Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 16:18

Pour trouver un itinéraire sur ce blog reportez-vous à la rubrique « randonnées par région » de la colonne de droite.

 

 

Randonnée en Crète n° 89 : d'Analipsi à Ziros

 

Cette étape emprunte en partie la route, ceux qui voudront shunter le premier tronçon pourront prendre un taxi depuis Analipsi ou Makrighialia, ils en profiteront pour se baigner car il n’y a pas de plage à Ziros.

Cette étape vous fera remonter la très belle gorge de Périvolakia, d’après moi l’une des plus belles de la Crète, vous en profiterez pour visiter le monastère de Kapsa idéalement situé en bord de mer et à l’entrée de la gorge. Depuis Périvolakia vous remonterez  vers le village vénitien aujourd’hui abandonné d’Etia, où une belle loggia vénitienne a été restaurée avec des fonds européens, il faut bien que, parfois, ils servent à quelque chose. Vous passerez la nuit dans la Crète profonde à Ziros ou à Chandras au choix, au milieu du plateau le plus à l’est de la Crète.

 

Départ : Analipsi ou Makrighilia selon que vous aurez trouver un hébergement dans l'un ou l'autre de ces deux villages qui se touchent.

Arrivée : Ziros

Analipsi-Ziros-copie

 

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.

 

Dénivelés : +925 mètres / -335 mètres le dénivelé est assez important mais sans longues montées, donc il s’effectue facilement

 

Durée : Comptez  7H00 de marche et 9H00 en comptant les pauses au monastère de Kapsa et à Etia

 

Distances : 27 km environ

      Les altitudes sont celles du 2ème point.

 

étapes intermédiaires

distance

en km

cumul en km

durée étape

altitude

dénivelé

Analapsi - Kapsa

8.0

 

1H45

0 m

+80/-30

Kapsa - Périvolakia

6.0

14

2H15

325 m

+450/-125

Périvolakia-Etia

6.0

20

1H30

530 m

+315/-150

Etia - Ziros

6.8

26.8

1H30

590 m

+80/-30

  

Types de voies empruntées : Sentiers pentus et pierreux mais bien tracés: 33 %, piste en bon état 22 %, routes asphaltées en assez peu fréquentées : 45 % (approximativement et en durée de marche)

 

Balisage : Pas de balisage particulier sur le premier tronçon (route). Dans la gorge : Losanges jaunes avec un point rouge, ronds à la peinture bleue, flèches rouges et cairns. Le balisage rouge a été ajouté à l’ancien balisage bleu, le nouveau balisage a été fait dans le sens de la descente, vous allez donc dans le sens inverse des flèches. Ce nouveau balisage bien visible facilite grandement la progression. Pas de balisage sur la portion Périvolakia – Etia mais la piste se suit aisément. Le tronçon Etia – Ziros s’effectue par la route départementale, elle rejoint le nouveau tracé du E4 à Chandras.

 

Température/chaleur : Cette étape s’effectue à basse altitude. Le bas de la gorge est ombragé à condition de ne pas partir trop tard, cependant il fait chaud sur la côte sud, donc évitez les journées de grosse chaleur si vous y êtes sensibles.

Eau/ravitaillement en cours de route: Deux tavernes à Kalo-Néro. Vous trouverez également de l’eau au monastère.

 Vous aurez la possibilité de vous désaltérer et de casser la croûte à la sympathique taverne de Périvolakia (Apospérida), qui se trouve à mi-parcours.

Une taverne à Etia, un Kafenio à Chandras.

 

Vertige : Les deux passages dans la gorge qui pouvaient présenter un petit risque ont été sécurisés par des rambardes.

 

Fréquentation du sentier : On rencontre de temps en temps des randonneurs dans la gorge de Périvolakia. Peu de chance de rencontrer quelqu’un sur la piste entre Périvolakia et Etia avant d’arriver sur le plateau.

 

Difficulté : (à mon avis)

Le sentier a été bien réaménagé en 2011,  les améliorations facilitent grandement la remontée de la gorge.  Quelques raidillons dus à des éboulis à franchir dans la gorge. La principale difficulté pourrait provenir de la chaleur en plein cœur de l’été.

 

Hébergement, conseils pratiques :

 

Equipement : Une bonne paire de chaussures de marche sera appréciée surtout pour ceux qui randonnent sur plusieurs jours, mais des bons joggings sont suffisants. Chapeau, crème solaire et deux litres d’eau à condition de refaire une provision à Périvolakia.

 

Période recommandée : Evitez les grosses chaleurs.

 

Flore : Flore très abondante dans la gorge (14 espèces endémiques, certaines espèces rares), parmi les végétaux les plus abondants : lauriers-roses, thym, arbres à papillons. 

 

Hébergement : Une taverne avec deux chambres tenue par un anglais à Chandras. Un petit hôtel à Ziros avec quelques tavernes et kafénios.

 

Baignade : Ziros se situe à l’intérieur des terres au milieu d’un plateau donc impossibilité de se baigner le soir. Ceux qui voudront prendre un bain pourront le faire le matin avant le départ ou à Kalo-Néro ou, dernière possibilité, à Kapsa, il y a une petite place à l’entrée de la gorge.

 

 

Le trajet :

 

En quittant Analipsi prenez la route de Sitia, lorsque la route quitte la côte sud pour remonter vers le nord (environ 1,2 km), restez sur la côte sud en prenant en direction de Ghoudouras et Kalo-Néro.

01 Kalo-Nero

Dépassez ce hameau en direction du Moni Kapsa. La gorge démarre au pied du monastère.

Avant d’entrer dans la gorge prenez le temps de faire un tour au monastère dont l’entrée se situe à moins de 500 m. La terrasse du monastère est un havre de fraicheur. Elle donne sur un petit potager en contrebas, avec une vue imprenable sur la mer, vous aurez presque envie d’y rester. Vous pourrez vous désaltérer à la fontaine réfrigérée installée par les moines. Un escalier qui conduit à la grotte de l’ermite Gherondo-Ghiannis.

04 Kapsa-Perivolakia

Revenez vers l’entrée de la gorge, Le balisage a été refait, il est excellent.

09 Kapsa-Perivolakia

Le sentier serpente dans la gorge en franchissant des zones d’éboulis assez pentues mais de courtes durées.

14 Kapsa-Perivolakia

15 Kapsa-Perivolakia

Après 35 minutes environ vous parvenez à une échelle que vous gravissez.

Le sentier se poursuit alternant des pentes assez raides avec des zones plus plates et des descentes. Deux passages ont été sécurisés par des rambardes constituées par des filins d’acier.

20 Kapsa-Perivolakia

24 Kapsa-Perivolakia

 

Après 1H20 environ (3,7 km) vous sortez de la zone la plus profonde de la gorge. Une petite aire de repos a été aménagée. Un tuyau d’eau et une vanne en principe fonctionnelle sont à proximité.

27 Kapsa-Perivolakia

29 Kapsa-Perivolakia

45 minutes plus tard  (5,4 km depuis le début) vous parvenez à un portail fait avec une palette en bois que vous franchissez, vous continuez dans la gorge et vous parvenez à la sortie (5,75 km), il vous reste encore 350 mètres à faire pour parvenir au petit village de Périvolakia où vous pourrez vous restaurer à la taverne Apospérida.

32 Kapsa-Perivolakia

Le patron qui a contribué à l’aménagement du sentier pourra vous conseiller sur la suite du parcours.

Quittez Périvolakia en prenant la piste qui conduit à Pano Périvolakia, pour cela traversez le village vers l’est puis allez vers le nord. A 400 m du village prendre la piste de droite qui grimpe en lacets étroits vers Pano Périvolakia village pratiquement abandonné, il n’y aurait plus qu’un habitant permanent.

36 Boucle-Perivolakia-Etia

Après 3 km vous atteignez Pano Périvolakia.

38 Boucle-Perivolakia-Etia

Vous continuez vers le nord et passez à proximité d’une sorte de pont, je pense que c’est un ouvrage hydraulique.

43 Boucle-Perivolakia-Etia

Vous parvenez ensuite sur un plateau qui s’étend entre Etia et Ziros. Si vous souhaitez voir Etia, ce que je vous conseille, prenez la piste de gauche, celle de droite (est) conduit à Arméni.

Etia est un ancien village vénitien avec une belle loggia restaurée récemment qui abrite des panneaux expliquant l’histoire de la région. Une taverne vous permettra de vous rafraichir si nécessaire.

45 Boucle-Perivolakia-Etia

 

49 Etia

La dernière partie de votre journée s’effectuera le long de la petite route qui relie Etia à Ziros village principal du plateau. Si vous ne voulez pas faire que du bitume sur ce dernier tronçon, prenez des pistes sur la gauche de la route (voir carte au 1/50000ème) Le terrain est pratiquement plat et la progression sera rapide.

 57 Village Ziros

Pour visualiser le diaporama, cliquez ci-contre :


 

 

Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 17:50
Note importante : De nombreuses balises du E4 ont été posées cet hiver, j’attire l’attention de mes estimés lecteurs sur le fait qu’elles ne coïncident pas avec le tracé du E4 sur les cartes en circulation et que la continuité du balisage semble aléatoire.
 
 
 
Pour trouver un itinéraire sur ce blog reportez-vous à la rubrique « randonnées par région » de la colonne de droite.
 

Randonnée en Crète n° 87 : de Kavoussi à Analipsi par les gorges d’Avgha et de Pefki (variante du E4 est)

 
Le « E4-est » emprunte un itinéraire éloigné de la mer et surtout sans possibilité notable d’hébergement, je vous propose donc une variante qui, d’une part, vous rapproche de la mer et, d’autre part, vous permet de faire halte dans des villages offrant des possibilités d’hébergement et de restauration. Les étapes sont plus longues que pour le tracé officiel du E4.
 
 Voici donc la 5ème étape de mon circuit pédestre de la Crète de l’est d’Héraklion à Palékastro.
Nous partirons du pittoresque et encore préservé, village de Kavoussi, nous remonterons la gorge d’Avgha, puis nous rejoindrons à travers le beau massif du Thripti le village de Chrissopighi (source dorée) puis nous nous orienterons vers le sud en passant par Aghios-Stéfanos d’où nous rejoindrons le très beau village de Pefki, dont nous descendrons la gorge pour rejoindre le bord de mer. Nous atteindrons les villages d’Analipsi et de Makrighialos qui offrent de nombreuses possibilités d’hébergement et de restauration ainsi que de belles plages..
 
 
Départ :  Kavoussi (côte nord)
Arrivée : Analipsi (côte sud)
 Kavoussi-Chrissopighi
 
de Kavoussi à Chrissopighi à travers le massif du Thripti
 
Chrissopighi-Analipsi copie
 
de Chrissopighi à Analipsi par la gorge de Pefki

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
 
Dénivelés : dénivelé positif : 1230 mètres ; dénivelé négatif : 1360 mètres
 
Durée : Comptez  7H30  de marche en allure soutenue, soit environ 9H00 compte tenu des pauses
 
Distances : 30 km
Les altitudes sont celles du 2ème point.
 
étapes intermédiaires
distance
 en km
cumul
durée
 étape
altitude
en m
dénivelé
+ en m
Kavoussi – Fin sentier gorge Avgha
1,7
 
0H45
310
230
Fin sentier – Embrt Bembonas
2,6
4,3
0H40
480
180
Embrt Bembonas - Bembonas
4,6
8,9
1H10
690
350
Bembonas – Chrissopighi (X rte)
6,3
15,2
1H20
410
50
X rte Chrissopighi – Aghios-Stéphanos
6,5
21,7
1H30
380
260
Aghios-Stéphanos - Pefki
2,9
24,6
0H40
370
75
Pefki - Analipsi
5,4
30
1H25
0
80
 
 X = croisement
 
Types de voies empruntées : pistes: 65%   , sentiers corrects : 25% ; routes asphaltées peu empruntées : 10%.
 
Balisage : marques jaunes ou rouges et cairns dans les gorges, quelques panneaux du E4 sur les parties communes au deux trajets. Les parties hors gorges s’effectue sur des pistes l’orientation peut donc se faire d’après la carte.
 
Température/chaleur : Peu d’ombre, donc éviter les plus chaudes journées de l’été.
 
Eau/ravitaillement en cours de route: Une fontaine publique avec de l’eau potable à Bembonas. Une taverne à Chrissophighi, deux à Aghios-Stéphanos et deux à Pefki (le plus simple étant de faire halte à Aghios-Stéphanos). Prendre cependant de l’eau en quantité suffisante et de quoi casser la croûte si la faim vous prend avant d’arriver à un village
 
Vertige : Pas de zone à risque, sauf un risque mineur dans la gorge de Pefki si vous suivez le trajet du fond de la gorge où un escalier métallique était endommagé. 
 
Fréquentation du sentier : Peu de chance de rencontrer du monde dans la  gorge d’Avgha. Sur les pistes les quelques rares pick-up d’agriculteurs ou d’éleveurs, quelques randonneurs dans la gorge de Pefki qui est connue et facile. 
 
Difficulté : (à mon avis) En dehors de la longueur du trajet et du dénivelé cette randonnée ne présente pas de difficulté particulière et peut se faire seul.
 
Flore/végétation : Variée (oliviers, épineux, végétation habituelle des gorges notamment à Pefki.
 
Faune: Rien de spécial
 
Période recommandée : Evitez les journées les plus chaudes car l’altitude moyenne est de l’ordre de 400 à 450 mètres
 
Baignade : Belles plages à Analipsi et Makrighialos
 
Hébergement : Offre abondante à Analipsi et Makrighialos, les anxieux réserveront en téléphonant aux adresses conseillées par nos guides habituels (Routard et Fûté). Regardez à Makrighialos . Les autres , surtout hors saison, se décideront sur place.
 
 

Le trajet 

 
de Kavoussi à Chrissopighi :
 
Ceux qui font le trajet à pied, sur plusieurs jours, se dirigerons vers la sortie est du village en direction de Sitia. Ceux qui dispose d’un chauffeur susceptible de les récupérer à Analipsi se feront déposer au petit parking qui se trouve à l’extrémité est du village. Une grande pancarte, face au parking,  indique Thripti 17 km. Suivez cette piste sur 200 mètres environ et prenez la piste qui part sur la  gauche en direction de l’entrée de la gorge en passant dans une oliveraie. Après 200/300 mètres vous arrivez au début du chemin muletier qui monte fortement sur votre gauche. Soyez attentif pour trouver l’entrée du sentier, balisage jaune, ne continuez pas dans le fond de la gorge, la piste finit en cul-de-sac.
Le chemin muletier est en bon état mais l’ascension peut être pénible en plein soleil car la pente est forte surtout au début.
05-Melisses P-D0707 003
 
Le chemin rejoint la piste du Thripti en haut de la gorge que vous atteignez au bout de 40 mn environ. Prenez la piste sur la gauche, vers le nord-est. Elle monte plus modérément vers le hameau de Mélissès. Dans un lacet une piste part vers le nord en direction de quelques bâtisses, ne prenez pas cette piste. Continuez en montant la voie principale, vous croisez une petite église d’où l’on jouit d’une belle vue, elle est située sur le gauche de la piste (à 30 mn de la jonction environ).
Dans un lacet étroit, situé légèrement plus haut, la piste vers Bembonas et Chrissopighi part sur la gauche. Il n’y a pas de pancarte, l’autre piste qui part vers le village de Thripti est indiquée par une pancarte. Comptez 1H30 environ pour atteindre l’embranchement.  
La piste grimpe fortement en lacets étroits. Vous croisez les ruines d’un hameau ainsi qu’une bergerie en activité.
15 Kavoussi-Bembonas
Vous avez de belles vues sur le golfe de Mirambello et la montagne.
17 Kavoussi-Bembonas
 
Vous parvenez à un col situé à 800 mètres d’altitude. Une petite bâtisse et une vigne marque le sommet. Vous apercevez le petit hameau de Bembonas vers lequel vous vous dirigez.
20 Kavoussi-Bembonas
 
Refaite votre provision d’eau à la fontaine du village, elle est potable et fraiche. La piste s’incline plus doucement vers Chrissopighi et vous laisse apercevoir la côte sud. Sauf si vous avez très faim n’entrez pas dans Chrissopighi, continuez la piste qui rejoint la route asphaltée en passant au nord du village. Dans le cas où vous voudriez faire une halte, prenez une piste sur la droite.
30 Kavoussi-Analipsi
 
 De Chrissopighi à Aghios-Stéphanos :
A l’embranchement avec la route bitumée, prenez la route sur la gauche pendant 900 mètres environ. A la sortie d’un grand virage part sur la droite un chemin balisé E4, vous le prenez et le suivez sur 1 km environ. Vous prenez ensuite une piste qui part sur la droite.
33 A-Stefanos-Chrissopighi
 
 Après 1,3 km environ, depuis que vous avez quitté le E4, vous parvenez à un embranchement de  pistes où sont souvent disposées des ruches. Vous continuez tout droit en direction du sud. encore 700 mètres et vous parvenez dans un grand virage d’où partent deux pistes sur la gauche, ne prenez pas la première,, mais la seconde qui semble aller vers l’est mais qui tourne rapidement en direction du sud. C’est la piste du hameau en partie abandonné d’Aori. Si vous continuez la piste principale vous parviendrez aussi à Aghios-Stéphanos mais avec de moins belles vues. A 400 mètres environ du dernier embranchement prenez la piste de gauche, continuez sur celle-ci jusqu’au hameau d’Aori en ignorant une piste qui part sur la gauche immédiatement  après l’embranchement.
Vous traversez Aori où quelques maisons semblent encore occupées de façon non permanente.
39 A-Stefanos-Chrissopighi
Vous passez devant une église de construction récente sur votre droite. Continuez la piste plein sud jusqu’à Aghios-Stéphanos où vous pourrez boire un coup et vous restaurer si nécessaire.
  45 A-Stefanos-Chrissopighi
D’Aghios-Stéphanos à Pefki
 
Prenez la route bitumée, peu fréquentée même en saison, en direction de Pefki . Suivez cette route sur 2,9 km. Vous apercevez le village de Pefki à flanc de montagne et la chapelle qui le domine (pour plus d’information reportez vous à ma rando n°1 : Gorge de Pefki).
50 Kavoussi-Analipsi
 
Vous pouvez aussi vous rafraichir et vous restaurer à Pefki, une taverne et un kafénio traditionnel en continuant vers le centre du village.
 
De Pefki à Analipsi
 
A l’entrée de Pefki, prenez la piste qui part sur la droite en direction de la gorge, elle se poursuit par un sentier muletier et rejoint une piste, vous remarquez des compteurs d’eau et à droite de ceux-ci en descendant, un chemin balisé de rouge. Prenez-le, il serpente entre les oliviers et vous permet de couper les lacets de la piste. Il rejoint celle-ci peu avant d’arriver au bord de la gorge. Vous suivez la piste sur une courte distance et vous prenez le sentier qui part sur la gauche, il est indiqué par un cairn. Vous le suivez jusqu’au une fontaine et un banc. Deux possibilités s’offrent à vous descendre dans la gorge ou continuer tout droit en empruntant un ancien chemin muletier qui longe le sommet de la gorge et vous offre des vues magnifiques de celle-ci.
53 Kavoussi-Analipsi
 
A la sortie de la gorge le sentier descend brusquement vers la piste et le hameau d’Aspros Potamos. Il faut environ 1H00 /1H10 pour arriver à la jonction avec la piste (3,1 km depuis Pefki).
57 Kavoussi-Analipsi 
Traversez Aspros-Potamos, vous êtes maintenant sur une piste cimentée qui vous conduit jusqu’à la mer dans les petites stations balnéaires d’Analipsi et Makrighialos.
 
 
 
Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 08:20
Pour trouver un itinéraire sur ce blog reportez-vous à la rubrique randonnées par région dans la colonne de droite.
 
Randonnée en Crète n°86 : Gorge de Zakros ou Gorge des morts - circuit court
 
Après une randonnée un peu longue voici une balade pour tous parmi les plus connues de Crète. J’avais bien entendu déjà décrit la descente de la gorge de Zakros en entier depuis le village de Zakros jusqu’à la mer mais j’ai constaté que la plupart des visiteurs ne parcourait que le bas de la gorge de Zakros et qu’ils faisaient un aller-retour depuis le parking situé sur la route entre Zakros et Kato-Zakros. Comme je n’aime pas les aller-retour, je vous propose une boucle qui vous fera parcourir le fonds de la gorge et vous fera revenir par l’ancienne piste qui domine la gorge et vous donnera des vues plongeantes sur celle-ci.
 
Départ / Arrivée: bas de la gorge à Kato-Zakros
 
  Zakros-court
 
  Facteurs influant sur la difficulté de la balade :
 
La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
     
 
Dénivelés : faible +/- 210 m  (point haut 200 mètres)
 
 
Durée : Comptez 2H00 de marche en allure tranquille  
 
 
Distance : 7,7 km
 
Les altitudes sont celles du 2ème point.
 
 
étapes intermédiaires
distance en km
cumul en km
durée étape
altitude
dénivelé
Bas gorge – début sentier vers parking
2,6
 
0H40
52
50
Début sentier – Parking route Zakros
0,8
3,4
0H20
175
120
Parking –retour au bas de la gorge
4,3
7,7
1H00
10
+40/-200
 
      
 
Types de voies empruntées : (en temps de marche) pistes en bon état : 50%, sentier bien balisé : 50%.
 
 
Balisage : cairns et marques rouges dans la gorge, pas de balisage sur la piste mais il suffit de la suivre.
 
 
Température/chaleur : L’effort physique étant réduit, la balade peut se faire toute l’année
 
 
Eau/ravitaillement en cours de route: sans objet compte tenu du parcours
 
 
Vertige : Aucun passage à risques.
 
 
Fréquentation du sentier : une des balades les plus populaires de l’île, donc pas mal de monde dans la gorge par contre peu de monde sur la piste.
 
 
Difficulté : (à mon avis) vraiment aucune, cette balade peut être conseillée à tous.
 
 
Flore/végétation : L’une des caractéristiques de cette gorge est l’abondance de sa végétation et notamment des fleurs. Elle est fleurie toute l’année mais bien entendu elle l’est encore plus au printemps.
 
 
Faune: quelques rapaces.
 
 
Période recommandée : La gorge est belle en toutes saisons, nous avons cependant une préférence pour le printemps.
 
 
Baignade : La plage de Kato-Zakros est particulièrement agréable
 
 
Hébergement : Kato-Zakros offre plusieurs tavernes en bord de mer et de nombreux hébergements dans de petites unités réparties sur la zone qui s’étend du bas de la gorge à la mer. Vous n’aurez aucun mal à trouver un studio à votre convenance. Il est aussi possible de trouver à se loger dans le village de Zakros ou dans des structures qui bordent la route dont un hôtel isolé mais qui dispose d’une belle vue.
 
 

Le trajet 

Je vous conseille de faire la balade depuis le bas de la gorge. Pour cela allez jusqu’à Kato-Zakros, à la fin de la route bordée de tavernes qui longe la mer tournez à gauche en direction des ruines minoennes, passez devant les ruines sans vous arrêtez (vous visiterez au retour – attention les visites se terminent vers 15H00, vérifiez en passant), continuez la piste jusqu’au bas de la gorge où il y a de la place pour se garer.
  01 Kato-Zakros-13
 
 
Pénétrez dans la gorge, le sentier est bien tracé, vous parvenez à une porte qui marque l’entrée de la gorge, refermez la après votre passage. Vous cheminez parmi une forêt de lauriers-roses, vous remarquez dans les parois des grottes qui servaient de sépultures dont le nom de la gorge (gorge des morts).
02 gorge-Zakros
Après quelques centaines de mètres vous apercevez sur votre gauche des grottes auxquelles ont peut facilement accéder au cas où vous auriez la curiosité de voir à quoi elles ressemblent.....il n’y a plus de morts.....
 
  08 Kato-Zakros-13
 
La pente est faible et la progression est facile. Après 2,6 km, vous arrivez à l’embranchement avec le sentier qui remonte vers un parking situé entre Zakros et Kato-Zakros, le début du sentier est indiqué par des cairns, si vous continuez dans la gorge vous arrivez à Zakros.
 11 Kato-Zakros-13
 
 
La seule petite difficulté pour les personnes qui marche peu est la remontée vers le parking, environ 120 mètres de dénivelé, mais le sentier est bien tracé et si nécessaire faites une pause.
 
A la fin du sentier vous franchissez une nouvelle porte que vous refermez pour éviter que les bêtes ne rentrent dans la gorge. Encore quelques mètres et vous arrivez au parking.
 
Tournez à gauche et prenez l’ancienne piste qui revient vers Kato-Zakros en passant par le haut de la gorge. Vous aurez de belles vues sur le fond de la gorge et sur les parois truffées de grottes. La piste s’élève un peu jusqu’à une altitude de 200 mètres puis redescend vers la mer.
 14 Kato-Zakros-13
 
 
Après une heure depuis le parking vous arrivez à votre voiture et vous pouvez repartir pour la visite du site minoen puis pour un bon bain et un repas sympathique dans l’une des tavernes du bord de mer.
 
  20 Zakros
 
 
 Voir la vidéo 
Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 20:16
link    Monastiraki – Thripti – Psychro – Agios Ioannis - Monastiraki
Mise à jour du 23/07/2013
 
Pour la reprise des randonnées, je vous propose une boucle sur les flancs ouest et sud du massif du Thripti qui offre de magnifiques panoramas sur la côte nord et la côte sud de l’île.  Vous découvrirez aussi le haut de la remarquable gorge du Cha (Χα). Le parcours est varié, alternant zones de garrigue et zones boisées. Il traverse deux petits villages pittoresques. Il vous occupera une bonne journée en vous laissant le temps de profiter de la plage.
La mise à jour tient compte des modifications apportées au balisage pendant l'hiver 2012/2013 
 
Départ : Monastiraki
 
Arrivée : Monastiraki
  Monastiraki-Ai-Ioannis
 
Pour visualiser la carte, cliquez ci-contre :

 

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

 
La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
 
 
 
Dénivelés : +/- 940 mètres environ
 
              Départ/arrivée : 180 mètres
 
              Col sur le tronçon Thripti –Aghios Ioannis : 875 mètres
 
              Aghios Ioannis : 480 mètres
 
              Col sur le tronçon Aghios Ioannis – Monastiraki : 567 mètres        
 
 
 
Distance : 26  km  
 
Monastiraki/ jonction sentier E4 : 1.8 km
 
Début sentier / piste longeant la gorge du Cha : 2,1 km – total 3,9 km
 
Jonction piste / Jonction route de Thripti : 4,4 km – total 7,3 km (2H20 environ)
 
Jonction route Thripti / jonction piste Aghios-Ioannis : 0,7  km – total 8,1 km
 
Jonction piste Aghios-Ioannis / jonction piste Psichro : 3,5  km – total 11,6 km
 
Jonction piste Psichro / jonction route Aghios Ioannis : 3,3 km – total 14,9 km
 
Jonction route / Aghios-Ioannis 2,3 km – total 17.2 km
 
Aghios-Ioannis/ Chapelle : 2,2 km – total 19.4 km
 
Chapelle / X rte de Kato-Chorio : 2,9 km – total 22.3 km
 
X-piste Aghios-Ioannis / X piste Monastiraki : 0,7 km – total 23 km
 
X piste Monastiraki / Monastiraki : 3 km - total 26 km
 
 
 
Durée : Comptez  7H15 à 7H30 de marche
 
 
 
 
 
Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses de longue durée.
 
 
 
Types de voies empruntées : (en temps de marche) pistes de terre en bon état : 60% – pistes de terre très pentues et en mauvais état : 15%; sentier pierreux, très pentu et parfois peu visible:  15%; route bitumée : 10 %.
 
 
 
Balisage : quelques rares panneaux du E4 sur le tronçon Monastiraki-Thripti avec quelques marques rouges, rien sur le reste du parcours mais il suffit de suivre les pistes et mes indications.
 
 
 
Température/chaleur :
 
De l’ombre sur quelques parties du parcours, évitez de partir trop tard en plein été.
 
Quel temps fait-il en Crète aujourd’hui ? Cliquez sur le lien de la météo grecque : colonne de droite dans la rubrique : liens
 
 
 
Eau/ravitaillement en cours de route: Si vous partez tard et que vous avez le courage de monter jusqu’au village de Thripti vous trouverez la taverne To Provarma (en principe toujours ouverte), si vous partez tôt vous serez vers 14H00 à Aghios Ioannis où vous trouverez une taverne sur la place du village, elle n’est pas toujours ouverte le midi, prenez donc de quoi manger et boire.
 
A l’arrivée à Monastiraki vous pourrez vous désaltérer à la taverne « To Kapilio » (le Bistrot, le Caboulot)
 
 
 
Vertige : Aucune zone à risque
 
 
 
Fréquentation du sentier : quasi nulle sur la partie sentier, très faible sur les pistes, quelques voitures sur les petites portions de route. Peut cependant se faire seul car les risques sont faibles. 
 
 
 
Difficulté : (à mon avis)  cette randonnée ne présente pas de difficulté majeure pour les personnes capable de marcher une trentaine de km avec un dénivelé assez important. La principale difficulté me semble résulter de la quasi absence de balisage. Voir variantes proposées dans le descriptif du trajet.
 
 
 

Hébergement, conseils pratiques :

 
Equipement : Une bonne paire de chaussures de jogging est suffisante cependant des chaussures de marche apporteront plus de confort sur le sentier et les parties dégradées de la piste. Pour le reste n’oubliez pas la crème solaire, le chapeau ou la casquette...... 
 
Période recommandée : Avril-juin et septembre-octobre sont préférables aux chaudes journées d’été, mais ceux qui ne craignent pas trop la chaleur peuvent faire cette randonnée toute l’année à condition de partir tôt afin de faire la partie le plus éprouvante le matin.
 
Flore/végétation : variée, le parcours traverse des zones boisées sur la partie supérieure de la gorge du Cha ( ΧΑ) et vers Psichro.
 
Faune: rapaces.
 
Baignade  La plage de Pachia-Ammos est souvent sale malgré les efforts de la municipalité, je préfère la plage de Tholos à Kavoussi ou les plages d’Istro.
 
Hébergement : Les points de chute ne manquent pas, Kavoussi ou Istron mais aussi Iérapétra.
 

Le trajet :

 En venant d’Aghios Nikolaos ou d’Iérapétra dirigez vous vers le petit village de Monastiraki au pied de la gorge du Cha que l’on voit très bien depuis la route Aghios-Nikolaos/Iérapétra. Garez-vous sur le parking près de la taverne To Kapilio (haut du village) ou sur le parking du bas et dirigez-vous vers le haut du village.
 
Prenez la piste qui part du parking haut et se dirige sud-est, vous ne tardez pas à voir une marque du E4, continuez la piste sur 1,8 km (0H25 à 0H30 depuis Monastiraki) vous croisez d’abord une piste qui monte fortement sur la droite puis immédiatement après, dans un grand virage part un sentier entre deux poteaux. Un balisage du E4 a été placé à l'entrée du sentier,c’est la point le plus délicat du trajet car ce sentier, n’est pas balisé sur sa partie basse. Il vous faudra parcourir 1,8km sans balisage. Si vous ratez ce sentier vous aboutissez sur la route Kato-Chorio/Thripti qu’il vous faut alors prendre sur la gauche jusqu’à un réservoir (itinéraire décrit dans ma randonnée n°76).
  03 Monastiraki-Thripti sentier
 
   
 
Le sentier qui suit un ancien chemin muletier est encore bien visible, après 500 à 600 mètres environ vous arrivez sur une zone d’éboulis, il faut grimper dans les éboulis pour rejoindre le sentier 15 à 20 mètres plus haut. Le sentier est à nouveau bien visible, il vous conduit vers le haut de la gorge du Cha. Vous arrivez dans une zone boisée, la pente devient moins forte, vous trouvez un balisage fait de points rouge qui vous permet de rejoindre une piste qui longe le haut de la gorge après 1H00 de marche environ (1,8 km de sentier).
09 Monasteraki-Thripti-0611
 
Vous apercevez quelques marques du E4 et vous parvenez à la minuscule chapelle d’Aghia Paraskevi (Ste Vendredi !!!) qui contient de jolies fresques murales qui sont aujourd'hui très dégradées. Ne suivez pas le nouveau balisage du E4 qui s'écarte du fond de la gorge. Immédiatement après la chapelle prenez la piste qui descend sur la gauche, vous voyez une ancienne marque du E4 sur un arbre. La piste longe alors le ruisseau, elle est en mauvais état. Elle remonte ensuite très fortement, les bâtons de marche seront appréciés sur ce tronçon. Vous ignorez une piste qui s’oriente nord et abouti derrière le village, vous continuez la piste  vers l’est et après 2H20 de marche depuis le départ vous parvenez à la jonction avec la route du Thripti.
 
Ceux qui veulent aller jusqu’au village prendront sur la gauche (400 mètres environ pour atteindre la taverne), les autres tourneront à droite pour rejoindre la jonction avec la piste d’Aghios Ioannis à 700 mètres environ.
 
La piste monte sur la gauche de la route. Vous cheminez sous les pins. En sortant de la forêt vous avez de très belles vues sur le golfe de Mirambello.
28 Aghios-Ioannis-Thripti
 
La pente s’atténue et vous parvenez à un col situé à 875 mètres environ. La côte sud de l’île vous apparait. Quelques centaines de mètres après le col part une mauvaise piste sur la gauche de la piste principale, elle coupe quelques grands virages mais elle est assez pentue, après un grand virage à droite elle rejoint la piste principale. Moins d’un km après une piste part sur la gauche en direction de Psichro, une pancarte sur un gros rocher vous indique la direction. Prenez cette piste. Si vous ne souhaitez pas faire le détour par Psichro continuez tout droit, vous gagnerez environ 3 km. La piste de Psichro descend fortement en lacets. Vous ne tardez pas à apercevoir la petite vallée boisée de Psichro.
32 Monastiraki-Psichro0811
 
On voit une chapelle mais la piste ne va pas jusqu’à la chapelle, pour l’atteindre il faut traverser une vigne. Comme la chapelle ne présente pas d’intérêt je vous conseille de l’éviter et de continuer sur la piste qui rejoint la route d’Aghios-Ioannis que vous prenez sur la droite.
 
Il vous faudra suivre la route pendant un peu plus de 2 km pour atteindre la placette du village où se trouve la taverne. Vous l’atteindrez après environ 5H00 de marche depuis le départ.
 
Vous prenez ensuite la ruelle en escaliers qui monte à droite de la taverne et rejoint la rue haute du village. Vous prenez cette rue sur la gauche (vers l’ouest). A la sortie du village vous trouvez un embranchement avec deux pistes, prenez la piste de gauche qui s’oriente  légèrement vers le bas. Cette piste s’oriente ensuite vers l’ouest en remontant vers un petit col. Vous passez d’abord devant une vigne bien entretenue puis vous arrivez à une chapelle où vous pourrez faire une halte à l’ombre. Vous êtes pratiquement au col et vous ne tarderez pas à déboucher sur l’ouest du massif d’où vous découvrirez à la fois Iérapétra au sud et Pachia-Ammos au nord. C’est l’endroit le plus étroit de l’île, 11 km environ. La piste descend en lacets vers la petite route qui relie Kato-Chorio au village de Thripti. La vue est constamment dégagée au nord la mer de Crète, au sud Iérapétra, ses serres et la mer de Libye, à l’ouest, en arrière plan, le Dikti.
 44 Monasteraki-Aghios-Ioannis
A la jonction avec la route prenez à droite, vous remontez la route sur environ 700 mètres et vous prenez la piste qui descend vers le nord, à gauche de la route.  Il vous reste 3 km à parcourir pour revenir à Monastiraki. Après 1.5 km environ vous voyez une piste qui descend de façon abrupte sur la gauche, prenez la, elle coupe un grand lacet de la piste principale. Vous trouvez quelques marques du E4.
 
De retour à Monastiraki vous pourrez boire une bonne Mithos, bien méritée.
 
 
 
 
 
 
 
    
Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 17:43
            
GORGE de SARAKINAS (région d’Iérapétra)
Courte mais ......
 
Voilà une randonnée idéale pour les chaudes journées d’été, car la rivière de Mirtos qui traverse la gorge est permanente ce qui est rare en Crète (voir aussi la gorge de Richtis dans ce blog). La gorge est par ailleurs très étroite et l’essentiel du parcours (en temps) s’effectue à l’ombre.
 
Ce tableau idéal doit cependant être tempéré car l’aménagement du parcours est très sommaire et certains passages, notamment ceux des deux dernières cascades, ne sont pas évidents.
 
Le circuit que je propose forme une boucle avec retour par la route qui va de Malès à Mirtos. Cette solution me semble préférable à un aller-retour dans la gorge car il n’est pas facile de voir, dans le sens de la descente, les entailles faites au piolet qui permettent de passer les rochers qui obstruent la gorge. Il faut cependant être capable de franchir les deux derniers obstacles pour pouvoir faire ce parcours en boucle.
 
Ceux qui le veulent peuvent remonter la rivière, ils déboucheront sur une piste qui longe le torrent et aboutit près du village de Christos.
 
Départ/départ : 2 km environ au nord de Mithi (Μύθοι)
 
Sarakinas blog

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
 
Dénivelés : 110 mètres 
 
Distance : 3,7 km
 
Durée : Comptez  2H00 de marche
 
Bas de la gorge – sortie gorge : 0,75 km ; 1H00.
Sortie de la gorge – jonction avec la route : 1 km ; 0H30
Retour vers le parking à l’entrée de la gorge par la route : 2 km ; 0H30
 
Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses de longue durée.
 
Types de voies empruntées : (en temps de marche) lit de torrent encombré de rochers : 50%; sentier et piste de terre ; 25% ; route bitumée : 25%.
 
Balisage : quelques cairns et des encoches faites au piolet dans la gorge, quelques flèches après la sortie de la gorge mais il suffit de suivre la rivière, vous n’avez pas d’autres choix.
 
Température/chaleur : La gorge est toujours à l’ombre et rafraichie par le torrent. La partie haute, après la sortie de la gorge, longe le torrent et bénéficie de l’ombre de la végétation abondante. La balade peut se faire en toute saison sauf risque de pluies.
 
Quel temps fait-il en Crète aujourd’hui ? Cliquez sur le lien de la météo grecque :
 
http://www.meteo.gr/waf.asp
 
Eau/ravitaillement en cours de route: sans objet
 
Vertige : pas de risque de vertige à proprement parler car vous suivez le lit du torrent, il faut cependant franchir de gros amas rocheux qui obstruent la gorge.
 
Fréquentation du sentier : Le bas de la gorge est très fréquenté, mais peu de gens font le parcours complet.
 
Difficulté : (à mon avis) malgré sa brièveté le parcours est assez difficile surtout pour franchir la principale cascade et pour sortir de la gorge par le haut, les moins téméraires et les moins équipés se contenteront de faire un petit tour au début de la gorge.
 
Conseils pratiques:
 
Equipement : Il vaut mieux être bien chaussé pour faire le parcours complet car il faut franchir de nombreux obstacles. Comme vous serez obligé de vous mouiller les pieds, à un moment ou à un autre, il est fortement conseillé d’emporter une paire de jogging et une paire de chaussettes de rechange. Une corde de 4 à 5 mètres munie d’un anneau vous aidera à franchir les deux derniers obstacles. 
 
Hébergement/restauration : après la balade vous aurez largement le temps de descendre sur Mirtos et ses nombreuses tavernes, Ceux qui voudraient un cadre moins touristique pourront remonter vers Malès et prendre en direction de Christos pour casser la croûte à la taverne Aghia-Paraskévi (Ste-Vendredi) qui offre une magnifique terrasse à l’ombre de platanes séculaires et près d’une source naturelle qui coule en permanence, le tout pour des prix locaux.
 
Période recommandée : Eté et automne, évitez absolument les jours comportant un risque de fortes pluies.
 
Flore/végétation :.pratiquement rien dans la gorge, par contre la sortie haute toujours alimentée par le même torrent est très verdoyante et fleurie.
 
Faune: rien à signaler
 
Baignade : on peut faire trempette sous la cascade du haut de la gorge, autrement il faut redescendre sur Mirtos et ses nombreuses plages.
 
LE TRAJET
 
En venant d’Iérapétra, prendre la direction de Mirtos puis de Mithi ; dépasser le village de Mithi en direction de Malès. A 2 km environ de Mithi, une pancarte en bois indiquant « Sarakinas Canyon » vous désigne l’entrée de la gorge sur votre gauche. Un petit parking juste avant l’entrée de la gorge vous permet de garer votre voiture. Vous vous dirigez ensuite vers une barrière et vous prenez l’escalier qui monte sur la gauche et qui conduit à l’entrée basse de la gorge.
02 Sarakinas-Maurice
 
Il vous faudra traverser à plusieurs reprises traverser le torrent permanent qui coule dans la gorge. Le passage des amas rocheux qui obstruent la gorge est facilité par des entailles faites au piolet (voir photos).
05 Farangui-Sarakinas
  Ci-dessus, entailles permettant de franchir les amas rocheux
 11 Sarakinas-Maurice
    
Après 45 à 50 minutes vous parvenez à la cascade la plus importante de la gorge. Une petite ficelle fixée à un piton est censée aider au franchissement de celle-ci. Je vous conseille vivement de prévoir quelques mètres de corde plus grosse avec un anneau métallique que vous pourrez passer autour du piton pour descendre plus facilement. Vous récupérerez ensuite votre corde en faisant sauter l’anneau au dessus du piton.
  16 Sarakinas-Maurice
     
    Vous êtes presque à la fin de la partie encaissée de la gorge. Il vous reste à sortir. Vous parvenez à une autre cascade, sur la droite de celle-ci un gros rocher porte des entailles faites au piolet. Malheureusement celui qui les a faites devait être très grand car il est difficile de se hisser seul. Pour faciliter la sortie nous avons laissé un morceau de corde qui permet de grimper plus facilement.
  18 Farangui-Sarakinas
Après ce passage le torrent coule dans une petite vallée très verdoyante, un sentier suit le torrent sur la gauche dans le sens de l’amont.
19 Farangui-Sarakinas
  
Le sentier oblique ensuite sur la droite et vous débouchez sur une piste,  des bancs ont été installés en bordure. La piste  traverse un bras du torrent et tourne sur la droite en montant vers la route Malès – Mithi. Vous passez devant un kiosque en bois qui surplombe la vallée. Vous parvenez à la route que vous prenez sur la droite et vous redescendez vers le parking que vous atteindrez en moins d’une demi-heure.
   
 
Pour visualiser le diaporama, cliquez ci-contre :
 
 
 
Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 16:34
    Note importante: 
J'attire une nouvelle fois l'attention de mes chers lecteurs sur la pause intempestive pendant l'hiver 2012/2013 de panneaux du E4 sur des sentiers qui sont sans rapport avec le sentier de grande randonnée E4. Il convient donc d'être vigilant et de vérifier sur la carte le tracé si vous souhaiter faire la traversée de l'île. Il faut également noté que les parties sentiers n'ont pas été balisées alors que c'est précisément là que le balisage est utiles.  
Mise à jour du 06/06/2013
Cette randonnée assez longue mais sans difficultés majeures,  vous fera découvrir les flancs ouest et nord du massif du Thripti en vous offrant des vues magnifiques sur les deux mers qui baignent la Crète. Vous pénêtrerez dans la gorge du Cha (Χα) en profitant de l'ombre de la forêt de pins qui borde le haut de la gorge. Vous traverserez le plateau qui entoure le village de Thripti à 840 mètres d'altitude et qui bénéficie d'une température agréable propice à la culture de la vigne et des arbres fruitiers. Vous redescendrez vers le pittoresque village de Kavoussi en empruntant un impressionnant chemin muletier qui vous ménera au site minoen de Vronda.
 
 
 
Départ : Monastiraki (25 km d’Aghios-Nikolaos et 10 km d’Iérapétra)
Arrivée : Kavoussi (entre Aghios-Nikolaos et Sitia)
   
 link lien avec Wikiloc
 Monastiraki-Kavoussi 11 copie
 
 
 
 Facteurs influant sur la difficulté de la balade :
La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
 
Dénivelés: Monastiraki 163 mètres
                   Thripti (village) 830 mètres
                   Kavoussi (parking) 97 mètres
                   Dénivelé positif total : 790 mètres
                   Dénivelé négatif total : 890 mètres
 
Distance : 18,9 km (10,2 + 8,7) hors liaison Kavoussi/Monastiraki, rajoutez 7,4 km entre Monastiraki et Kavoussi par des pistes et une partie route.Il est possible de raccourcir le trajet en passant par un sentier non balisé décrit dans la randonnée 79  
 
Durée : Comptez 6H30  de marche + 1H30 si vous devez rejoindre Monastiraki à pied.
Monastiraki – jonction avec la route de Kato-Chorio : 1H00 ; 3,3 km ; 378 mètres.
Route Kato-Chorio – jonction avec la piste vers Aghia-Anna : 0H35 ; 2,1 km ; 544 mètres
Début piste – Chapelle Aghia-Anna : 0H45 ; 2,4 km ; 570 mètres.
Aghia-Anna – Village de Thripti : 0H50 ; 2,4 km ; 830 mètres.
 
Taverne du village de Thripti – début sentier (col) ; 1H00 ; 3 km ; 803 mètres.
Début sentier – piste de Vronda : 1H15 ; 1,9 km ; 454 mètres.
Début piste de Vronda – centre Kavoussi : 3,3 km ; 1H00 ; 107 mètres.        
Centre Kavoussi – parking : 0,5 km ; 0H05 ; 97 mètres.
 
Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses. Les altitudes sont celles du second point.
 
Types de voies empruntées : (en temps de marche) pistes de terre dont certaines très pentues : 65%; sentiers très pentus et parfois peu visibles car envahis par la végétation: 25%; route bitumée : 10%.       
 
Balisage : Panneaux du E4 sur le trajet Monastiraki-Thripti (sur la piste uniquement) et encore pas toujours au bon endroit, Panneaux du E4 entre Thripti et et le chemin muletier de Kavoussi (pourtant hors E4), un balisage jaune de bonne qualité sur le sentier vers Vronda (Kavoussi). des matques rouges sur le sentier qui coupe la piste vers Kavoussi  
Température/chaleur : La seconde partie de l’ascension vers Thripti est assez ombragée, peu d’ombre sur le reste du parcours. Partez tôt en été.
 
Eau/ravitaillement en cours de route: Une taverne à Thripti. Une fontaine sur la place du village.
 
Vertige : aucun passage à risque.
 
Fréquentation du sentier : Peu de monde sur les sentiers et sur les pistes, par contre la route Kato-Chorio/Thripti est relativement fréquentée. Vous pouvez aussi rencontrer quelques touristes après le site de Vronda et vers l’olivier qui serait maintenant trimillénaire !!!!!!. La balade peu néanmoins se faire seul car elle ne présente aucun risque.
 
Difficulté : (à mon avis) - La principale difficulté de cette balade était l’orientation car le balisage était assez médiocre. L'installation du balisage E4 entre Thripti et le début du sentier de descente vers Kavoussi améliore notablement l'orientation. Le balisage de votre serviteur ayant été complété par des points jaunes et quelques cairns vous devriez cependant vous y retrouver. Les épineux qui envahissent le sentier sont aussi gênants.
 

Hébergement, conseils pratiques :

 
Période recommandée : Peu se faire toute l’année, sauf journées très chaudes du cœur de l’été. La saison idéale est le printemps car le parcours est alors très fleuri.
 
Equipement : Une paire de jogging de bonne qualité est suffisante, par contre un pantalon long et robuste sera apprécié sur le sentier surtout en début de saison. Bien entendu chapeau, crème solaire et 1,5 litres d’eau.
 
Hébergement/restauration :   Une taverne à Monastiraki, plusieurs tavernes et kafénia à Kavoussi où l'on trouve aussi des chambres à louer. Nombreuses possibilités d'hébergement à Aghios-Nikolaos et dans ses environs ainsi qu'à Iérapétra et ses environs.
 
Flore/végétation : Assez variée puisque vous trouverez une forêt de pins en haut de la gorge du Cha (Χα), des vignes et des fruitiers sur le plateau entourant le village de Thripti, des touffes de thym violettes dans la descente vers Vronda ( à partir de juillet) et des oliviers en redescendant vers Kavoussi, plus de nombreuses fleurs sauvages en début de saison.
 
Baignade : Plage de Tholos à 3km de Kavoussi ou plage de Pachia-Ammos
 

Le trajet :

 
Si vous disposez de deux véhicules, laissez en un sur le petit parking qui se trouve à la sortie est de Kavoussi, en face du panneau indiquant Thripti par la piste. Avec le second véhicule allez à Monastiraki, retournez en direction de Pachia-Ammos, après 3,5 km environ, peu après la station service qui se trouve à droite de la route,  vous prenez la première route bitumée sur votre gauche, vous passez devant plusieurs ateliers et vous parvenez à Monastiraki. Vous laissez votre second véhicule sur le petit parking à l’entrée du village.
 
Si vous n’avez qu’un véhicule, en venant d’Aghios-Nikolaos ou de Sitia, prenez la route d’Iérapétra, 3,2 km environ après le carrefour de Pachia-Ammos vous parvenez à un carrefour avec Vassiliki sur la droite et Monastéraki sur la gauche. Prenez à gauche.
 01 Monasteraki-Thripti
Vers le village de Thripti , dans le village de Monastiraki, prendre les escaliers après le parking et traversez le hameau. Vous franchissez une petite place et passez devant une taverne. Vous poursuivez votre chemin toujours en montant. Le E4 continue vers l’Est, prenez en direction des poteaux électriques qui se trouvent au sud-est du village. Vous croiserez quelques marques du E4.
 
Le chemin s’élève fortement en vous offrant de belles vues sur Pachia-Ammos et le Golfe de Mirambello au nord, sur les flancs du Thripti et sur le sud de l’île.
 
Après 3,3 km et une petite heure de marche, le E4 rejoint la route mi-bitumée, mi-cimentée qui relie Kato-Chorio (Iérapétra) au village de Thripti. Vous prenez cette route sur la gauche, c'est-à-dire en montant, vous dépasser des poteaux télégraphiques et une marque du E4. Vous continuez sur la route pendant 2,3 km (0H35) et parvenez à une citerne en ciment sur la gauche de la route. Immédiatement après la citerne démarre une piste de terre qui se dirige vers le bord de la gorge du Cha. Vous prenez cette piste qui fait partie du  E4. Cet itinéraire est légèrement plus long que par la route mais beaucoup plus agréable notamment grâce aux vues qu’il offre sur la gorge. Le sentier très fleuri au printemps serpente aux alentours de 570 mètres pendant 2,4 km jusqu’à la chapelle d’Aghia-Anna. Des panneaux du E4 vous confirme que vous êtes sur la bonne voie, elles sont rares et pas toujours très visibles. Il y a une fontaine en état de marche juste avant Aghia-Anna, à droite de la piste dans le sens de la montée.
 12 Monasteraki-Thripti-0611
    Dans la forêt , au sommet de la gorge du Cha
Après la chapelle prenez la piste qui part sur la gauche, marque du E4 et flèche jaune de votre serviteur. La piste descend vers le fond de la gorge et longe le ruisseau pendant quelques temps, elle remonte ensuite vers le village, elle devient mauvaise et très pentue. Il vous faudra une cinquantaine de minutes pour parcourir les 2,2 km qui séparent Aghia-Anna du village situé à 840 mètres environ. Vous y parviendrez après 3H15 environ de marche depuis votre départ. Une taverne, où vous pourrez faire une pause casse-croute si vous n’êtes pas parti très tôt, se trouve sur la gauche de la placette du village, près de la fontaine, don d’un généreux mécène.
 
 
De Thripti vers Kavoussi, continuez le long de la rue qui passe devant la taverne jusqu’à la sortie du village, un balisage du E4 a été installé indûment ( en effet le E4 ne revient pas vers Kavoussi mais part sur Orino et Chrissopighi) mais il nous facilite l'oientation. Prenez la piste qui part sur la droite en descendant sur quelques dizaines de mètres puis qui remonte. Vous arrivez à l’embranchement de 3 pistes avec une plaque de pierre gravée « Papoura – Tsamanti », prenez la piste du milieu.  Vous continuez sur cette piste en ignorant deux pistes qui partent sur la droite, vous avancez en direction d’une maison neuve isolée en bord de piste. Dirigez-vous vers cette maison et continuez la piste qui monte modérément vers le nord. Evitez une piste qui part sur la gauche et se termine en cul-de-sac. Après environ 1H00, vous arrivez à un col, situé à 800 mètres environ, vous voyez d’abord un arbre isolé sur votre droite et un panneau du E4, de petits cairns et des flèches jaunes vous indiquent le départ du chemin retour qui plonge vers la mer à gauche de l’arbre. Ne continuez pas sur la piste qui finit en cul-de-sac.
 29 Thripti-Kavoussi-0611
    Le massif entre Thripti et Orino
31 Thripti-Kavoussi
Le début du sentier vers Kavoussi
 
Le sentier suit d’abord une ravine en descendant en pente assez raide vers la mer. Il offre alors des vues somptueuses sur Kavoussi, la mer et le golfe. La pente du sentier s’atténue lorsqu’il entre dans une zone où des terrasses ont été bâties. Les épineux encombrent parfois le sentier. Suivez les marques jaunes et évitez de vous engager dans des sentes de chèvres. Les vestiges de l’ancien chemin demeurent bien visibles, suivez-les.  Après une heure de descente vous débouchez sur une piste qui se situe au dessus du petit site archéologique de Vronda, ancienne nécropole minoenne.
Ci-dessous, sur le sentier vue sur la côte nord
35 Thripti-Kavoussi
38 Thripti-Kavoussi-0611
 Le site de Vronda
Suivez la piste qui contourne le site. Des pancartes explicatives sont installées à côté des vestiges mis à jour. Elles rappellent notamment les objets qui ont été découverts à Vronda. La piste descend vers Kavoussi.
 
A 2 km environ du site vous croisez sur votre droite une piste qui mène vers le fameux olivier bimillénaire, si vous avez encore de l’énergie allez le voir il est à 200/300 mètres de l’embranchement.
 
Descendez ensuite en suivant la piste vers le parking ou coupez en prenant un sentier qui part sur la gauche, peu après l’embranchement avec la piste qui va vers l’olivier bimillénaire, et suit une ancienne canalisation en ciment et des tuyaux d’irrigation modernes en plastique noir. Ce sentier, balisé de marques bleues et rouges, raccourcit le trajet et conduit au centre du village où vous pourrez boire une bonne Mithos à l’ombre des platanes de la place centrale.
 
 
 
Comptez 3H15 pour redescendre.
 
   
 
Pour visualiser le diaporama, cliquez ci-contre :
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 20:22

             

Il n'y a pas de chars dans les rues d'Héraklion !!!!!!!

Ayant reçu plusieurs coups de téléphone d'amis et de parents s'inquiétant pour notre sécurité, j'ai jugé utile d'apporter à mes chers lecteurs cette précison essentielle.

La province n'est pas la capitale et la Grèce n'est ni l'Egypte, ni le Maghreb, donc pas de souci si vous souhaitez venir passer quelques jours dans notre belle Crète cet été.

J'ajouterai que je trouve les grecs remarquablement calmes malgré l'amère potion préparée par les docteurs DSK et Jüncker à savoir, entre autres, les salaires et les retraites réduits de 20%, la TVA et les taxes sur les carburants augmentées, l'âge de la retraite repoussé de 5 ans, etc.

 

 Sommet du Petsofa (Palékastro)

Après deux randonnées sans difficultés majeures mais un peu longues, voici une balade pour tous, pour profiter d’un paysage exceptionnel avant d’aller faire trempette sur une plage tranquille sans vraiment se fatiguer. Le site de Petsofa occupe une colline haute de 210 mètres environ, au sud-est de Palékastro à une vingtaine de km de Sitia. Quelques ruines attestent de l’existence d’un sanctuaire antique au sommet de la colline.
 
Départ/Arrivée : Plage de Chiona (Χιωνα)/Palékastro
  Petsofa blog
 

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

 
La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
 
Dénivelés : positif et négatif 220 mètres
 
Distance : 5,7 km
 
Durée : Comptez  2H20 de marche AR.
Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses de longue durée.
 
Types de voies empruntées : (en temps de marche) pistes de terre en bon état : 55%; sentier bien aménagé: 45%.   .
 
Balisage : Pancartes, une fois sur le sentier il suffit de le suivre.
 
Température/chaleur : Pas d’ombre sur le sentier, mais compte-tenu de la brièveté du parcours et de l’effort physique peu important à accomplir la chaleur ne devrait pas constituer un obstacle majeur.
 
Quel temps fait-il en Crète aujourd’hui ? Cliquez sur le lien de la météo grecque :
http://www.meteo.gr/waf.asp
 
Eau/ravitaillement en cours de route: sans objet
 
Vertige : pas de risque
 
Fréquentation du sentier : vous devriez croiser quelques touristes sur le sentier.
 
Difficulté : (à mon avis) aucune.

Hébergement, conseils pratiques :

 
Equipement : Une paire de jogging, un chapeau, crème solaire et 0,5 litre d’eau.
 
Hébergement/restauration : le bourg de Palékastro et le hameau voisin d’Angathia offrent de nombreuses possibilités de restauration et d’hébergement, vous n’aurez donc que l’embarras du choix. La place centrale du village, près de l’église, est entourée de tavernes. Il y en a aussi près des plages. Rappelons que Palékastro peut constituer un point d’étape intéressant pour rayonner dans la pointe nord est de l’île. Ceux qui souhaitent un peu plus d’animation pousseront jusqu’à Sitia.
 
Période recommandée : toute l’année
 
Baignade : plage de Chiona ou toutes autres plages voisines, la piste qui longe la plage de Chiona continue vers le sud-est et borde plusieurs criques propices à la baignade. Vous les verrez très bien depuis le sommet du Petsofa.
 
 

Le trajet :

 
Depuis Palékastro (20 km environ de Sitia) prenez la route bitumée en direction de la mer, plage de Chiona, et du site minoen de Roussolakkos. Laissez votre voiture en bordure de plage, cela vous permettra de laisser vos affaires de bain dans la voiture si vous souhaitez profiter de la mer après votre petite balade.  
    03 Petsofa-Roussolakkos
                                                              Plage de Chiona
 
Le site de Roussolakkos (vestiges d’une villa minoenne) est en bordure de mer.  Prenez la piste qui rentre dans le site, entrée libre, quelques panneaux donnent des explications sur le site. La piste traverse les ruines et se dirige vers le hameau d’Angathia. Vous continuez pratiquement plein ouest, environ 700 mètres après Roussolakkos vous arrivez à un embranchement de pistes. Une pancarte indique « Minoan Town » (direction dont vous venez) et une autre (Petsofas – Skinias – Karoubès), prenez dans cette direction.
05 Petsofa-Roussolakkos    
    embranchement des pistes....... 
                       
    Moins de 200 mètres plus loin la piste du Petsofa part sur la gauche, l’autre piste continue vers Skinias, Karoumbès et Chochlakiès (voir notre randonnée n°46), encore 700 mètres environ et vous parvenez à un portail métallique que vous passez sans oublier de le refermer.
 
 
06 Petsofa-RoussolakkosLe sentier démarre après ce portail, il est bien tracé et aisé, il vous conduit sans difficulté jusqu’au sommet du Petsofa. Il faut environ 30 à 35 minutes pour parvenir aux modestes ruines du sanctuaire construit au sommet de la colline (dénivelé ; 180 mètres). Le modeste effort que vous aurez accompli sera très largement récompensé par le magnifique panorama à 360° dont vous pourrez jouir.
11 Petsofa-Roussolakkos
 
 12 Petsofa-Roussolakkos
 
14 Petsofa-Roussolakkos
                                                                              Vues du sommet du Petsofa
 
 
La descente s’effectue par le même sentier. Pour varier les plaisirs, je vous invite à prendre la piste qui part sur votre droite 250 mètres environ après le portail et contourne par le sud-est le site de Roussolakkos pour revenir sur la plage où vous avez garé votre magnifique coupé sport.
 
Pour visualiser le diaporama, cliquez ci-contre :
 
 
Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 15:06
de Kato-Zakros à Ziros par Ksérokambos et la gorge de Chamaitoulo
 
Voici la deuxième journée de notre périple de deux jours dans l’extrême-est de la Crète. Notre trajet de retour empruntera le sentier côtier qui va de Kato-Zakros à Ksérokambos puis remontera vers Ziros en empruntant la gorge de Chamaitoulo. Il nous permettra de découvrir des plages presque désertes et une gorge dont l’aridité tranche avec la profusion florale de celle de Zakros.
 
 
Départ :  Kato-Zakros
Arrivée : Ziros
    K-Zakros-Ziros copie
 

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

 
La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
 
Dénivelés : Départ : niveau de la mer
              Arrivée : 550 mètres
              Point haut 690 mètres
              Positif cumulé : 730 mètres
              Négatif cumulé : 190 mètres
 
Distance : 23,4 km
 
Durée : Comptez 7H50 de marche.
Kato-Zakros – fin du sentier côtier à Ksérokambos : 3H00 ; 6,5 km ; niveau de la mer.
Fin sentier côtier – bas de la gorge de Chamaitoulo: 1H25 ; 5,5 km ; 65 mètres ;
Bas de la gorge – fontaine – haut de la gorge : 1H30 ; 3,6 km ; 535 mètres ;
Fontaine – jonction avec la route à Chamaitoulo : 0H30 ; 1,3 km ;  550 mètres ;
Chamaitoulo – Ziros par la route : 1H25 ; 6,5 km ; 550 mètres.
 
Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses de longue durée. L’altitude est celle du second point.
 
Types de voies empruntées : (en temps de marche) pistes de terre: 10% ; sentier parfois trés pierreux : 65% ; route bitumée : 25%. .
 
Balisage : Très bon sur le sentier côtier (points rouges) ; pas de balisage dans la gorge mais le sentier est bien tracé, pas de balisage sur les pistes mais il suffit de suivre les cartes et mes indications.
 
Température/chaleur : Pas d’ombre sur l’ensemble du parcours, ce trajet est donc à déconseiller aux personnes sensibles à la chaleur par les chaudes journées du cœur de l’été, notamment pour la remontée de la gorge et le trajet sur la route entre Chamaitoulo et Ziros.
 
Quel temps fait-il en Crète aujourd’hui ? Cliquez sur le lien de la météo grecque :
http://www.meteo.gr/waf.asp
 
Eau/ravitaillement en cours de route: 2 tavernes sur le trajet, en bord de mer, à Ksérokambos, l’occasion de boire un coup, éventuellement de casser une petite croûte légère et de refaire provision d’eau car vous ne trouverez plus rien avant Ziros, Kafénias à Ziros.
 
Vertige : Aucun passage à risque.
 
Fréquentation du sentier : Peu de chance de rencontrer quelqu’un sur le sentier côtier bien qu’il soit très bien balisé et encore moins de chance dans la gorge.
 
Difficulté : (à mon avis) La principale difficulté de ce trajet sera la chaleur si vous le faites de juin à septembre, pour le reste vous ne devriez pas rencontrer de difficultés particulières. Consultez donc la météo surtout si vous êtes sensible à la chaleur.

Hébergement, conseils pratiques :

 
Equipement : Une bonne paire de chaussures de marche sera appréciée car le sentier est très pierreux entre Kato-Zakros et Ksérokambos et les roches sont assez coupantes. Pour le reste chapeau, crème solaire et 2 litres d’eau.
 
Hébergement/restauration : Sauf si vous souhaitez goûter l’ambiance d’un village crétois loin des flots de touristes, je ne vous conseille pas de vous éterniser à Ziros, revenez plutôt sur la côte soit à Kato-Zakros soit à Palékastro en fonction de votre programme du lendemain. Je rappelle qu’il y a un petit hôtel-restaurant à Ziros.
 
Période recommandée : Printemps et automne
 
Flore/végétation : Les touffes de thym colorent le paysage notamment en bord de mer. En automne les scilles maritimes fleurissent en grand nombre. La gorge de Chamaitoulo est très aride.
 
Faune: Vous verrez beaucoup d’oiseaux de mer, mouettes surtout, cependant rien à voir avec les côtes de Bretagne.
 
Baignade : Les plages de Ksérokambos vous invitent à la baignade, c’est l’un des rares coin de Crète où l’on trouvent encore des naturistes.
 
 

Le trajet :

02 K-Zakros-Kserokambos
                                          Site de Kato-Zakros, depuis le début du sentier
 
 
Depuis Kato-Zakros, longer la plage vers le sud en vous dirigeant vers la falaise. Vous passez la rivière qui, sauf périodes de pluie, n’arrive pas jusqu’à la mer. Quelques bateaux sont tirés sur la plage près d’une cale de mise à l’eau. Une minuscule pancarte vous indique le début du sentier. A partir de ce point le balisage, fait de points rouges, est parfait. Ce fait est assez rare en Crète et mérite d’être souligné. Par contre le sentier est très pierreux et les pierres sont assez coupantes, la progression n’est donc pas très rapide.
Le sentier  grimpe d’abord sur un petit plateau situé à une trentaine de mètres au dessus de la mer, ce plateau, d’une largeur variable, est coincé entre la mer et une falaise de 100 à 150 mètres de hauteur. Le sentier reste sur le plateau jusqu’à Ksérokambos, sauf pour franchir 4 petites ravines.  
 06 K-Zakros-Kserokambos                                                         Le sentier
  
Après le passage de la dernière ravine vous longez une vaste crique. A la fin du sentier vous franchissez un portail métallique que vous n’oublierez pas de refermer. Depuis Kato-Zakros jusqu’au portail la distance est de 6,5 km.
Ce portail donne dans un champ, en bord de mer une plage déserte propice au naturisme s’offre à vous. Continuez le sentier jusqu’à une piste en terre que vous suivez, sur la gauche, en direction de trois résidences secondaires récentes, puis dirigez vous vers la mer. Prenez la mauvaise piste qui longe une plage déserte en direction du sud. Continuez ensuite sur la plage en longeant sur votre droite une sorte de lagune.
16 a Kserokambos
                                Plage bordant la lagune de Ksérokambos
 
 Vous rejoignez une piste, puis une route bitumée en bord de mer toujours en allant vers le sud. Vous voyez alors une plage aménagée avec quelques parasols et quelques touristes. De l’autre côté de la route, après 2,5 km depuis la fin du sentier, deux tavernes où vous pourrez vous rafraichir et casser la croûte.
100 mètres environ après les tavernes, la route bitumée tourne sur votre droite en direction de la route qui se dirige vers Ziros. Prenez cette route sur 350 mètres environ, puis prenez la piste qui part sur la gauche de la route. Cette piste rejoint la route bitumée de Ziros au dessus de la grande plage de Ksérokambos (1,3 km après les tavernes). Vous continuez sur la route bitumée en direction de Ziros. Il vous reste 1,9 km à faire pour arriver au bas de la gorge de Chamaitoulo ou de Ksérokambos au choix.  
 20 Gorge-Chamaitoulo                                             Bas de la gorge à Ksérokambos
 
Prenez la piste qui se trouve sur la droite, en montant, du lit à sec de la rivière. Après 300 mètres environ, le chemin démarre sur la gauche et passe sur l’autre rive de la rivière. Il n’y a aucun balisage dans la gorge, mais le sentier est clairement tracé et vous n’aurez aucune peine à le suivre. Il ne rencontre aucun obstacle notable : amas rocheux, cascades à sec ou éboulis. Les bordures en pierre de l’ancien chemin muletier sont souvent visibles. La gorge est desséchée et sa maigre végétation d’épineux et de plantes aromatiques tranche avec celle de la gorge de Zakros.
22 Gorge-Chamaitoulo
                                                 Le sentier est bien tracé
 
  Vous continuez votre progression en remontant la gorge pendant environ 3,6 km (1H30 de marche) Vous arrivez alors à une fontaine en pierre sur la rive droite en montant, vous êtes à 490 mètres d’altitude environ. La vanne était cassée, donc pas d’eau à cette fontaine.
La gorge se continue vers le nord-ouest mais le sentier traverse le lit de la rivière pour se diriger sud-ouest vers le hameau de Chamaitoulo. Il reste bien visible. Vous ne tardez pas à voir une barrière grillagée sur votre droite. Vous arrivez en vue du hameau, vous passez plusieurs barrières et rejoignez une piste après avoir franchi une porte en grillage. Vous apercevez sur votre droite une petite bâtisse en parpaings de ciment. Vous prenez sur la gauche, vers la route bitumée, en passant devant une aire de battage et une retenue d’eau, puis une autre cabane en parpaings sur la gauche. Vous continuez la piste qui rejoint la route d’accès à Chamaitoulo qui se trouve sur votre droite. La route principale se trouve à quelques centaines de mètres. Il vous faudra une demi-heure pour faire les 1,3 km qui sépare la fontaine de la route. Vous êtes alors à 550 mètres d’altitude.
Vous prenez la route sur la droite en direction de Ziros. La route s’élève d’abord pour atteindre un point au à 690 mètres. Elle redescend ensuite vers le plateau de Ziros en passant  en bordure d’un terrain militaire dont vous apercevez quelques installations. Sur la route vous pourrez marcher d’un pas allègre si vous n’êtes pas importuné par la chaleur. Il vous faudra moins de 1H30 pour parcourir les 6,5 km qui vous séparent de Ziros. En arrivant à Ziros vous pourrez vous désaltérer dans l’un des kafénias.
     
Pour visualiser le diaporama, cliquez ci-contre :  
Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 16:14

Ziros-Kato-Zakros par le E4

Cette magnifique randonnée constitue le premier jour d’un circuit en boucle de 2 jours dans l’extrême-est de la Crète que je vous propose aujourd’hui. Elle suit intégralement le E4 jusqu’à son extrémité est. Je vous propose de partir de Ziros car les possibilités d’hébergement sont nettement plus nombreuses et confortables à Kato-Zakros qu’à Ziros. Vous pourrez de surcroit profiter d’une plage très agréable où une bonne baignade délassera vos mollets fatigués par une bonne journée de marche.
 
 
Départ :  Ziros (30 km de Sitia et 50 km environ d’Iérapétra)
 
Arrivée : Kato-Zakros.
  Ziros-Kato-Zakros blog
     

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

 
La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
 
Dénivelés:   Positif total : 200 mètres ;
                     Négatif total : 760 mètres     
                     Départ 560 mètres
                     Point haut : 740 mètres.
 
Distance : 18,8 km
 
Durée : Comptez  7H30 de marche soit 8H30 à 9H00 compte-tenu des pauses.
Centre Ziros – croisement avec la première piste : 1,9 km ; 0H50 ; 718 mètres ;
Croisement piste – Skalia : 4,2 km ; 1H55 ; 690 mètres ;
Skalia – Aghios-Gheorghios: 0,7 km ; 0H15 ; 645 mètres ;
Aghios-Gheorghios – Portail, début du sentier de descente vers Zakros: 1,9 km, 0H40; 534 mètres;
Portail – Fin du Sentier, haut Zakros : 2,3 km ; 1H00 ; 277 mètres ;
Haut-Zakros – Centre village : 1 km ; 0H20 ; 243 mètres ;
Centre Zakros – début sentier de la gorge des morts : 1,3 km ; 0H20 ; 155 mètres
Début du sentier gorge – jonction avec le sentier venant du parking situé à mi-chemin : 2,4 km ; 1H05 ; 85 mètres.
Jonction sentier intermédiaire – bas de la gorge : 2,6 km ; 0H55 ; 10 mètres.
Bas de la gorge – plage de Kato-Zakros par la piste : 0,5 km ; 0H10 ; niveau mer
Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses de longue durée.
L’altitude est celle du second point du tronçon considéré.
 
Types de voies empruntées : (en temps de marche) pistes de terre en bon état, rues: 15% ; sentier pierreux, parfois pentu: 85%.
 
Balisage : Balisage par panneaux du E4 pour une fois de bonne qualité sauf à quelques endroits malheureusement essentiels; cairns et peinture rouge dans la gorge.
 
Température/chaleur : Pas d’ombre sur le parcours sauf dans la gorge des morts. Cependant la première moitié s’effectue sur un plateau à 700/740 mètres d’altitude et bénéficie donc d’une température moins chaude que sur la côte.
 
Quel temps fait-il en Crète aujourd’hui ? Cliquez sur le lien de la météo grecque :
http://www.meteo.gr/waf.asp
 
Eau/ravitaillement en cours de route: Rien avant Zakros où vous trouverez deux mini-market, des kafénias et deux ou trois restaurants. Faites vos achats pour le lendemain à Zakros car il n’y a pas d’épicerie à Kato-Zakros ni sur votre trajet retour vers Ziros.
 
Vertige : Aucun passage à risque.
 
Fréquentation du sentier : Peu de chance de rencontrer quelqu’un entre Ziros et Zakros, évitez donc de faire le parcours seul. Vous rencontrerez par contre quelques touristes dans la gorge des morts, principalement dans la partie basse de la gorge.
 
Difficulté : (à mon avis) Le sentier est bien balisé. Les deux difficultés d’orientation sont indiquées dans ce blog. Le sentier est très pierreux mais ne présente pas de difficultés majeures. Le dénivelé positif est faible. Les personnes habituées à la randonnée ne devraient donc pas rencontrer de difficultés particulières.
 

Hébergement, conseils pratiques :

 
Equipement : Une bonne paire de chaussures est recommandée en raison de l’état du sentier. Prendre 1,5 à 2 litres d’eau pour tenir jusqu’à Zakros s’il fait un peu chaud. Pour le reste chapeau, crème solaire comme d’habitude. En demi-saison, se munir d’un coupe-vent, voire d’une polaire si le temps n’est pas au beau.
 
Hébergement/restauration : Un petit hôtel à Ziros, Ghiorghos rooms, M. Charkiolakis, : 28430 91266, un petit hôtel près de la place centrale de Zakros, nombreuses possibilités d’hébergement et de restauration à Kato-Zakros, inutile de réserver sauf en haute saison, mais comme je ne vous conseille pas de faire ce périple en plein mois d’août, voir le Routard pour les téléphones.
 
Période recommandée : Je conseille bien entendu le printemps où la nature est fleurie et l’automne bien que la végétation soit plutôt rabougrie à cette période, exception faite des asphodèles. La première journée du parcours peut se faire même en saison chaude par contre je déconseille de faire la remontée vers Ziros en été, sauf pour les personnes résistant bien à la chaleur.
 
Flore/végétation : peu d’arbres sur le parcours, le plateau de Ziros est couvert de vignes et d’oliviers mais le haut plateau caillouteux qui s’étend de Ziros à Zakros n’est recouvert que d’une garrigue rabougrie d’épineux. La gorge des morts n’a rien de lugubre, elle est ombragée dans sa partie haute et fleurie presque toute l’année notamment par des lauriers-roses magnifiques. La flore est bien entendu beaucoup plus abondante et variée au printemps.
 
Faune: rapaces et en arrivant sur Kato-Zakros des oiseaux de mer (mouettes), c’est d’ailleurs l’un des rares endroits de Crète où l’on en voit en nombre significatif....ce qui tend à démontrer que la mer y est plus poissonneuse qu’ailleurs, ce que vous constaterez si vous avez apporté des lunettes de bain.
 
Baignade : La plage de Kato-Zakros est très belle et comme le gros des touristes sera retourné vers les hôtels de la côte Nord lorsque vous arriverez, elle sera presque à vous seul.
 
 

Le trajet :

Rejoignez le bourg agricole de Ziros depuis Sitia ou Iérapétra en passant par Etia et Chandras. Garez-vous vers la sortie du village et revenez à la hauteur de la station service, prenez en direction d’une ravine au Nord-Est.  Après une église prendre la rue du Capitaine Ghiannis Chatzandonakis (Οδος ΚΑΠΕΤΑΝ ΓΙΑΝΝΗ ΧΑΤΖΑΝΤΩΝΑΚΗ) continuez cette rue tout droit, au moment où la rue tourne sur la droite continuez sur la piste qui rentre dans la ravine.
02 Ziros-Skalia
                                          vers le début du sentier à Ziros
 
La piste longe un mur de pierre, le sentier démarre sur la gauche et monte vers le haut de la ravine, il est balisé par des cairns et des marques du E4. Le sentier est un ancien chemin muletier dont il reste quelques vestiges. Il est bien tracé jusqu’au sommet situé à 790 mètres. Vous passez entre deux poteaux et redescendez sur une piste qui se dirige vers Sitanos. Immédiatement en face de l’endroit où vous débouchez sur la piste, vous voyez une autre piste qui se dirige vers un portail grillagé fermé par un cadenas. Vous prenez cette piste. Arrivé au portail vous remarquez un sentier mal tracé qui longe la barrière grillagée en direction de l’est. Il n’y a ni cairns ni marques du E4, ne perdez pas courage et continuez sur ce sentier. Après quelques centaines de mètres vous retrouvez les marques du E4. Le sentier s’éloigne de la barrière. Les marques du E4 sont maintenant régulières et pour une fois judicieusement placées sur des points hauts. Elles sont assez espacées, prenez donc le temps de les repérer avant de vous précipitez dans n’importe quelle sente de chèvres. Le sentier pierreux est assez visible. Vous cheminez sur un plateau situé aux alentours de 740 mètres d’altitude.
09 Ziros-Skalia
                                 Sur le plateau, entre les deux portails.
 
La végétation rabougrie est essentiellement constituée d’épineux. Après une petite heure de marche depuis le croisement avec la piste vous arrivez devant un portail grillagé que vous franchissez en prenant soin de le refermer. Une vingtaine de minutes après vous franchissez un second portail.
En moins de deux heures vous débouchez sur une piste et vous croisez quelques constructions dont certaines en ruines. Vous êtes au lieu-dit Skalia (les escaliers).
Le sentier continue plein est, après 700 mètres environ vous parvenez à Aghios-Gheorghios, une chapelle, un monument, une source. L’endroit est assez agréable pour y faire une pause casse-croûte à l’abri de l’auvent qui borde la chapelle. Il y a aussi des bancs.  Une piste en bon état permet de rejoindre la chapelle depuis Sitanos.
Vous ne prenez pas cette piste mais le E4 qui se poursuit sur la droite de la piste et se dirige vers le fond d’une large ravine. Vous apercevez une piste qui longe le bord opposé de la ravine, le E4 rejoint cette piste après 1,4 km environ. Vous prenez la piste sur la droite et vous la suivez pendant 500 mètres environ. Vous passez alors devant un portail grillagé qui porte une marque du E4. Vous atteindrez ce point après 4H00 environ depuis Ziros. Ne continuez pas sur la piste. En effet, en regardant bien vous remarquez un sentier qui part derrière le portail et un peu plus haut un poteau avec une marque du sentier.
17 descente Zakros
                                          Portail à franchir pour continuer sur le E4
Vous poursuivez sur ce sentier. Peu après vous arrivez à un col et vous apercevez la mer au loin ainsi que les immenses oliveraies qui entourent Zakros. Vous commencez votre descente sur Zakros. Le sentier descend de façon assez abrupte mais il est facile à suivre car il s’agit d’un ancien chemin muletier dont certaines parties sont encore assez bien conservées.  La descente prend une petite heure.
Immédiatement après votre arrivée dans le haut du village une pancarte vous indique la source de Zakros. Si vous n’êtes pas fatigué, faites le détour (200 mètres aller), l’endroit est frais et très fleuri.
Vous traversez le village de Zakros en descendant vers la place principale par une série d’escaliers. Vous passez devant un « musée de l’eau » en général fermé aux heures où vous passerez. Profitez de votre passage au centre du village pour faire vos courses pour le lendemain car il n’y a pas de « super-market » à Kato-Zakros et éventuellement pour boire un coup dans l’un des kafénias du village.
Une fois au centre du village la direction de la gorge des morts et indiquée par des pancartes.
Vous pénétrez dans la gorge après 1,3 km environ.
33 gorge-Zakros
La première partie du chemin suit une canalisation. Après une heure environ vous croisez un sentier qui vient d’un parking situé à mi-longueur de la gorge et qu’emprunte la majeure partie des touristes qui veulent voir la gorge. Le sentier est assez facile à suivre, il est bien balisé et suit le fond de la gorge. Il vous faudra environ deux heures, depuis le début, pour atteindre le bas de la gorge.
En sortant de la gorge prendre la piste sur la gauche, vous passez devant les ruines d’un palais minoen. Les visites se terminent à 15H00. Si vous souhaitez les visiter il faudra revenir le lendemain matin. Il y a environ 500 mètres entre la fin de la gorge et la mer.
45 Zakros
                                                                    Site minoen de Kato-Zakros
Kato-Zakros n’est pas un village à proprement parler mais une rangée de tavernes avec en arrière-plan des chambres à louer.
Adressez-vous à n’importe quel aubergiste pour trouver des chambres. Celles qui sont sur le bord de mer, côté Nord sont assez simples mais pratiques pour le randonneur car près des tavernes. Il n’y a, sauf au plus fort de la saison, aucune difficulté pour trouver une chambre à Kato-Zakros. Pour les anxieux, le routard donne quelques adresses très convenables pour réserver à l’avance.
 
Pour visualiser le diaporama, cliquez ci-contre :
 
Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 14:31

ATTENTION, ACHTUNG, ΠΡΟΣΟΧΗ !!!!!!!

Pour trouver une randonnée ou un site dans ce blog, cliquez sur le lien suivant et laissez-vous guider :

Crète - carte - liens avec les randonnées

 

Gorge de Pefki

 

Voici une très belle randonnée à la portée de toute personne en condition physique normale. Les moins courageux ou les moins en forme se limiteront au village de Pefki, les autres monteront jusqu’à la chapelle du crucifié (Stavroménos). L’aller vers Pefki peut se faire par le fond de la gorge et le retour par un chemin de crête qui domine la gorge et vous offre des vues différentes.

 

Cet article actualise et remplace l'article publié en 2008

 

Départ/Arrivée :  Village d’Analipsi (à côté de Makrighialos)  (25 km d’Iérapétra)

Objectif : Chapelle Stavroménos (le crucifié) au dessus du village de Pefki (Πευκοι)

 

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

 

La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.

Suite à différentes observations pertinentes de mes lecteurs, je précise que mes appréciations sur la difficulté d’un parcours sont valables pour des adultes ou des adolescents en condition physique normale.

 

Dénivelé : moyen

Départ : Analipsi : 10 mètres

Village de Pefki : 403 mètres (embranchement du sentier de la chapelle)

Arrivée - Chapelle Stavroménos :  612 mètres

Dénivelé positif/négatif total: environ 670 mètres (village, hors chapelle : 460 mètres)

 

Distance : 13,45 km

 

Durée : Comptez 4H45 de marche

Analipsi/pont-Village de Pefki : 1H50 (5,6 km)

Village Pefki/ Chapelle : 0H40 aller/ 1H10 aller/retour

Pefki/Analipsi retour par le chemin de crête : 1H45

 

Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses.

 

Types de voies empruntées : (en temps de marche) lit de rivière ou sentier plus ou moins pierreux : 55% ; piste de terre ou cimentée 43% ; route 2%.

 

Balisage : Pas de balisage avant Aspros Potamos (mais vous suivez la piste), ensuite un balisage de couleurs variées, flèches et points rouges, jaunes ou verts fluorescents, cairns.

 

Température/chaleur : La première partie offre peu d’ombre, par contre, une fois atteint la fond de la gorge, le sentier est bien ombragée. L’ascension vers la chapelle s’effectue sans ombre. Evitez donc les journées de forte chaleur si vous n’y êtes pas habitués. Rappelez-vous que la température est en général plus élevée sur la côte sud

 

Eau/ravitaillement en cours de route: Une taverne et un kafénio à Pefki où vous pourrez vous restaurer et refaire provision d’eau si vous n’en avez pas pris assez. Prenez au minimum un litre d’eau pour le trajet aller et deux litres pour l’AR.

 

Vertige : pas de passage délicat, les personnes vraiment très très sensibles jetteront un coup d’œil aux photos des échelles.

 

Fréquentation du sentier : Cette gorge est assez connue, vous avez de bonnes chances de croisez un ou deux groupes de randonneurs.

 

Difficulté : (à mon avis)

Cette randonnée est assez facile surtout si vous vous limitez au village sans aller jusqu’à la chapelle (ce qui serait dommage car la vue est magnifique). La seule difficulté peut provenir de la chaleur en début de parcours, donc ne partez pas trop tard s’il fait très chaud.

 

Equipement : De bonnes chaussures de jogging sont suffisantes, mais comme toujours, sur ce type de chemins pierreux, des chaussures de marche vous apporteront plus de confort. N’oubliez pas le chapeau ou la casquette et la crème solaire’.

 

Flore/végétation : Pins et végétation classique des gorges crétoises avec une dominante des lauriers-roses. Oliviers dans les parties cultivées. Arbres fruitiers autour du village. Epineux dans sur les flancs du piton ou s’élève la chapelle.

 

Faune: rapaces, chèvres....

 

Période recommandée : Evitez les journées les plus chaudes de l’été ou partez tôt et revenez vers 16/17H00.

 

Baignade : Un grand nombre de belles plages dans les environs. La route qui se trouve côté mer, en face de la piste pour Aspros Potamos, mène à la plage d’Analipsi. La mer est parfois assez mauvaise. Préférez alors les criques protégées comme à Achlia en revenant vers Iérapétra.

 

Hébergement/restauration :

Les trois localités d’Analipsi, Makrighialos et Goundouras regorgent d’hôtels et de studios à louer vous n’aurez que l’embarras du choix. Attention la plupart des établissements ne sont pas ouverts en Avril.

 

Le trajet :
pefki blog
   
 
 

 

En venant d’Iérapétra, dépassez Makrighialos et entrez dans Analipsi, les deux villages se touchent. Juste avant une petite côte un peu raide, une piste cimentée part sur la gauche en direction d’Aspros-Potamos (White River). Prendre cette piste en direction du hameau d’Aspros-Potamos, en fait quelques maisons restaurées par des étrangers. Vous pouvez laisser votre véhicule à l’ombre sous un pont à 500 mètres de la route asphaltée ou continuez un peu plus loin.

 

Depuis le pont, suivre la piste cimentée jusqu’à Aspros-Potamos. Prendre la piste qui monte fortement en direction d’un atelier d’artiste indiqué par une pancarte. Arrivée en haut de la côte vous trouvez les premières flèches rouges du balisage. Vous prenez la piste qui part sur la gauche en montant. Vous apercevez des pilonnes électriques qui vous serviront de repères. Dirigez vous vers eux. La pente est raide et sans ombre. Après une demi-heure depuis le pont vous atteignez le pilonne qui borde la piste. Celle-ci s’oriente vers le bas, vous arrivez à un embranchement avec un très beau pin, une piste part sur la gauche, c’est par cette piste que vous reviendrez. Pour l’instant vous continuez en descendant vers le bas de la gorge. La piste remonte ensuite en tournant. Vous arrivez à un panneau en bois avec un plan et une pancarte indiquant « Gorge ». Prenez la direction indiquée par la pancarte. Vous êtes maintenant sur un sentier pierreux mais bien visible qui vous conduit dans la gorge. Vous franchissez le lit de la rivière qui est à sec en été. Au printemps, il y a encore un peu d’eau. Le parcours devient ombragé. Le sentier bien balisé serpente dans la gorge. Vous parvenez à un passage où deux échelles métalliques ont été installées. La seconde est endommagée depuis des années mais vous pouvez passer sans difficulté. Le sentier redescend ensuite dans le fond de la gorge et passe sous un gros rocher. Peu de temps après le sentier remonte de zigzags le long de la paroi de la gorge. Au sommet vous trouvez un banc sous un grand pin et une fontaine malheureusement le robinet est cassé. Il vous aura fallu environ 1H10 pour parcourir les 3,6 km qui séparent ce point de votre point de départ.

 

Un chemin part sur la gauche et suit le sommet de la gorge, c’est ce chemin que vous suivrez au retour, pour l’heure vous continuez sur la droite en direction de Pefki.

Le sentier rejoint une piste de terre que vous suivez en direction du village. Cette piste décrit plusieurs lacets avant d’arriver sous le village. En face d’un ensemble de compteurs d’eau, vous voyez, à droite de la piste, un terrain entouré d’un grillage. Un sentier longe ce grillage sur la droite et vous permet de rejoindre la route bitumée à l’entrée de Pefki. Vous prenez la route et entrez dans le village. Il faut environ 1H50 pour atteindre le village dont le bas se situe à 400 mètres d’altitude (5,6 km depuis le pont).

Vous apercevez sur votre gauche une pancarte indiquant « Stavroménos » (le crucifié), vous prenez la ruelle qui monte en pente raide vers le haut du village. Une ruelle sur la droite conduit au restaurant « le poivrier » (η πιπεπιά), si vous avez soif ou faim, allez-y, si vous êtes encore en forme continuez vers le sommet qui se trouve 200 mètres plus haut (en dénivelé). En sortant du village vous croisez un musée du folklore. Le sentier pour la chapelle démarre à droite du musée. C’est un sentier pierreux et abrupt mais bien visible. Il rejoint une piste, près d’une belle vigne et d’une fontaine avec de l’eau fraiche. Vous êtes alors au pied du bloc rocheux où est construite la chapelle. Depuis cette année le sentier d’accès final est dallé et des rampes métalliques ont été installées pour que les yiayia (grand-mères), débarquées des 4x4 qui ont emprunté la piste, puissent y venir prier sans trop d’efforts. Il faut 30 à 40 mn pour parcourir les 1.400 mètres depuis le village et atteindre la chapelle. Vous êtes alors à 612 mètres d’altitude. Depuis le sommet vous jouissez d’une vue à 360° sur la montagne et la mer.

Vous redescendez vers le village par le même chemin. Vous avez gagné le droit de vous restaurer soit sous l’ombre douce du poivrier du restaurant soit au kafénio qui se trouve dans la rue principale du village (route).

Pour le retour reprenez la route puis le sentier que vous avez pris pour venir. A l’endroit où le sentier croise la piste que vous avez prise à l’aller, vous remarquez à droite des compteurs d’eau, en descendant, un chemin balisé de rouge. Prenez-le, il serpente entre les oliviers et vous permet de couper les lacets de la piste. Il rejoint celle-ci peu avant d’arriver au bord de la gorge. Vous reprenez le sentier de l’aller jusqu’au point où se trouve la fontaine et le banc signalés plus haut. Au lieu de redescendre dans la gorge vous continuez tout droit en empruntant un ancien chemin muletier qui longe le sommet de la gorge et vous offre des vues magnifiques de celle-ci. A la sortie de la gorge le sentier descend brusquement vers la piste et le hameau d’Aspros Potamos. Il faut environ 1H00 /1H10 pour arriver à la jonction avec la piste (3,1 km depuis Pefki).

Vous reprenez alors la même piste qu’à l’aller pour revenir à votre point de départ.

 

 

01 pefki

  Bas de la gorge.  

 

03 Pefki 0910

  Point de jonction du sentier venant du sommet de la gorge et de la piste qui descend vers l'entrée de la gorge. 

02 Pefki  Entrée de la gorge

04 Pefki 0910   

05 Pefki   

06 Pefki 0910

 

  traversée du lit de la petite rivière.

 

 

 

 

 

  

 

   

 

 

  Escalier permettant de franchir un passage délicat.

 

 

07 Pefki05

 

 

08 Pefki07  Le sentier resdescend dans le lit de la rivière et passe sous un gros rocher.

09 Pefki02En remontant vers le haut de la gorge, vous apercevez la côte.   11 Pefki16    12 Pefki 0910

  Point repos avec banc, à la jonction des sentiers haut et bas de la gorge (atteint après 1H10 environ).  13 Pefki09

Village de Pefki et piton dominé par la chapelle du Stavroménos. 

14 Pefki10 

 

15 pefki

 

  Ruelles du village avec la pancarte indiquant la direction de la chapelle.

 

16 Pefki11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           18 Pefki 0910

  Sentier montant à la chapelle.  

19 Pefki 0910  vues depuis le sentier.

20 Pefki 0910

  Le chemin menant à la chapelle depuis la piste a été aménagé.    21 Pefki13

  Chapelle du Stavroménos.     22 pefki

 Pefki et ses environs depuis la chapelle.  

23 Pefki14  Vue du côté montagne.  

24 Pefki 0910  Réconfort à l'ombre du poivrier.

25 Pefki 110508 Corinne-Lucile-Mike-Maurice 042  Chemin qui longe le sommet de la gorge en vous offrant des belles vues sur les parois percées de grottes.  

26 Pefki15   

27 Pefki17    Le sentier descend ensuite en pente abrupte pour rejoindre la piste.

 

 

 

Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Richard
  • Le blog de Richard
  • : Ce blog propose des itinéraires de randonnées pédestres, de balades urbaines et des informations sur la Crète, son histoire, sa géographie...
  • Contact

Recherche