ( en dénivelé) du sommet du Dikti. Compter 8H00 entre Selakano et le plateau du Lassithi, le chemin est assez bien balisé. Il est possible d'atteindre le sommet du Dikti en passant par ce chemin, mais entre le col et le sommet le sentier est très difficile à suivre.

Pour aujourd'hui nous continuerons sur la piste en nous orientant nord-est.  Dans ce sens le E4 passe par le lieu-dit Mathokotsana (quelques maisons) puis permet de rejoindre  Prina et Méséléri. Nous bifurquerons avant.



Vous traverserez une zone dévastée par un incendie mais où la vue s'étend jusqu'à la mer de Lybie sur la côte sud de l'île.


Après avoir dépassé la zone dévastée, vous continuerez dans la forêt, vous apercevrez une piste plongeant assez brusquement sur la droite en s'enfonçant sous les pins, qui vous conduira  lusqu'au hameau de Selakano, une vingtaine de maisons réparties dans la nature. La piste principale continue plein est. une fois sur la piste qui descend prendre à gauche au premier croisement important, puis encore à gauche et enfin à droite.



Vous entrez dans le hameau, à proximité d'une petite église, vous pourrez vous rafraîchir et casser la croûte au kafénio du lieu qui est tenu par une yiayia crétoise.



Le vin de la maison est réservé aux amateurs avertis.....préferez la bière!!!!!

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Richard
  • Le blog de Richard
  • : Ce blog propose des itinéraires de randonnées pédestres, de balades urbaines et des informations sur la Crète, son histoire, sa géographie...
  • Contact

Recherche