Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Quel type d’hébergement choisir ?

 

L’offre est surabondante et vous trouverez toujours de la place, sauf aux environs du 15 août en bord de mer.  Il n’est donc pas nécessaire de réserver depuis la France. Je le déconseille même fortement, car les sites Internet des hôtels les plus minables, ceux qui sont situés entre une décharge et une usine électrique, ou en bordure d’autoroute (enfin l’autoroute locale !!!), vous présenteront des lieux enchanteurs bien loin de la réalité. Donc, faites comme tous ceux qui connaissent bien l’île, réservez éventuellement la première nuit près de l’aéroport, si vous arrivez tard,  et partez à l’aventure.

Petits studios ou deux pièces entièrement équipés, cette formule est la plus pratique pour le randonneur car il peut partir dès l’aurore et préparer son casse-croûte. Il faut compter 30/40 euros pour deux personnes. Elle est principalement proposée par de petites structures familiales qui ont remplacé les chambres chez l’habitant des années 70.

Petits hôtels : beaucoup offrent des formules studios ce qui revient à la solution précédente. Les plus anciens se limitent à la fourniture de la chambre ce qui peut poser des problèmes en cas de départ en randonnée dès potron-minet. Les prix peuvent varier de 20 euros pour une chambre avec douche sur le palier à une cinquantaine d’euros pour les plus chères.

Complexes hôteliers : les usines à touristes ne manquent pas en Crète, elles sont surtout fréquentées par des gens qui réservent sur internet auprès de tour-operators. Il va sans dire que ce genre de lieux n’est pas ma tasse de thé, cependant compte tenu des prix pratiqués par certains, à peine le prix du vol sec et de la chambre,  vous pouvez retenir cette formule, quitte à ne l’utiliser qu’en partie, en vous offrant quelques jours de liberté dans l’île et  en dehors de l’hôtel imposé.

En itinérant ce type d’hébergement n’est pas très intéressant car les prix n’ont rien à voir avec ceux négociés par les tour-operators.

 

Camping : Peu de terrains de camping en Crète car le prix des locations fait que la plupart des touristes préfèrent louer.

Il est par contre possible de faire du camping sauvage lorsqu'on randonne.

L'insécurité étant quasi-nulle et le climat très clément vous pourrez bivouaquer sur les parcours sans possibilité d'hébergement.

Notez que j'essaie toujours de vous indiquer les possibilités d'hébergement pour les parcours que je décris dans ce "remarquable" blog. 

 

Quel moyen de transport choisir ?

 

Location de voiture

Louez une petite voiture, pas un 4x4, plus cher et inutile car les routes sont bonnes et qu’en dehors de celles-ci vous allez marcher. Les prix sont intéressants et se discutent.

Les locations de voiture se négocient aux environs de 24/30 euros par jour. La plupart des grands loueurs (Hertz, Budget etc.) sont représentés à l'aéroport d'Héraklion et les réservations peuvent se faire par internet.

 

Les bus:

Les services de bus sont assez bons et peu chers, même si la fréquence tant à diminuer en raison de l'augmentation du niveau de vie qui favorise la voiture individuelle.

Vous trouverez, ci-après, le lien avec le site de la ktel (coopérative des bus de Crète).

 

 http://www.bus-service-crete-ktel.com/maps.html

 

A mon sens l'utilisation du bus ne se justifie que si vous faites un itinéraire, notamment celui du sud-ouest (itinéraire n°1 dans ce blog).

 

Venir avec sa voiture :

 

Cette formule ne se justifie que si vous restez longtemps et que vous transportez beaucoup de bagages, en effet il vous faudra trois jours pour arriver en Crète.

Il faut prendre un ferry Ancône-Patras pour se rendre d’Italie en Grèce et un ferry Pirée – Héraklion pour passer du continent à la Crète. Il vous en coûtera environ 600 euros (Aller simple) plus l’essence, les autoroutes et la nourriture.

 

Venir en avion :

La compagnie Transavia (groupe Air-France) dessert la Crète sans escale depuis Paris pendant la saison. Hors saison, il faut prendre Aegean, compagnie grecque de qualité qui relie Paris à Héraklion ou Chania via Athènes.

 

Comment visiter l’île ?

 

Les sites : N’oubliez pas que le personnel des grands hôtels est commissionné sur les excursions, c'est d'ailleurs sur ces excursions que les formules "tout-compris" font leur marge. La Crète est un pays sans insécurité, il y a des tavernes ou des kafénia dans les endroits les plus improbables, profitez-en! Si vous avez loué une voiture organisez votre programme comme vous l'entendez à l'aide de vos guides classiques (Routard, Petit Futé...). 

 

Les randonnées : Peu de randonnées organisées sur place, les tour-operators français proposent des circuits accompagnés principalement dans l’ouest de l’île, mais il faut prendre le paquet complet.  La principale difficulté que vous rencontrerez, en randonnant seul, est le mauvais balisage. Si vous suivez mes descriptions de parcours et si vous avez un minimum de sens de l’orientation vous ne devriez pas avoir de problème.

Sur certaines randonnées  comme Samaria, Imbros ... utilisez les transports en commun  qui fonctionnent bien (bus KTEL ou ferries...) pour le trajet aller ou retour afin de récupérer votre véhicule.

Pour les bus voir le lien indiqué ci-dessus. 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de Richard
  • Le blog de Richard
  • : Ce blog propose des itinéraires de randonnées pédestres, de balades urbaines et des informations sur la Crète, son histoire, sa géographie...
  • Contact

Recherche