Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 17:46

Pour trouver une randonnée dans ce blog, cliquez sur le lien suivant:

Crète - carte - liens avec les randonnées

Itinéraire n°2 : Psiloritis d’ouest en est.

Plusieurs de mes aimables lecteurs m’ayant interrogé sur la possibilité de faire une randonnée de plusieurs jours dans le massif du Psiloritis, je vous ai concocté ce petit parcours de quatre jours qui réduit les nuits à la belle étoile à une seule.

 

Le massif du Psiloritis ou mont Ida est le plus haut massif de Crète, il culmine à 2454 mètres au Timios Stavros. Il héberge une des deux grottes qui se disputent l’honneur d’avoir vu naitre Zeus, maitre des dieux. Celle du mont Ida se trouve à 1,5 km environ du parking du plateau du Nidha.

 

Le centre du massif n’abrite aucun village. Cette particularité complique singulièrement l’organisation des traversées du Psiloritis car les hébergements corrects se trouvent dans les villages du pourtour du massif (citons les plus connus et les plus agréables pour une étape : Anoghia au nord, Zaros au sud). L’intérieur du massif n’offre que peu de possibilités d’hébergement. Il y a deux refuges de montagne celui de  Toumbotos Prinos, au dessus de Fourfouras, à l’ouest et celui de Prinos au dessus d’Ano-Assitès à l’est. Ils sont gérés par le club alpin de Crète mais il faut chercher les clefs à Rethimnon ou Héraklion....autant dire qu’il est pratiquement impossible de les utiliser en dehors des circuits organisés. Le refuge de Toumbotos Prinos devrait être ouvert à compter de septembre 2012 à vérifier. L’unique taverne du plateau du Nidha, installée à la fin de la route bitumée, dispose de deux chambres au confort plus que sommaire

 

Pour ceux qui n’ont pas peur de passer une nuit à la belle étoile, je propose cependant le parcours ci-dessous, qui vous mènera de Fourfouras à Ano-Assitès en suivant pour l’essentiel le E4.

01 itineraire Psiloritis 

Les étapes de cet itinéraire ne sont pas toutes décrites entièrement dans ce guide, elles seront complétées ultérieurement. Il faut impérativement vous procurer la carte au 1/25000ème du Psiloritis chez Anavasi (www.anavasi.gr)

 

Journée 1: Fourfouras – Refuge de Toufotos Prinos.

 

 

Départ : Fourfouras -  450 m ou Kouroutès 530 m.

Arrivée : Refuge – 1520 m.

Le dénivelé positif est donc de 1.100 mètres environ.

Comptez environ 4H30 pour arriver au refuge, que vous avez de grandes chances de trouver fermé. Il est donc indispensable de prendre de quoi passer la nuit.

Deux possibilités, emprunter le E4 mais il est très mal balisé ou passer par Kouroutès et prendre la piste, ce que je vous conseille,

voir randonnée n°82:   Randonnée en Crète n°82: de Fourfouras au gite de Toumbotos-Prinos           

Pour ceux qui viennent à pied de l'ouest, il y a une possibilité d'hébergement et de restauration à Fourfouras.

Pour ceux qui ne veulent que faire la traversée du Psiloritis, cette étape courte vous laisse le temps de venir d’Héraklion ou de Réthimnon (44 km).

Il n’y a apparemment qu’un seul car quotidien, départ à 14H30, qui vient de Rethimnon et passe par Fourfouras. Ce qui vous fera arriver un peu tard. Le plus simple, pour ceux qui ne disposent pas d’un chauffeur,  me semble donc être de prendre un taxi depuis Rethimnon.

  02 Fourfouras-refuge

Journée 2 : Refuge – Sommet du Psiloritis (Timios Stavros) –  Plateau du Nidha (Analipsi).

 

Le parcours emprunte le E4 tout au long de cette étape.

Départ : Refuge de Toufotos Prinos – 1520 mètres;

Point haut : Sommet à 2456 mètres ;

Arrivée : Plateau du Nidha (parking) – 1370 mètres.

 

Dénivelé positif : 1010 mètres

Dénivelé négatif : 1260 mètres

Comptez 4H00 pour monter et 4H15 pour descendre, soit une étape hors pause de 8H15 environ.

Hébergement possible à la taverne du plateau du Nidha, comme il n’y a que deux chambres, il est prudent de téléphoner – Stélios : 6971650541.

S’il vous reste un peu d’énergie, passez voir la grotte de Zeus (Idèon Andron). Il faut alors tourner à gauche sur la piste au lieu de descendre immédiatement vers le plateau. Vous êtes à 10 minutes de la grotte, rien d’extraordinaire, mais vous ne voyez pas tous les jours l’endroit où est né un dieu !!!!!

Voir descriptif complet en cliquant sur le lien suivant:

Randonnée en Crète n° 80: Le Psiloritis d'ouest en est, de Toumbotos-Prinos au plateau du Nidha

 03 Refuge-TS-Nidha

 

voir aussi : Randonnée en Crète n°42: Psiloritis ou Mont-Ida (centre de l'île)

 

Journée n°3 : Plateau du Nidha (Analipsi) – forêt de Rouvas – Zaros

L’itinéraire suit le E4 jusqu’à la forêt de Rouvas. Il emprunte ensuite la gorge de Rouvas pour rejoindre Zaros où vous pourrez vous loger et diner de façon très agréable. Ce détour par Zaros vous permet aussi de découvrir la gorge de Rouvas qui est une des plus belles de Crète.

 

Départ : Parking du plateau du Nidha – 1370 mètres

Point haut : 1580 mètres

Forêt de Rouvas : 930 mètres

Lac de Votomos (Zaros) : 400 mètres

Zaros (centre du village) : 340 mètres

 

Dénivelé positif : environ 200 mètres

Dénivelé négatif : environ 1200 mètres.

 

Distance estimée : 20 km

 

Durée de marche estimée : 7H30

 

Descriptif de la randponnée, cliquez- sur le lien ci-dessous:

Randonnée en Crète n°81 : du Nidha à Zaros par la gorge de Rouvas.

 

Pour l'hébergement vous pouvez aussi vous reporter au Routard et au Petit Fûté.

 04 Nidha-Zaros

 

voir aussi :

Randonnée en Crète n°64: Ano-Assitès-Ghèristi-Rouvas-Zaros par le E4 (sud-est du Psiloritis)

Randonnée en Crète n°7: Gorges de Rouvas (centre - Psiloritis)

 

 

Journée n°4 : Zaros – Piste de Ghergheri – Ghéristi – Ano-Assitès.

 

L’itinéraire proposé relie le lac de Votomos (Votomou au génitif) à la piste qui va de Gherghéri à l’observatoire de Skinakas et rejoint le E4 à l’est de la forêt de Rouvas. Il suit une piste qui permet d’éviter de remonter en sens inverse la gorge de Rouvas. Après la jonction vous restez sur le E4 jusqu’à Ano-Assitès en passant à proximité du sommet du Ghéristi.

 

Départ : centre de Zaros : 340 mètres

Point haut du parcours : 1660 mètres

Arrivée : Ano-Assitès – 490 mètres

Dénivelé positif total : 1320 mètres

Dénivelé négatif total : 1170 mètres.

 

Distance estimée : 24,5 km

 

Temps estimé : 9H30 (hors pause)

  05 Zaros-Ano-Assitès piste

 

Pour voir le descriptif du parcours sur le E4, reportez vous à la randonnée n°64 

Pour l’hébergement vous aurez le choix entre Ano-Assitès (hôtel Prinos-Village – info@prinosvillage.gr, comptez 50 euros) ou descendre sur Héraklion à 25 km. Il y a 4 bus par jour pour Héraklion, le dernier à 17H15.

 

voir aussi :

Randonnée en Crète n°64: Ano-Assitès-Ghèristi-Rouvas-Zaros par le E4 (sud-est du Psiloritis)

 

Diaporama:

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans Itinéraires
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 10:12
ATTENTION, ACHTUNG, ΠΡΟΣΟΧΗ !!!!!!!
Pour trouver une randonnée ou un site dans ce blog, voir dans la colonne de droite, cliquez sur la rubrique concernée et laisser vous guider.
 

Sélakano - Prina par le E4 – Istro (hors E4)

mise à jour du 14/05/2013   

 
Pour ceux qui veulent traverser le massif du Dikti (Lassithi) en empruntant le E4, le hameau de Selakano constitue une étape pratiquement incontournable. Il faut en effet compter 8 à 9H00 de marche, sur un sentier assez difficile, pour y parvenir en venant du plateau du Lassithi. On peut dormir à Sélakano qui dispose d’une sorte de gite (Ksenonas : maison d’hôtes) dont la patronne du kafénio détient la clef. L’étape suivante, que je vous fais découvrir ici est beaucoup plus tranquille. Elle vous entraine dans la Crète profonde sur le flanc Est du massif du Dikti et du Katharo
 
Départ :  Hameau de Sélakano (environ 50 km d’Aghios-Nikolaos et 35 d’Iérapétra)
 
Arrivée : Prina (20 km d’Aghios-Nikolaos) ou Istro (11 km d’Aghios-Nikolaos)
Selakano-Prina-blog
 
Prina-Istro-sentier
Facteurs influant sur la difficulté de la balade :
 
La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.
 
Dénivelé :  moyen
 
Départ : Sélakano :840 mètres
 
Arrivée Prina : Jonction avec la route bitumée à Prina : 440 mètres
 
Arrivée Istro : 10 mètres.
 
Dénivelé positif cumulé : 320 mètres.
 
Dénivelé négatif cumulé : 710 mètres jusqu’à Prina et 1140 mètres jusqu’à Istro
 
Distance : 25 km jusqu’à Prina ou 30,4  km jusqu’à Istro. 
 
Durée : Comptez 7H00 de marche pour Prina et 8H30 pour Istro.
 
Sélakano/jonction avec la route bitumée avant Prina : 6H30
 
Jonction route bitumée/Istro : 2H00
 
Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses.
 
Types de voies empruntées : (en temps de marche)  80% piste de terre en bon état, sentier en bon état: 10%,  route bitumée: 10%.
 
Balisage : Balisage réduit à quelques marques du E4 souvent mal placées.  Cependant la totalité du trajet s’effectuant sur des pistes vous ne devriez pas rencontrer de difficultés majeures si vous savez lire une carte et si vous suivez mes indications.
 
Température/chaleur : Près des deux tiers du parcours s’effectue entre 700 et 1000 mètres d’altitude, vous bénéficierez donc d’une relative fraicheur. La forêt de pins vous apporte aussi de l’ombre sur la première partie du trajet.
 
Eau/ravitaillement en cours de route: Aucune possibilité de ravitaillement avant Prina, faites le plein d’eau à Sélakano. Attention, il n’y a pas d’épicerie à Sélakano prévoyez donc de vous approvisionner avant de quitter le plateau du Lassithi.
 
Vertige : aucun passage à risque.
 
Fréquentation du sentier : S’agissant de pistes agricoles, vous croiserez quelques pick-up d’agriculteurs surtout le matin et en fin d’après-midi. Cette randonnée peut se faire seul sans problème.
 
Difficulté : (à mon avis)
 
Cette balade ne présente aucune difficulté pour qui sait s’orienter, il faut uniquement être capable de faire une trentaine de km ce qui ne devrait pas poser de problèmes à mes estimés lecteurs
 
Equipement : Ceux qui traversent le Dikti seront nécessairement équipés de bonnes chaussures  de marche (ceux qui ne feraient que cette étape pourront se contenter d’une paire de jogging).  Il est également indispensable de se munir d’un sac de couchage léger pour la nuit à la maison d’hôtes de Sélakano. Un camping gaz sera utile pour prendre un nescafé chaud le matin. N’oubliez pas le chapeau et la crème solaire, une montre altimètre-boussole de randonnée ou un GPS sont, comme toujours, des accessoires qui peuvent vous être utiles.
 
Flore/végétation : Forêt de pins, lauriers-roses et nombreuses autres fleurs de moyenne montagne, vignes et oliviers en dessous de 700 mètres
 
Faune: rapaces et abeilles (la forêt de Sélakano et toute cette région est très riche en ruches)
 
Période recommandée : cette randonnée peut s’effectuer toute l’année.
 
Baignade : Istro
 
Hébergement/restauration :
 
A Sélakano, il faut s’adresser à la patronne du kafénio qui se trouve en face de l’église du hameau (Panaghia Sélékanissa). La patronne Stiliana Fanuraki (6945770055 ou 28420 91235) vous ouvrira le gite qui se trouve à quelques dizaines de mètres de son café. Elle sert aussi à manger. Je vous conseille vivement de prévoir un sac de couchage léger ou un sac à viande pour la nuit.
 
A Prina, il y a plusieurs tavernes dont une en bordure de route. Pour l’hébergement je vous conseille de pousser jusqu’à Istro qui se trouve à 7 km de là. L’offre y est abondante aussi bien pour les chambres que pour la restauration. Vous pourrez aussi profiter des plages de cette petite station balnéaire plus familiale qu’Aghios-Nikolaos.
Le routard et le Petit Futé
   
Le trajet :
 
En sortant du gite de Sélakano, vous continuez vers le bas en direction de l’est. Après 200 mètres environ vous rejoignez une piste que vous prenez sur la gauche, vous ne tardez pas à voir une pancarte en bois indiquant « Malès et Aghiou Fanariou » (ΜΑΛΕΣ – ΑΓ ΦΑΝΑΡΙΟΥ) vous continuez dans la direction indiquée.
  06 Selakano-Prina modifié-1
0H30 - Après une demi-heure de marche vous passez devant une pancarte indiquant le lieu-dit Mathokotsana (Μαθοκοτσανα) où vous voyez quelques habitations, puis vous arrivez à la chapelle d’Aghios-Fanourios (45 mn) à gauche de la piste. Légèrement après la chapelle, un sentier part sur la droite en direction d’une aire de pique-nique que vous apercevez de la piste. Il y a une fontaine sur cette aire, c’est le dernier endroit où vous pourrez vous approvisionner avant d’arriver à Prina.
 
1H00 - Après une heure de marche vous parvenez dans une zone qui garde les traces d’un incendie récent (2010), les pins calcinés s’étendent de part et d’autre de la piste.  Vous arrivez à un embranchement, la piste qui descend sur la droite va vers Malès et Kalo-Chorio (pancarte en bois). Vous continuez vers la gauche en direction du plateau du Katharo, pancarte en bois indiquant : ΟΡΟΠΕΔΙΟ ΚΑΘΑΡΟ.
 
1H30 – La piste que vous suivez rejoint une piste qui vient de l’est et tourne vers le nord en montant. Ube pancarte sur un poteau électrique vous indique la direction d’Aghios-Fanarios. Vous tournez à gauche (vers le nord) en direction du Katharo.
 
La pente est maintenant assez forte, après une demi-heure environ vous parvenez à une zone plantée de vignes au milieu de la forêt de pins. Une petite construction en pierre est érigée en bordure des vignes.
 
2H15 – Peu de temps après avoir dépassé les vignes, vous parvenez à l’embranchement qu’il ne faut surtout pas manquer (sinon vous arriveriez jusqu’au Katharo). Vous êtes à 1095 mètres d’altitude et vous avez parcouru environ 7 km. Une belle piste part sur la droite, toujours parmi les pins, vous la prenez. Vous allez  cheminer, pendant deux heures environ, entre 900 et 1000 mètres, ce qui vous apportera une certaine « fraîcheur »
 20 Males-Katharo modifié-1
Peu après l ‘embranchement, vous apercevez un portail grillagé gardé par un pauvre chien crétois  (vous comprendrez ce que veut dire une vie de chien), rassurez-vous malgré ses aboiements, il ne vous mordra pas. Vous verrez aussi de nombreuses ruches, les abeilles butinent le thym et les autres fleurs mais aussi la sève des pins. Vous apercevrez les monceaux de cartouches laissés par les Tartarins locaux qui considèrent que les marques du E4 sont des cibles.
 23 Malles-Prina modifié-1
2H40 – Vous croisez enfin une marque du E4 clouée sur un tronc d’arbre, vous êtes rassurés, je ne vous ai pas menti.
 
2H50 – Vous franchissez un second portail grillagé, gardé par un autre pauvre chien, rien à voir avec les toutous à leur mémère,  nourris au Canigou au saumon et foie de veau (pub gratuite).
 
3H15 – Vous arrivez à un nouvel embranchement, vous apercevez quelques constructions, la piste qui part sur la droite rejoint Malès. Vous continuez tout droit, en montant, vous avez parcouru environ 11 km. Deux à trois cents mètres après la bifurcation vous voyez une nouvelle marque du E4 encore remarquablement placée par nos spécialistes du balisage de sentier.  Vous apercevez une chapelle en contrebas à droite de la piste. Vous ignorez une piste qui part sur la droite.
 
3H45 – Vous débouchez sur un carrefour où une table de pique-nique en pierre a été construite à l’ombre des pins. L’endroit est idéal pour une pause casse-croûte.
 43 Malles-Prina modifié-1
La piste qui part sur la gauche va vers Kroustas (voir les balades vers ce village dans ce blog), vous prenez à droite en direction de l’est. Vous êtes maintenant sortis de la forêt de pins.
 
4H00 – 13.6 km, vous croisez une piste qui part sur la droite, vous l’ignorez.
 
4H20 – Vous entamez la descente vers Prina, la piste s’incline fortement et forme des lacets étroits.
 
5H30- 18.7 km, la piste traverse un petit plateau couvert de vignes, situé à 700 mètres d’altitude environ.
 
A l’extrémité est du plateau, une piste part sur la droite, vers Kalamafka, vous l’ignorez et vous continuez tout droit dans la direction indiquée par une flèche bleue peinte sur le grand pin qui pousse à l’embranchement.
 
Après 500 mètres environ vous parvenez à un jardin entouré d’un mur en pierre et d’un grillage sur votre droite, sur votre gauche une marque du E4, vous contournez le jardin sur la droite puis tout droit.
 
6H00 – 20,6 km, la piste passe devant un réservoir en ciment qui se situe sur la gauche.
 
Après 15 à 20 minutes vous parvenez à une route qui passe devant une chapelle dédiée au bon Aghios-Nikolaos , que vous dépassez sur votre gauche.
 
6H30 – 23 km vous parvenez à la jonction avec la route bitumée Prina/Kalamafka que vous empruntez (vous serez obligé de la rendre) sur la gauche. Vous continuez vers Prina qui se trouve à moins de deux km.
 
7H00 – 25 km , vous arrivez à Prina, vous avez bien mérité une petite bière que vous pouvez déguster dans la taverne qui se trouve à droite de la route à l’entrée du village ou dans le village au  kafénio Kaliva (la hutte) qui possède une terrasse avec une très belle vue et pratique des prix locaux.
 63 K-Chorio-Prina-13
 Pour poursuivre jusqu’à Istro par la piste et un sentier qui s’enfonce dans une petite gorge, prenez la route qui part à gauche de la départementale, immédiatement après la taverne Ritsopoulis, et monte vers le centre du village, vous parvenez à une vieille église assez jolie et passez devant les deux kafénios du village, je vous conseille Kalivas qui possède une terrasse agréable en traversant la salle qui se trouve côté rue. A la sortie du village vous croisez une autre jolie chapelle, vous suivez le balisage qui indique la chapelle d’Aghion Panton (tous les saints), vous êtes alors sur une piste de terre. Vous passez à proximité de la chapelle, sur la droite, sans prendre la piste qui y mène. Vous continuez tout droit sur la piste de terre orientée nord/nord-est. Puis vous prenez une piste qui part sur la droite, bien repérer le balisage constitué par un petit randonneur noir sur fond jaune. Suivez ce balisage, vous arrivez à un embranchement de sentiers, il faut prendre celui de gauche, indiqué par un cairn ; Il conduit par un ancien chemin muletier dans une petite gorge qui vous conduira à proximité de Pyrgos. Une heure après avoir quitté Prina vous sortez de la gorge et  débouchez sur une piste que vous prenez sur la gauche, vous suivez cette piste qui rejoint une piste plus importante que vous prenez sur la droite, après 10 minutes environ vous rejoignez une route bitumée
 65 K-Chorio-Prina-13
8H15 – 29 km – Prenez la route bitumée sur la gauche et traversez le petit village de Pirgos, continuez la route en direction du nord jusqu’à la jonction avec la nationale qui relie Aghios-Nikolaos et Sitia, prenez à droite
 
8H30 – 30,4 km environ Vous entrez dans Istro qui offre de nombreux hébergements et de très nombreuses tavernes ainsi que deux belles plages.
 
     
 
 
Repost 0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 09:36

Pour trouver une randonnée dans ce blog, cliquez sur le lien:

Crète - carte - liens avec les randonnées

 

 

7 jours dans le sud-ouest, 2ème partie.

 

 

Ci-après, deuxième partie du montage-photos consacré au sentier de grande randonnée qui traverse la Crète d'ouest en est. Les trois derniers jours nous mèneront d'Ormos-Marmara à Frangokastello en passant par les gorges d'Aradhéna; d'Ilighas, d'Imbros, d'Asfendos et de Kallikratis. Nous passerons par Anopoli et Sfakia d'où nous pourrons repartir vers Rethimno, par la route, ou vers Paléochora, par bateau.

 

 

 

  

Pour trouver la description de cet itinéraire reportez-vous à l'article itinénaire n°1: journées optionnelles n°2 et 3,  et à l'article itinéraire 1 -  J4 ou J5.

Randonnée en Crète : Itinéraire n°1 - sud-ouest - journées optionnelles

Randonnée en Crète: Itinéraire 1 - sud-ouest

Pour aller à la vidéo des 4 premiers jours du circuit, cliquez sur le lien:

7 jours sur le E4 dans le sud-ouest de la Crète, J1 à J4

 

Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans Itinéraires
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 11:14

Ci-après, première partie du montage-photos consacré au sentier de grande randonnée qui traverse la Crète d'ouest en est. Les quatre premiers jours nous mènent d'Elafonissos à Ormos Marmara au bas de la gorge d'Aradhèna en passant par celles d'Aghia-Irini et de Samaria.

 

Pour trouver la description de cet itinéraire reportez-vous à l'article itinénaire 1: journée optionnelle n°1,  et à l'article itinéraire 1 -  J1 à J3.
Pour trouver une randonnée dans ce blog, cliquez sur le lien:
Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans Itinéraires
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 11:53

 

  voeux 2011

 

 

 Pour votre culture qui est déjà grande.

 

Trachilaos TRIKOUPIS fut premier ministre de la Grèce à sept reprises entre 1875 et 1895. C'est lui qui, le premier, eut l'idée de construire un pont entre Rio et Antirio afin de relier l'ouest du Péloponèse au continent. Ce projet était irréalisable avec les moyens financiers et techniques de son époque. Il ne se concrétisa qu'en 2004, date à laquelle le pont, qui porte son nom, fut inauguré.

Mais Trachilaos Trikoupis est aussi célèbre pour avoir déclaré en 1893 à la Vouli (assemblée nationale grecque) "Messieurs,  malheureusement nous sommes ruinés" . Les prêts internationaux furent suspendus  et les dépenses qui n'étaient pas essentielles furent supprimées.

Je pense que cet épisode historique vous rappelle quelque chose???

 

 

  Pour trouver une randonnée dans ce blog cliquer sur ce lien

 

                                                                                                 Crète - carte - liens avec les randonnées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Richard LAMBERT
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 16:48

Pour trouver une randonnée dans ce blog cliquer sur ce lien :

Crète - carte - liens avec les randonnées  

 

 

Itinéraire 1 : Journées optionnelles  -  Sud-ouest de la Crète

 

Pour des raisons techniques, j’ai dû scinder l’article en deux parties, la première partie traite de l’itinéraire de base sur 4 ou 5 jours. Il vous conduit de Paléochora à Chora Sfakion (Sfakia) en passant par le plateau d’Omalos et la gorge de Samaria.

 

Pour aller à l’itinéraire de base cliquer sur ce lien :

Randonnée en Crète: Itinéraire 1 - sud-ouest  

 

Les journées optionnelles vous feront découvrir la côte entre Elafonissos et Paléochora à l’ouest et les gorges d’Imbros, Asfendos et Kallikratis à l’est de Sfakia, ainsi que le château et la plage de Frangokastello.

 

Je rappelle que la construction de ce circuit tient compte des facilités d’hébergement et de liaisons entre Héraklion (ou Chania) et les points de départ et d’arrivée. Il est bien entendu possible de partir d’Elafonissos et de repartir de Frangokastello.

 

 E4 ouest – Journée optionnelle 1 - Elafonissos - Paléochora

 

Si vous n’êtes pas bloqué par le temps je vous conseille vraiment de faire cette randonnée car les paysages et les plages sont magnifiques et vous rencontrerez très peu de touristes sauf à Elafonissos.

 Koundoura-Elafonissos blog

 

Durée : L’itinéraire de cette journée optionnelle, qui mène de la pointe sud-ouest de l’île au très agréable bourg de Paléochora, peut se faire de trois façons différentes avec des durées de marche  comprises entre 6H30 et 8H00 de marche hors pauses.

      

Dénivelés : positif/négatif, non significatifs, le E4 oscille entre le niveau de la mer et 80 mètres environ au gré des falaises à franchir. L’altitude maximale atteinte est de 155 mètres dans la variante empruntant une piste qui est proposée pour le retour.

                                                                     
Balisage : Il est réalisé avec des marques du E4 (losange sur poteau ou sur autre support), des cairns, des marques peintes jaunes et noires (E4). Il est important de bien suivre le balisage, si vous vous engagez sur une trace sans marque n'hésitez pas à faire demi-tour pour revenir à la dernière balise vue et reprendre le bon chemin. 

 

Difficultés : Le sentier est bien tracé, les marques du E4 sont à peu près régulières. Le chemin est souvent étroit et pierreux, trois passages de falaises sont assez abrupts mais l’ensemble ne présente pas de difficultés particulières en dehors de la chaleur en période estivale

 

 Hébergement/restauration à Elafonissos:

Ce n'est pas un vrai village, quelques tavernes et chambres à louer, un mini-market...Je vous conseille la taverne "Elafonissi", la seconde en venant de la plage, elle  loue aussi des chambres. Elle fait moins usine à touristes que la première

 

Plus d'informations sur le parcours, voir le lien avec la randonnée n° 33

 

Randonnée en Crète n°33: Paléochora - Elafonissos (sud-ouest)

 

02-Krios-Elafonissos16

  Ci-dessus, le sentier côtier et ci-dessous, le site d'Elafonissos.

 03-Elafonissos-Krios3

  

Journée optionnelle 2 –Gorges d’Asfendos et de Kallikratis

Pour ceux qui dispose d’un peu de temps, je propose, en priorité, ce parcours peu connu et magnifique.

Asfendos-Kallikratis-blog 

  

Départ : Village d’Aghios Nektarios (prenez un taxi depuis Chora-Sfakion pour vous éviter deux heures de marche sur une route asphaltée- le marchand de journaux près du parking vous appellera un taxi si vous n’en voyez pas – comptez 15 euros)

Arrivée : Village de Kapsodasos –dans la plaine de Frango-Kastello (là aussi faite trajet en taxi si vous souhaitez retourner à Chora-Sfakion. La taverne ΟΙ ΒΙΓΛΕΣ  vous appellera un taxi, comptez 18 euros. Si vous souhaitez aller jusqu’à Frango Kastello à pied comptez une petite heure de plus).

 

Durée : 7H00 environ (compte non tenu des pauses) – Remontée de la gorge d’Asfendou : 2H15 ; Asfendou – Kallikratis : 1H30 ; Kallikratis – haut de la gorge : 1H00 ;  descente de la gorge de Kallikratis : 2H00 ; Bas de la gorge – Kapsodasos : 0H15. Compte tenu des pauses et d’une halte casse-croûte à Kallikratis, comptez 8H30 à 9H00.

 

Dénivelés :

Positif et négatif : 720 mètres environ.

Compte non tenu des dénivelés intermédiaires dus au tracé du chemin.

    

Difficulté : Le sentier est maintenant balisé dans la gorge d’Asfendou. Un balisage indique l’entrée de la gorge depuis Asfendos.  Quelques passages d’éboulis dans la gorge de Kallikratis, mais le chemin est bien tracé et le balisage est bon. L’ensemble ne présente pas de difficultés majeures. Bonnes chaussures de marche souhaitables.

 

Eau/ravitaillement en cours de route: Deux ou trois Kafénia à Kallikratis.

 

Baignade : Pas de possibilité de baignade en cours de route, plages à Frango-Kastello et Chora-Sfakion.

 

Taxis à Chora-Sfakion : Pantélis 6997990314

 

Plus de renseignements sur cette randonnée, cliquer sur ce lien:

 Randonnée en Crète n°38: Gorges d'Asfendou et de Kallikratis 

 

16-Asfendou 14

 

 Ci dessus, dans la gorge d'Asfendos et ci-dessous, dans celle de Kallikratis.

 

22-Kallikratis-gorges-38.jpg

 

 

Journée optionnelle 3 - Gorge d’Imbros  - Frangokastello

   Voir la carte avec la journée optionnelle n°2.

 

Départ : Haut de la gorge d’Imbros (prendre un taxi depuis Chora-Sfakion ou un car, vérifiez si le car du matin s’arrête en haut de la gorge).

Arrivée : Frango-Kastello (retour en taxi ou nuit à Frangokastello),

 

Les personnes, qui souhaiteraient faire les deux journées dites optionnelles, pourront commencer par la journée optionnelle 3 et passer la nuit à Frango-Kastello et faire les gorges de Kallikratis et d’Asfendos au départ de Frango-Kastello. Il est alors plus pratique de commencer par la gorge de Kallikratis.

 

Dénivelés : négatifs 720 mètres

 

Distance : 18,5 km.

 

Durée : Comptez 4H45/5H00 de marche

Descente de la gorge d’Imbros : 2H15 (7,8 km)

Liaison à pied par la route entre Komitadès et Aghios-Nektarios: 1H00 (4,7 km)

Aghios-Nektarios- Frangokastello par la route et la piste : 1H30 (6 km)

 

Eau/ravitaillement en cours de route: Tavernes à Komitadès et Imbros.

 

Difficulté : (à mon avis) Aucune difficulté, la randonnée s’effectue dans le sens de la descente par un sentier en parfait état, puis se poursuit sur piste ou route.

 

Baignade : Il y a de très belles plages à Frangokastello. Vous pouvez aussi visiter le château après votre balade.

 

Hébergement/restauration :

Hébergement et restauration à  Frangokastello (voir le Routard). Chora-Sfakion est plus animé que Frangokastello, donc à vous de voir.

 

plus de renseignements:

Randonnée en Crète n°55 : Circuit des gorges d'Imbros et d'Asfendos (sud-ouest)

 

18 Imbros

 Ci-dessus, dans la gorge d'Imbros et ci-dessous le château de Frangokastello.

 

19 Frango-Kastello

 

voir l'itinéraire n°1, article suivant

 

 

 

Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans Itinéraires
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 14:34

Comment trouver une randonnée dans ce blog? 

                                                   ...................cliquez sur le lien ci-dessous:

Crète - carte - liens avec les randonnées

 

  

Itinéraire Sud-ouest: 

                        d'Elafonissos à Frangokastello

 

 

 

J’envisage de vous proposer quelques circuits sur plusieurs jours, pour l’essentiel à partir de randonnées déjà publiées dans ce blog.

 

 

Nous commencerons par le plus simple à organiser car il ne nécessite pas de véhicule et ne pose aucun problème d’hébergement. Il vous mènera d’Elafonissos (pointe sud-ouest de l’île) à Frangokastello (environs de Chora-Sfakion). La plupart des tour-opérateurs proposent d’ailleurs des variantes de ce parcours, mais franchement il n’est pas nécessaire de passer par eux pour le faire. Faites-le à votre rythme, en vous arrêtant où bon vous semble.

 

Pour des raisons pratiques, cet article est publié en deux parties, le circuit de base et les journées optionnelles. 

 

Voir les journées optionnelles, cliquer sur : 

Randonnée en Crète : Itinéraire n°1 - sud-ouest - journées optionnelles  

 

itinéraire ouest simple blog

 

Le parcours décrit ci-dessous peut s’effectuer en 4, 5, 6, 7 ou 8 jours selon les options que vous retiendrez. Il convient de rajouter deux jours pour faire la liaison avec Héraklion ou Chania (port et aéroport)

 

Je décrirai le parcours dans le sens ouest-est, mais vous pouvez faire l’inverse. Les points de départ et d’arrivée choisis sont Paléochora et Chora-Sfakion. Ce sont deux beaux villages offrant de nombreux hébergements et de nombreuses tavernes, ainsi que des liaisons faciles avec les grandes villes de Crète.

 

Si vous arrivez par Héraklion, et que vous ne disposez pas d’une voiture, prenez le car jusqu’à Chania, puis de Chania à Paléochora. Le lien ci-dessous vous conduit au site de la KTEL (coopérative des cars). Il y a un car toutes les heures depuis Héraklion et 4 cars par jour entre Chania et Paléochora.

 

http://www.bus-service-crete-ktel.com/maps.html

 

Je rappelle que des ferries desservent toutes les localités au départ de Paléochora et de Chora-Sfakion (Soughia, Aghia-Rouméli, Loutro).

 

Si vous avez le temps, faites un stop à Chania, la vieille ville mérite le détour.

 

 

Ci-après, le circuit de base: 

1ère nuit : PALEOCHORA

Hébergement :


L'offre est très abondante, souvent de qualité et à des prix très raisonnables. Le Routard donne plusieurs adresses mais vous pouvez aussi vous promener en ville et visiter les chambres qui vous semblent sympathiques. Elles ont pratiquement toutes, une cuisine et une salle de bain. Comptez 35 euros pour deux pour un deux pièces. Je vous donne les coordonnées de Roula, notre logeuse - mobile: 6972504390.


Les tavernes sont également très nombreuses et très correctes, je vous recommande notamment la Pizzeria qui se trouve dans une rue perpendiculaire à la rue Kondékaki qui relie le débarcadère des ferrys à la grande plage est de Paléochora, on y mange, à mon goût, les meilleures pizzas de Crète, je ne manque jamais l'occasion de m'y régaler à chacun de mes passages dans ce village.


TRES IMPORTANT: Paléochora est la dernière bourgade "significative" que vous allez traverser. S'il vous manque des choses importantes comme des médicaments ou des articles de toilette, je vous conseille vivement de les acheter à Paléochora.

 

 01-Paleochora

E 4 ouest, Journée 1 – Paléochora – Soughia par Lissos

 

Départ : Paléochora – débarcadère des ferrys

Arrivée : Soughia

Paleochora-Soughia blog 

 

Durée : 6H00 environ (compte non tenu des pauses), notamment du pique-nique/baignade.

 

Dénivelés : positif : environ 450 mètres environ ;

              négatif : environ 450  mètres environ.

 

 Difficulté : Sentier bien balisé et assez bon mais sans ombre sur la plus grande part du trajet. Deux montées assez rudes 250 mètres de dénivelé avant Lissos et 165 mètres pour remonter du site de Lissos vers Soughia.  La fin du trajet 0H45 environ s’effectue dans une forêt de pins et une gorge ombragée.

 

Baignade : Entre Lissos et Soughia le sentier s’éloigne de la mer. Si vous souhaitez vous baignez faites-le à Lissos ou avant. Autrement il vous faudra attendre d’être à Soughia qui possède aussi de belles plages notamment vers l’Est du village.

 

Hébergement/restauration à Soughia :

Attention ce n’est pas un vrai village, mais un ensemble de tavernes et de chambres à louer. Il y a aussi deux « souper market ». Pas de problème pour trouver des chambres, arpentez les deux rues du « village » et visitez.

Je vous recommande le SANTA IRENE (tél. 28230 51342 ou www.Santa-Irene.gr), hôtel en bord de mer qui propose des studios, neufs, climatisés, très bien équipés pour 25 euros pour une personne, comptez un peu plus en pleine saison (publicité gratuite car nous avons apprécié ce lieu).

Nombreuses tavernes. A l’écart du bord de mer, dans la rue perpendiculaire à la mer, dans une cour très agréable vous pourrez dîner chez « Ta Rebétika » (les rébétika sont un genre musical populaire qui s’est imposé en Grèce dans la 1ère partie du XXème siècle), bien entendu la musique d’ambiance du lieu sont des rébétika.

 

Plus d'informations sur cette randonnée:

 

Randonnée en Crète n°34: E4 ouest - Paléochora - Soughia

 

04-Paleochora-Lissos M   Ci-dessus, sentier entre Paléochora et Lissos et ci-dessous, remontée depuis Lissos.

05-Lissos-Soughia 6

 

 

E 4 ouest, Journée 2 – Soughia – Omalos par la gorge d’Aghia-Irini

 

Départ : Soughia

Arrivée : Plateau d’Omalos

Soughia-Omalos blog 

 

Durée : 7H15 environ (compte non tenu des pauses)  Soughia – bas de la gorge : 1H00 ; remontée de la gorge : 3H00 ; Aghia-Irini – jonction plateau d’Omalos : 2H00; traversée du plateau jusqu’au hameau d’Omalos : 1H15, soit une durée totale, pauses comprises, de 8H30/9H00.

 

Dénivelés :

positif : environ 1.065 mètres (Soughia – bas de la gorge d’Aghia-Irini : 100 mètres, bas de la gorge – haut de la gorge d’Aghia-Irini : 445 mètres ; Aghia-Irini - col du plateau d’Omalos 520 mètres.

négatif : 50  mètres environ.

Compte non tenu des dénivelés intermédiaires.

 

Difficultés : Dénivelé important. Balisage correct sur le sentier. Sentier ombragé dans la gorge, peu d’ombre après Aghia-Irini mais l’altitude rafraichit la température. Quelques zones d’éboulis à franchir mais sans difficultés notables.

 

Eau/ravitaillement : Fontaines dans la gorge, une taverne en haut de la gorge d’Aghia-Irini et un kafénio à la station service du village.

 

Baignade : Pas de possibilités de baignade car le trajet s’effectue à l’intérieur des terres.

 

Hébergement à Omalos : En principe pas de problème pour vous loger car il y a cinq hôtels-tavernes à Omalos, les anxieux réserveront, voir les adresses du Routard et du Petit Futé.  Attention cependant car Omalos n’est pas un vrai village, il n’y a aucun commerce en dehors des hôtels, donc prévoir vos approvisionnements avant de partir de Soughia ou de Paléochora.

 

Plus d'informations sur cette randonnée

 

  Randonnée en Crète n°35: Soughia - Omalos par la gorge d'Aghia-Irini

06-Soughia-Aghia-Irini-22

  Ci-dessus, dans la gorge d'Aghia-Irini et ci-dessous, en direction du plateau d'Omalos.

07-Aghia-Irini-Omalos-8

 

E 4 ouest, Journée 3 - 1ère partie : Omalos – Aghia-Rouméli  par la gorge de Samaria

Les bons marcheurs partiront tôt d’Omalos et enchaineront les deux parties de cette journée. Il leur faudra près de 9H00 de marche pour arriver à Marmara-bay et une dizaine d’heures s’ils souhaitent pousser jusqu’à Loutro.

Ceux qui ont le temps où qui craignent une journée trop longue feront halte pour la nuit à Aghia-Rouméli.

 

Départ : Omalos

Arrivée 1ère partie : Aghia-Rouméli

 

Omalos-Aghia-Roumeli blog

 

 

 

Durée : 5H00 en marchant bien,  6H00 en marchant normalement (compte non tenu des pauses)  Omalos – haut de la gorge : 1H00 ; haut de la gorge –Aghia-Rouméli : 4H00/5H00 ; Vous pouvez gagner une heure en prenant les navettes qui partent des hôtels d’Omalos pour le haut de la gorge.

 

Dénivelés :

*  positif : non significatif, environ 100 mètres entre Omalos et Ksiloskalo

*  négatif : 1170  mètres environ depuis Ksiloskalo en haut de la gorge de Samaria

 

Difficulté : Sentier très bien balisé et très bien aménagé dans la gorge de Samaria, nombreux points d’eau. La descente de la gorge est très facile même pour des non-randonneurs, sous réserve d’être chaussés correctement (bonne paire de jogging longue durée, pour ceux qui ne feraient que la gorge).

 

Eau/ravitaillement en cours de route: Taverne et mini-market à Ksiloskalo - Fontaines dans la gorge.

 

Baignade : Possibilité de baignade à Aghia-Rouméli, ceux qui passeront la nuit à Aghia-Rouméli et qui préfèrent les plages calmes iront à l’est du village au début du sentier de Loutro.

 

Hébergement et restauration à Aghia-Rouméli : L’offre est abondante, d’autant que la quasi-totalité des touristes ne dorment pas à Aghia-Rouméli, donc promenez-vous dans le village et faites jouer la concurrence. Les inquiets se rassureront avec le Routard ou le Petit Futé.

 

Plus d'information sur cette randonnée:

 

Randonnée en Crète n°36: Omalos - Ormos Marmara par la gorge de Samaria  

 

 

08-Omalos 11  Le matin sur le plateau d'Omalos et dans la gorge de Samaria,  

09-Samaria-41 

  

 E 4 ouest, Journée 3 – 2ème partie (ou journée 4) : Aghia-Rouméli  - Ormos Marmara

 

Départ : Aghia-Rouméli

Arrivée : Marmara-bay (à une heure de Loutro), point de départ idéal pour remonter les gorges d’Aradéna.

Aghia-Roumeli-Loutro-blog 

 

 

 Durée : 3H45 pour Ormos Marmara, 4H45 pour Loutro.

Aghia-Rouméli-Aghios-Pavlos  1H15,  Aghios-Pavlos-Marmara-bay 2H30,. Comptez 1H00 de plus si vous souhaitez dormir à Loutro.

 

Dénivelés :

Positifs et négatifs : non significatifs, le sentier suit la côte, quelques passages nécessitent des montées et descentes un peu raides mais de courte durée.

    

Difficulté : Sentier assez bien balisé, qui s’éloigne peu de la mer, entre Aghia-Rouméli et Marmara-bay. Il peut faire très chaud sur cette partie du trajet et certaines sections du parcours sont sans ombre.

 

Eau/ravitaillement en cours de route: Taverne avec quelques chambres à Aghios-Pavlos, pas d’autres points d’eau.

 

Baignade : Nombreuses possibilités de baignades depuis Aghia-Rouméli jusqu’à Marmara-bay (Ormos Marmara). Ceux qui feraient le trajet en deux étapes pourront faire une halte prolongée à Aghios-Pavlos pour profiter de la plage et de la taverne.

 

Hébergement : Marmara-bay (Chrisostomos 6342201456) une dizaine de lits seulement dans des petites maisons sans électricité mais avec salle de bain. Un restaurant avec un groupe électrogène, une plage.....mais vous êtes au pied de la gorge d’Aradéna.

Si vous continuez le E4 vous trouverez successivement Likos, Finikas et Loutro à une heure de marche où vous trouverez aussi des hébergements (cf. Routard et Petit Futé). Des taxis-boat peuvent vous transporter entre Marmara-bay et Loutro.

 

Plus d'information sur cette randonnée:

 

Randonnée en Crète n°36: Omalos - Ormos Marmara par la gorge de Samaria  

     

10-Aghia-Rouméli-Aghios-Pavlos-14

 Ci-dessus, arrivée à Aghios-Pavlos et ci-dessous, Ormos Marmara.   

11-Aghios-Pavlos-Ormos Marmara-15

 

 

E 4 ouest, Journée 4 ou 5 –Marmara-bay (Loutro) – Chora-Sfakion par les gorges d’Aradhèna et d’Iligas.

 

Départ : Marmara-bay (à une heure de Loutro), point de départ idéal pour remonter les gorges d’Aradhèna.

Arrivée : Chora-Sfakion

  Aradhena-Sfakia blog

 

Durée : 7H30 environ (compte non tenu des pauses)  Ormos Marmara – embranchement Livaniana 1H00 ; embranchement Livaniana – embranchement Aghios-Ioannis 40 minutes ; embranchement Aghios-Ioannis - haut de la gorge d’Aradhèna : 1H35 ; soit total gorge : 3H15 ;  Aradhèna – Anopoli 1H00 ; Anopoli – haut de la gorge d’Iligas : 1H15 ; Descente de la gorge d’Iligas : 1H30 ; bas de la gorge d’Iligas à Chora-Sfakion : 0H30 ; soit un total, pauses comprises de 9H00 à 9H30.

 

Dénivelés :

*    positif : remontée de la gorge d’Aradhèna : 560 mètres.

*    négatif : 560  mètres environ

 

Compte non tenu des dénivelés intermédiaires dus au tracé du chemin.

  

Difficulté : Sentier bien balisé dans la gorge d’Aradhèna, plusieurs zones d’éboulis à franchir dans la gorge, plus physique mais moins de risques de chute dans le sens de la montée. Balisage absent ou rare entre Aradhèna et le haut de la gorge d’Iligas. La descente de la gorge d’Iligas se fait dans le lit de la rivière pratiquement non aménagé. Difficile à faire dans le sens de la montée en raison de la hauteur de certains passages.

 

Eau/ravitaillement en cours de route: Buvette à côté du pont métallique d’Aradhèna, commerces et tavernes à Anopoli. Les fanas, les amoureux des villages perdus pourront passer la nuit à Anopoli, authenticité garantie, ils se priveront d’un bon bain dans une mer cristalline !!!!

 

Baignade : Pas de possibilité de baignade en cours de route, plages à Ormos Marmara et Chora-Sfakion.

 

Hébergement à Chora Sfakion : En principe aucun problème d’hébergement dans ce village qui n’existe plus que par et pour le tourisme. Ne vous précipitez donc pas, demandez les prix et faites jouer la concurrence. Le Routard et le Petit Futé donnent quelques adresses pour les anxieux.

 

Plus d'informations sur cette randonnée:

Randonnée en Crète n°37: Marmara-bay (Loutro) – Chora-Sfakion par les gorges d’Aradhéna et d’Iligas.  

 

 

 

12-Gorge d'Aradhena-20

  Ci-dessus, la gorge d'Aradhéna et ci-dessous, vue des montagnes blanches au dessus-d'Aradhéna.   

13-Aradhena-Anopoli-Sfakia-6

14-Aradhena-Anopoli-Sfakia-32 

 ci-dessus, bas de la gorge d'Ilighas.

  

Infos pratiques:

Taxis-boat : Je vous communique aussi les téléphones des taxis-boat, pour ceux qui voudraient descendre la gorge d’Aradhèna et se faire raccompagner en taxi-boat ou remonter la gorge sans faire le sentier côtier Chora-Sfakion/Ormos Marmara.

Captain Stavros : 6973966322

Captain Ghiannis : 6944799863

Les taxis-boat desservent Loutro, Marmara et même Aghios-Pavlos.

 

Ferry : Le Daskaloghiannis dessert Loutro et Aghia-Rouméli, se renseigner sur le port pour les horaires.

 

Retour sur Héraklion ou Chania : il n’y a qu’un car par jour qui part à 7H00 du matin en direction de Vrissès et Réthimnon. Le départ s’effectue depuis la station située sur le grand parking près du port. Autrement vous pouvez retourner à Paléochora par le ferry. L’heure matinale de départ vous laissera le temps de visiter Réthimnon si vous ne repartez que tardivement d’Héraklion.

 

15 Sfakia (6)

 

Ci-dessus, vue du village de Sfakia

 

Retourner aux journées optionnelles:

Randonnée en Crète : Itinéraire n°1 - sud-ouest - journées optionnelles


Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans Itinéraires
commenter cet article
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 13:17

ATTENTION, ACHTUNG, ΠΡΟΣΟΧΗ !!!!!!!

Pour trouver une randonnée ou un site dans ce blog, cliquez sur le lien suivant et laissez-vous guider :

 

Crète - carte - liens avec les randonnées

 

Moni Koudouma (Ori Astérousias)

 

Après une randonnée difficile en voici une facile, sous réserve de disposer d’un véhicule en bon état capable de descendre et surtout de remonter du hameau d’Aghios-Ioannis jusqu'au petit village de Kapétaniana dans le massif d’Astérousia.

Cette petite randonnée, en temps de marche, vous occupera cependant toute la journée et vous fera découvrir les paysages absolument splendides des monts Astérousias qui séparent la plaine de la Messara de la mer de Lybie au centre-sud de l’île. La difficulté d’accès rebute les tour-opérateurs et la plupart des touristes ce qui préserve cette région et ne peut que nous réjouir.

 Il est également possible d’inscrire cette balade dans un circuit de deux jours depuis le plateau de Paranimfi jusqu’au monastère de Koudouma puis à Aghios-Ioannis (1er jour) et d’Aghios-Ioannis à Kapétaniana puis au plateau de Paranimfi en passant par le Kofinas, sommet des Monts Astérousias (2ème jour).

 

 

Départ : Aghios-Ioannis

Arrivée : Monastère de Koudouma

 

Facteurs influant sur la difficulté de la balade  

 

La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.

 

Dénivelé : faible

Dénivelé positif et négatif total : 150 aller soit 300 mètres pour l’aller-retour.

 

Distance : 7,7 km AR en passant par la grotte d’Aghios-Antonios.

 

Durée : 2H30 AR

 

Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses.

 

Types de voies empruntées : Sentier bien aménagé et bien balisé 100%.

 

Balisage : Balisage excellent avec des pancartes sur tout le parcours

 

Température/chaleur :  La moitié du parcours s’effectue dans une forêt de pins qui offre une ombre bienfaisante. Cependant, n’oubliez pas que la côte sud est très chaude en été.

 

Eau/ravitaillement en cours de route: Il existe une minuscule épicerie à Aghios-Ioannis ainsi que trois kafénia, il vaut cependant mieux prendre ses précautions en s’approvisionnant à Aghia-Déka ou avant.

 

Vertige : Aucun passage à risques.

 

Fréquentation du sentier : Peu de monde sur le sentier mais vous pouvez croiser quelques promeneurs. Nos amis grecs, quant à eux  préfèrent  descendre directement au monastère en empruntant une piste qui vient directement de la Messara. Ceci dit, il n’y a aucun risque et vous pouvez faire la balade seul sans problème.

 

Difficulté : (à mon avis)

Aucune difficulté si ce n’est la descente par la piste depuis Kapétaniana.

 

Equipement : Une paire de jogging est plus que suffisante, par contre un chapeau et de la crème solaire sont indispensables en été.

 

Flore/végétation : Alors que la chaine des Astérousias offre en général un paysage désolé, le monastère est entouré d’une forêt de pins très agréable. En début d’automne les asphodèles fleurissent au milieu de la caillasse.

 

Faune: rapaces,

 

Période recommandée : Mai, juin et début juillet ; mi-septembre et octobre, cependant si vous ne craignez pas trop la chaleur vous pouvez faire la balade en plein été car l’effort physique à fournir est faible.

 

Baignade : Les possibilités de baignades sont nombreuses, au monastère d’abord, construit en bordure d’un très belle plage et à Aghios-Ioannis.

 

Hébergement/restauration :

Le problème de l’hébergement ne se pose que pour ceux qui veulent faire le tour des Astérousias sur deux jours ou pour ceux qui aiment vraiment les villégiatures de bout du monde.

Hébergement possible au monastère où il existe des chambres rustiques pour les voyageurs, il faut demander aux moines, il ne semble pas possible de réserver, le lieu est apprécié des crétois  mais en dehors des périodes de congés scolaires il y a toujours de la place, dixit la brave dame qui fait le ménage. Il est prudent d’emporter un sac de couchage léger. Attention, il n’y a pas de possibilité de restauration au monastère en dehors de juillet/août.

A Aghios-Ioannis, il y a un complexe touristique créé par un promoteur grec un peu dérangé, cet établissement est actuellement fermé. Il y a aussi quelques chambres à louer, il faut s’adresser à Manolis, l’un des cinq habitants permanents du hameau et le patron de la taverne Aétos (l’aigle) qui se trouve en bordure de plage. A mon sens il vaut mieux loger à Aghios-Ioannis qu’au monastère ne serait-ce que pour les possibilités de restauration.

Un couple d’Allemands ou d’Autrichiens (j’ai la mémoire qui flanche) tient une taverne et loue quelques chambres à Ano-Kapétaniana.

  

Le trajet :

En partant d’Iraklio, prendre la route de Mirès (vallée de la Messara), à l’entrée d’Aghia-Déka prendre en direction de Vaghionia, puis de Loukia et de Kapétaniana.

 

de Kapétaniana à Aghios-Ioannis:

A Ano-Kapétaniana prendre la piste de Koudouma et après quelques centaines de mètres, tournez sur la droite en direction d’Aghios-Ioannis.

Kapétaniana-Ao-Ioannis copie

 

Il vous faudra environ 30 minutes pour parcourir les 7,9 km qui vous séparent du bord de mer situé 790 mètres plus bas en altitude. La piste est en bon état, les deux premiers km sont relativement peu pentus, par contre après un mini plateau, où se trouve une antenne-relais, la pente s’accentue et la piste plonge en lacets impressionnants vers la mer.

 

d'Aghios-Ioannis au monastère de Koudouma.

Ao-Ioannis-Koudouma copie

 

En bas de la piste vous apercevez un panneau indicateur avec une carte où figure le sentier de Koudouma. Vous n’entrez pas dans le hameau, mais vous prenez à gauche (vers l’est) sur un vaste terrain vague où vous allez pouvoir garer votre véhicule. Le sentier démarre par des escaliers qui permettent de descendre vers une plage et vers une maison en forme de moulin. Le sentier traverse un fond de gorge et remonte de l’autre coté par des escaliers  Il est parfaitement tracé et bien balisé.

Au bout d’une demi-heure environ (1,7 km) vous parvenez à l’embranchement avec le sentier qui conduit à la grotte d’Aghios-Antonios situé à 350 mètres, après l’embranchement de la grotte le sentier grimpe fortement pour parvenir à un plateau situé à 120 mètres d’altitude. Il s’enfonce dans une forêt de pins où la progression est facile. En moins d’une heure vous parvenez en vue du monastère que vous atteignez après 1H10 environ. Vous pourrez vous baigner sur la plage de monastère et vous promener dans celui-ci

Si vous n’avez pas visité la grotte à l’aller faites-le au retour, cela vous prendra 15 minutes environ.

Vous pourrez casser la croûte à Aghios-Ioannis où Manolis, 86 ans , bon pied, bon oeil, qui tient la taverne Aètos (l'aigle) vous fera une omelette et une salade.

Ne repartez pas sans avoir vu les ruines du monastère troglodyte d’Aghios-Ioannis, situé à un km à l’ouest du hameau, qui contient de magnifiques fresques.  Une frontale vous sera utile pour voir les peintures.

 

Le trajet en photos........

 

de Kapétaniana à Aghios-Ioannis

 

01 Kapetaniana0710

  Ci-dessus, le petit-village de Kato-Kapétaniana (Kapétaniana le bas) et en arrière plan la piste d'Aghios-Ioannis.

02 Kapetaniana0710  Le Kofinas, point culminant du massif des Astérousias.  03 Moni Koudouma-Kapetaniana Kato et Ano-Kapétaniana vus de la piste.    04 Moni Koudouma-Kapetaniana  Les impressionnants lacets de la piste avec en bas le hameau d'Aghios-Ioannis.   

  05 Moni Koudouma-Kapetaniana

 

06 Moni Koudouma

   Ci-dessus la piste vue du bord de mer.  07 Moni Koudouma   Piste en direction du point de départ de la randonnée.

 

 d'Aghios-Ioannis à Koudouma

   

08 Moni Koudouma

  A l'extrémité "est" du terrain vague qui peut servir de parking se trouve l'escalier qui descend vers une plage et une maison en forme de moulin.      09 Moni Koudouma Le sentier franchit la ravine et remonte sur l'autre versant.  

10 Moni Koudouma   Ci-dessus, vue en direction d'Aghios-Ioannis,   

   11 Moni Koudouma

   Le sentier, bien tracé, traverse un petit plateau en longeant la mer.      12 Moni Koudouma

 

13 Moni Koudouma  Embranchement avec le sentier de la grotte d'Aghios-Antonios. 

 

14 Moni Koudouma

Après l'embranchement le sentier grimpe vers un second plateau situé à 120 mètres d'altitude environ.    

 

15 Moni Koudouma Le chemin reste très visible et serpente dans une forêt de pins qui tranche avec l'aridité des monts Astérousias.

Après une petite heure vous voyez apparaître le monastère de Koudouma et vous commencez à descendre vers la mer.  

 

16 Moni Koudouma 

Le Monastère de Koudouma et sa plage,  

 

Le lieu est assez apprécié par les grecs qui y viennent en 4x4, rassurez-vous ce n'est pas la foule, quelques campeurs et quelques personnes dans les chambres situées à l'extérieur de l'enceinte du monastère. Les deux fois où nous y sommes allés, il n'y avait pas de possibilité de restauration, donc si vous souhaitez y dormir, il faudra prévoir des vivres.

 

 17 Moni Koudouma

 

18-1 Moni Koudouma   

18-2 Koudouma-Kerrou   

19 Moni Koudouma

 

 

20 Moni Koudouma

   

21 Moni Koudouma   22 Moni Koudouma

 

  La grotte d'Aghios-Antonios,

Sur le chemin du retour faite un détour (700 mètres) pour visiter la grotte à l'intérieur de laquelle une minuscule chapelle a été construite.

   

23 Moni Koudouma-Ag-Antonios

   

24 Moni Koudouma-Ag-Antonios   

25 Moni Koudouma-Ag-Antonios

   26 Moni Koudouma-Ag-Antonios

   

27 Moni Koudouma-Ag-Antonios 

Le hameau d'Aghios-Ioannis:

 

5 habitants permanents, mais quelques chambres à louer, c'est un lieu apprécié par les crétois en plein été, en dehors des congés scolaires, calme assuré.

 

28 Moni Koudouma

  Ci-dessus la plage et ci-dessous vue de la taverne de Manolis, ce n'est pas le Ritz ni les frères Troigros mais c'est bien sympa tout de même.

  

29 Moni Koudouma

Les ruines du monastères troglodyte d'Aghios-Ioannis:

A moins d'un km du hameau, vers l'ouest, se trouve les ruines de la chapelle et des cellules des moines construites à l'intérieur de la falaise. Elles valent le détour notamment en raison des fresques qui ornent les paroies. Prenez votre frontale, il n'y a pas de guide, ni d'électricité!!!!!

 

30 Moni Koudouma-Ag-Ioannis   

31 Moni Koudouma-Ag-Ioannis   

32 Moni Koudouma-Ag-Ioannis 

 

 

Repost 0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 19:33

ATTENTION, ACHTUNG, ΠΡΟΣΟΧΗ !!!!!!!

Pour trouver une randonnée ou un site dans ce blog, cliquez sur le lien suivant et laissez-vous guider :

Crète - carte - liens avec les randonnées

 

Ano-Assitès-Ghèristi-Rouvas-Zaros (sud-est du Psiloritis)

 

Il y a longtemps que je ne vous avais pas proposé une randonnée longue et nécessitant bonne condition physique, mais celle-ci en vaut la peine.

Elle vous ménera des coteaux plantés de vigne du sud d'Héraklion aux pentes arides du Ghéristi puis à la fraîcheur de la forêt de Rouvas pour rejoindre le charmant village de Zaros en passant par la gorge de Rouvas qui est à mon sens l'une des plus belles de Crète.

Cette marche suit le E4 dans la partie sud-est du massif du Psiloritis. Il faut disposer de deux véhicules ou d’un aimable chauffeur. Vous pouvez aussi vous inspirer de cette randonnée pour en concevoir d’autres.

Par exemple : Aller-retour jusqu’au gite de Prinos (3H45 Aller-retour pour 620 mètres de dénivelé), très beau panorama, pour une difficulté moyenne; Ascension du Gheristi : 1300 mètres de dénivelé positif, 8H30 pour l’aller retour, intéressant uniquement si vous n’avez pas la possibilité de vous faire récupérer à Zaros.

Cet itinéraire coupe aussi la piste qui va de Ghergheri à l’observatoire de Skinakas sur le plateau du Nidha (12 km de piste entre le croisement du sentier et l’observatoire).

 

Départ : Ano-Assitès (face à l’hôtel Prinos)

Arrivée : Zaros (lac de Votomou)

 

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

 

La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.

 

Dénivelé : Important

Départ: 490 mètres – Ano-Assitès

Point haut : 1660 mètres – point haut du E4- pied du Gheristi (1774 mètres)

Point bas : 400 mètres – Lac de Votomou (Zaros)

Dénivelé positif total : environ 1220 mètres

Dénivelé négatif total : environ 1310 mètres

 

Distance : 22,5 km

 

Durée : Comptez 9H30 de marche

Départ-début du sentier pour le refuge de Prinos : 1H00 ; 3,3 km ; 350 mètres de dénivelé positif ; altitude 840 mètres.

Départ- 1er panneau du E4 sur le plateau du refuge de Prinos : 2H00 ; 4,5 km ; 620 mètres de dénivelé positif ; altitude 1110 mètres.

Départ-point haut du sentier : 4H30 ; 8km ; 1220 mètres de dénivelé positif ; altitude 1660 mètres.

Départ-bas de la ravine avant la jonction avec la piste du Nidha : 6H00, 9,7km ; 330 mètres de dénivelé négatif ;  altitude 1330 mètres.

Départ-jonction avec la piste Gherghèri-Plateau du Nidha : 6H10 ; 10,3 km, altitude 1310 mètres.

Départ-Croisement avec la piste pour la forêt de Rouvas et la chapelle d’Aghios-Ioannis : 6H40 ; 12,9 km ; altitude 1310 mètres.

Départ- Chapelle Aghios-Ioannis : 7H40 ; 17,3 km ; altitude 940 mètres.

Départ- jonction avec la piste du monastère d’Aghios-Nikolaos : 8H50 ; 20,2 km ; altitude 600 mètres.

Départ-Lac de Votomou (Zaros) : 9H30 ; 22,5 km ; altitude 400 mètres.

 

Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses.

 

Types de voies empruntées : (en temps de marche) pistes de terre en bon état : 25% ; sentier pierreux, très pentu et parfois peu visible : 55%; sentier assez bien aménagé dans la gorge de Rouvas : 20%

 

Balisage : Balisage assez mauvais, voire très mauvais, avec marques du E4 parfois réduites au seul poteau sans losange, cairns et points rouges ou jaunes et noirs, souvent peu visibles sur la partie Ano-Assitès-jonction avec la piste du Nidha.

Balisage excellent avec points rouges et cairns dans la gorge dans la gorge de Rouvas.

Pas de balisage sur les pistes mais pas d’erreur possible

 

Température/chaleur : Pas d’ombre entre Ano-Assitès et la piste de la forêt de Rouvas. La piste en forêt et la gorge sont par contre bien ombragées. Evitez de faire cette randonnée éprouvante physiquement au plus chaud de l’été ou partez dès les premières lueurs de l’aube.

 

Eau/ravitaillement en cours de route: Aucune possibilité de ravitaillement entre Ano-Assitès et Zaros. Des fontaines d’eau potable existent sur l’aire de pique-nique aménagée dans la forêt de Rouvas à proximité de la chapelle d’Aghios-Ioannis. Prévoir 2,5 litres d’eau et un casse-croûte.

 

Vertige : Aucun passage à risques.

 

Fréquentation du sentier : Vous avez peu de chance de rencontrer âme-qui-vive entre le début du sentier qui mène au refuge de Prinos et la jonction avec la piste du Nidha. Compte tenu de l’état du sentier je vous déconseille fortement de tenter l’aventure seul.

 

Difficulté : (à mon avis)

Cette randonnée est assez difficile en raison de l’état du sentier pentu, pierreux, parfois peu visible. Le balisage souvent déficient ralentit la progression entre le gite de Prinos et la jonction avec la piste du Nidha

 

Equipement : De bonnes chaussures sont souhaitables en raison de l’état du sentier. Prévoir un chapeau et de la crème solaire. Une paire de jumelles peut être utile afin de lever l’incertitude sur les marques du E4. Par prudence, prendre une frontale si vous faite la balade en fin septembre ou octobre.

 

Flore/végétation : Oliviers et vigne autour d’Ano-Assitès,  maigre végétation d’épineux et de plantes aromatiques sur les flancs du Ghéristi, dominante de chênes verts dans la forêt de Rouvas, lauriers-roses dans le bas de la gorge.

 

Faune: rapaces,

 

Période recommandée : Mai, juin et début juillet ; mi-septembre et octobre à condition de partir très tôt.

 

Baignade : Pas de possibilité de baignade à proximité. Plages les plus proches vers Matala et Aghia-Galini.

 

Hébergement/restauration :

Hébergement possible à Zaros où vous pourrez apprécier la vie tranquille d’une petite bourgade de moyenne montagne. Je n’ai pas l’habitude de recommander des hôtels ou des tavernes car elles se valent souvent. Je fais une exception pour Zaros où je vous recommande l’hôtel Keramos 00 30 28940 31352 pour son excellent rapport qualité-prix. Le petit déjeuner compris dans le prix de la chambre (38 euros/ 40 en haute saison) vaut à lui seul le détour. Pour le dîner choisissez la taverne η Βεγγερα (Venghera = la veillée) qui se trouve dans la rue principale au centre du bourg et qui sert un menu original, très copieux et excellent à un prix très doux. Les deux établissements sont notés dans le Routard.

 

 

Le trajet :

 D'Ano-Assitès à la Forêt de Rouvas:

Ano-Assites-Rouvas carte

En partant d’Iraklio, prendre la route de Mirès (vallée de la Messara), sortir en direction de Vénérato, prendre à droite en direction d’Ano-Assitès. La petite route « départementale » repasse sous la route nationale Iraklio-Mirès. En arrivant à Ano-Assitès prendre à gauche en direction de Kato-Assitès et d’Aghios-Mironas (pas de pancarte), à quelques centaines de mètres de l’intersection, prendre sur la gauche une petite route bitumée qui va vers l’hôtel « Prinos », une pancarte en bois indique l’hôtel. Vous pouvez garer votre voiture sur le parking qui se trouve en face de l’hôtel.

Continuez à pied par une piste cimentée qui se dirige plein « est » vers les contreforts du Psiloritis. Vous dépassez sur votre gauche une piste indiquant la gorge d’Aghios-Charolambos, vous ignorez cette piste. Vous apercevez clairement un petit plateau à mi-hauteur de la montagne et en regardant bien vous devinez le gîte de Prinos (même nom que l’hôtel), ce plateau, d’où l’on profite d’une très belle vue, sera votre premier objectif. La piste, très pentue, dont une bonne partie est cimentée s’élève en lacets en direction du plateau. Des marques et des flèches de différentes couleurs balisent plus ou moins le chemin. Suivez les flèches jaunes et noires du E4. Vous parvenez à une clôture avec un portail grillagé qui conduit à une bâtisse qui domine la piste, vous continuez sur la piste principale. Vous arrivez à un embranchement, la piste de gauche est indiquée par des flèches bleues, vous l’ignorez et continuez sur la droite toujours en direction du plateau. Après une heure de marche et 3,3 km vous arrivez à la fin de la piste. Vous trouvez quelques abreuvoirs et une carcasse de fourgonnette qui sert de remise à un éleveur.

En bout de piste, vous apercevez une ravine qui part sur la droite en direction du plateau. Un balisage jaune est alors visible. Le E4 suit ici un ancien sentier abrupt mais assez bien dessiné qui monte vers le plateau en suivant la ravine. Il vous faudra ¾ d’heure environ pour parvenir au plateau. Une sente balisée en rouge part sur la gauche et conduit au gite. Il vous faudra repérer le premier poteau du E4 avec son losange jaune sur fond blanc, à l’autre extrémité du plateau par rapport à votre point d’arrivée, et vous diriger vers cette marque que vous atteignez après deux heures depuis le départ.

A partir de cet endroit le balisage principal sera constitué par ces poteaux. Ils sont malheureusement assez éloignés les uns des autres, certains ont perdu leur losange et d’autres ont été détruits. Je vous conseille cependant d’essayer de les repérer pour éviter de vous perdre dans des sentes tracées par les chèvres. Quelques cairns ont été édifiés entre les poteaux et aux endroits où les marques « officielles » du E4 ne sont pas visibles. Une paire de jumelles peut aider à les identifier.

La progression se poursuit sur une sente pierreuse, pentue et peu visible qui emprunte des ravines toujours dans le sens de l’ascension. En se rapprochant du sommet le sentier devient moins pentu, il s’arrondit. Le E4 passe au nord-ouest du sommet du Ghéristi avec un point haut à 1660 mètres. Si vous  souhaitez vous limiter à l’ascension du Ghéristi, il vous faudra prendre une sente, marquée par des cairns, qui part sur la droite. Il faut environ 2H30 pour gravir les 550 mètres de dénivelé qui séparent le plateau où se trouve le gite du point le plus haut du sentier.

Le E4 s’incline ensuite vers le bas et passe à droite d’une petite dépression. Vous apercevez en contrebas les pistes de Ghergheri et de Rouvas vers lesquelles vous devez vous diriger. En cherchant bien vous repérez un poteau du E4 en bordure d’une ravine très pentue qui descend vers un bois de chênes verts. Les cartes indiquent deux chemins, celui que nous avons suivi emprunte la ravine que l’on suit jusqu’au petit bois. La sente est à peine tracée et très pentue mais la roche ne roule pas. Il n’y a pas de balisage dans la ravine. L’autre sentier serait sur la gauche de la ravine en descendant.

En bas de la ravine vous pénétrez dans un petit bois de chênes verts, sur la droite vous apercevez une clôture grillagée et une zone plus ou moins cultivée. Comptez 1H30 pour atteindre la clôture depuis le début de votre descente.

Une piste longe le grillage et rejoint la piste principale Ghergheri-Plateau du Nidha (observatoire). Vous prenez la piste sur la gauche en direction de Ghergheri. Celle-ci, en excellent état, reste à une altitude de 1300 mètres environ pendant 2,5 km que vous parcourez en 1/2H pour atteindre la bifurcation avec la piste de la forêt de Rouvas. La direction de Rouvas est gravée sur une stèle, de l’autre côté de la route une mandra rénovée est entourée d’une clôture.

La piste de Rouvas descend fortement, en larges lacets, vers la forêt dans laquelle vous ne tardez pas à pénétrer.  Il vous faudra une heure environ pour parvenir à la chapelle d’Aghios-Ioannis près de l’aire de pique-nique de la forêt de Rouvas (4,4 km pour 360 mètres de dénivelé négatif).

 

De la forêt de Rouvas à Zaros par la Gorge:

(attention pour des raisons d'encombrement ce plan est présenté avec une rotation de 90° par rapport à la normale - voir direction du nord) 

gorge de rouvas carte

 

Le sentier de la gorge de Rouvas démarre en face de la chapelle, à droite d’une maison forestière en pierres, des pancartes en bois vous indiquent la direction. Le sentier de la gorge est bien aménagé et se suit sans difficultés notables.  Après une cinquantaine de minutes vous sortez de la première partie de la gorge par un sentier dont les rambardes de bois sont partiellement effondrées. Vous apercevez en contrebas une piste qui mène au monastère d’Aghios-Nikolaos. Parvenus à la piste (1H10 depuis Aghios-Ioannis) vous pouvez soit descendre par celle-ci vers le monastère en prenant à droite, soit continuer dans la gorge en prenant sur la gauche, vous franchissez  le lit à sec d’un ruisseau et poursuivez le sentier sur la droite. Le sentier reste bien visible et aménagé, après 1H30 environ vous arrivez au monastère d’Aghios-Nikolaos.

Le sentier franchit une nouvelle fois le fond de la gorge pour remonter sur la gauche en direction de Zaros et du « lac » de Votomos (Votomou au génitif). Le sentier est bien visible et se suit aisément. Après un quart d’heure environ depuis le  monastère vous parvenez au lac de Votomos où vous pourrez vous désaltérer à la terrasse de la taverne qui y est installée.

Vous pourrez soit vous faire récupérer au lac soit poursuivre à pied par la route jusqu’au village de Zaros (1,25 km) où vous trouverez « gite et couvert » pour le soir (voir hébergement).

 

Le parcours en photos:

 

01-Ano-Asites-Zaros

 Piste à la sortie d'Ano-Assitès, en regardant bien on aperçoit le gite de Prinos au bord du petit plateau qui est notre premier objectif.

 02 Ano-Assites-piste-Nidha

 

 Ci-dessus, fin de la piste et ci-dessous, le début du sentier, avec une vue magifique sur la région comprise entre le massif du Psiloritis et celui du Dikti (Lassithi).

  03 Ano-Assites-piste-Nidha 12 c1

 

 

04 Ano-Assites-piste-Nidha

 Le sentier s'élève de façon abrupte en suivant une ravine. 

 05 Ano-Assites-piste-Nidha

 

 06 Ano-Assites-piste-Nidha

   07 Ano-Assites-piste-Nidha

 Arrivée sur le petit plateau où se trouve le gite, vous avez alors  gravi 620 mètres soit la moitié de votre dénivelé total.  08 Ano-Assites-piste-Nidha 23 c1 copie

 A partir du plateau le sentier devient moins facile à suivre, il se réduit souvent à une trace peu visible qui peut se confondre avec des passages de chèvres. Il convient donc de repérer les poteaux du E4 qui malheureusement sont assez éloignés les uns des autres et dont certains sont endommagés.

09 Ano-Assites-piste-Nidha Le sentier s'élève toujours fortement en suivant des ravines. Sur la photo ci-dessus on aperçoit le gite en contrebas.   10 Ano-Assites-piste-Nidha

   11 Ano-Assites-piste-Nidha

  12 Ano-Assites-piste-Nidha

 Vous vous rapprochez du sommet pyramidal du Ghéristi (voir ci-dessous).  13 Ano-Assites-piste-Nidha

   

14 Ano-Assites-piste-Nidha 

16 Ano-Assites-piste-Nidha A proximité du sommet, la pente s'atténue, le E4 contourne la pyramide sommitale du Ghéristi par le nord.

 

17 Ano-Assites-piste-Nidha

 Vous passez alors sur l'autre versant du Ghéristi et découvrez le sud-ouest du massif. Vous traversez une petite cuvette (voir ci-dessus) et vous apercevez la piste de la forêt de Rouvas vers laquelle vous vous dirigez. Sur cette partie du sentier le balisage est très mauvais, mais vous voyez clairement votre destination

 

18 Ano-Assites-piste-Nidha

 Vous suivez une ravine très pentue et pierreuse, sans balisage, qui conduit à une forêt traversée par la piste qui va de Ghergheri au plateau du Nidha. .

  

19 Ano-Assites-piste-Nidha

 

  20 Ano-Assites-piste-Nidha

   21 Ano-Assites-piste-Nidha

Arrivé en bas de la ravine, vous entrez dans le bois de chênes verts, vous trouvez une piste sur la droite qui longe une clôture. Cette piste rejoint la piste du Nidha.    22 Ano-Assites-piste-Nidha

Vous prenez la piste sur la  gauche en direction de Ghergheri (il n'y a pas de pancarte). Vous apercevez  toute une série de sommets du massif du Psiloritis.  

23 Piste-Nidha-A-Ioannis-Rouvas En contrebas de la piste du Nidha vous voyez les lacets de la piste de la forêt de Rouvas. Après avoir peiné sur le sentier vous pouvez marcher d'un pas vif sur la piste qui est en excellent état.

 

24 Piste-Nidha-A-Ioannis-Rouvas

 Exception qui confirme la règle, l'embranchement avec la piste de la forêt de Rouvas est parfaitement indiqué. 

25 Piste-Nidha-A-Ioannis-RouvasLa piste s'enfonce rapidement dans la forêt, vous cheminez toujours d'un bon pas à l'ombre bienfaisante des arbres.  

26 Piste-Nidha-A-Ioannis-Rouvas 

Vous parvenez à la chapelle du bon Aghios-Ioannis (encore une!!!),  dernière la chapelle s'étend une vaste aire de pique-nique très prisée par les crétois qui y montent en pick-up à la saison chaude. Vous pourrez refaire votre provision d'eau aux fontaines où coulent de l'eau de source de Rouvas (en vente dans le commerce et gratuite ici...mais c'est un peu loin pour venir s'y approvisionner régulièrement).

 27 Piste-Nidha-A-Ioannis-Rouvas

Face à l'église un panneau vous indique la direction de la gorge. 

  28 Gorge-Rouvas  Le début du sentier est ombragé. Il est très bien balisé avec des marques de peinture rouge et des cairns.

 

29 Gorge-Rouvas

 

  Le sentier est bien aménagé et se suit aisément, même si certains passages commencent à se dégrader.

 

30 Gorge-Rouvas 

 

31 Gorge-Rouvas

En sortant de la première partie de la gorge, vous apercevez la piste qui conduit au monastère d'Aghios-Nikolaos (encore un!!!). 

 

32 Gorge-Rouvas  Le sentier dont les rambardes sont chancelantes descend fortement vers la piste.

33 Gorge-Rouvas 34 Gorge-Rouvas

 Je vous conseille d'igorer la piste et de continuer par le sentier pour rejoindre le monastère (tournez à gauche à l'embranchement).  35 gorges de Rouwas

  Arrivé au monastère vous retraversez le lit à sec de la rivière, et vous vous dirigez vers le lac de Votomos et vers Zaros, ci-dessous le monastère vu du sentier en direction du lac.

 

36 Gorge de Rouvas  Le sentier débouche au dessus du lac. Vous pourrez vous désaltérer à la taverne qui est installée au bord du lac.

37 Gorge de Rouvas 

  Si vous n'avez pas de chauffeur, il vous faudra une vingtaine de minutes; depuis le lac, pour rejoindre le centre du bourg de Zaros.

 

 

Repost 0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 14:31

ATTENTION, ACHTUNG, ΠΡΟΣΟΧΗ !!!!!!!

Pour trouver une randonnée ou un site dans ce blog, cliquez sur le lien suivant et laissez-vous guider :

Crète - carte - liens avec les randonnées

 

Gorge de Pefki

 

Voici une très belle randonnée à la portée de toute personne en condition physique normale. Les moins courageux ou les moins en forme se limiteront au village de Pefki, les autres monteront jusqu’à la chapelle du crucifié (Stavroménos). L’aller vers Pefki peut se faire par le fond de la gorge et le retour par un chemin de crête qui domine la gorge et vous offre des vues différentes.

 

Cet article actualise et remplace l'article publié en 2008

 

Départ/Arrivée :  Village d’Analipsi (à côté de Makrighialos)  (25 km d’Iérapétra)

Objectif : Chapelle Stavroménos (le crucifié) au dessus du village de Pefki (Πευκοι)

 

Facteurs influant sur la difficulté de la balade :

 

La pénibilité d’une marche dépendant pour l’essentiel du marcheur lui-même, il m’a semblé utile de détailler les différents points pouvant agir sur ce sentiment de difficulté, afin que mes sympathiques lecteurs puissent se forger leur opinion compte tenu de leurs aptitudes.

Suite à différentes observations pertinentes de mes lecteurs, je précise que mes appréciations sur la difficulté d’un parcours sont valables pour des adultes ou des adolescents en condition physique normale.

 

Dénivelé : moyen

Départ : Analipsi : 10 mètres

Village de Pefki : 403 mètres (embranchement du sentier de la chapelle)

Arrivée - Chapelle Stavroménos :  612 mètres

Dénivelé positif/négatif total: environ 670 mètres (village, hors chapelle : 460 mètres)

 

Distance : 13,45 km

 

Durée : Comptez 4H45 de marche

Analipsi/pont-Village de Pefki : 1H50 (5,6 km)

Village Pefki/ Chapelle : 0H40 aller/ 1H10 aller/retour

Pefki/Analipsi retour par le chemin de crête : 1H45

 

Temps donnés pour un marcheur moyen, prenant le temps de regarder le paysage et de faire des photos, mais hors pauses.

 

Types de voies empruntées : (en temps de marche) lit de rivière ou sentier plus ou moins pierreux : 55% ; piste de terre ou cimentée 43% ; route 2%.

 

Balisage : Pas de balisage avant Aspros Potamos (mais vous suivez la piste), ensuite un balisage de couleurs variées, flèches et points rouges, jaunes ou verts fluorescents, cairns.

 

Température/chaleur : La première partie offre peu d’ombre, par contre, une fois atteint la fond de la gorge, le sentier est bien ombragée. L’ascension vers la chapelle s’effectue sans ombre. Evitez donc les journées de forte chaleur si vous n’y êtes pas habitués. Rappelez-vous que la température est en général plus élevée sur la côte sud

 

Eau/ravitaillement en cours de route: Une taverne et un kafénio à Pefki où vous pourrez vous restaurer et refaire provision d’eau si vous n’en avez pas pris assez. Prenez au minimum un litre d’eau pour le trajet aller et deux litres pour l’AR.

 

Vertige : pas de passage délicat, les personnes vraiment très très sensibles jetteront un coup d’œil aux photos des échelles.

 

Fréquentation du sentier : Cette gorge est assez connue, vous avez de bonnes chances de croisez un ou deux groupes de randonneurs.

 

Difficulté : (à mon avis)

Cette randonnée est assez facile surtout si vous vous limitez au village sans aller jusqu’à la chapelle (ce qui serait dommage car la vue est magnifique). La seule difficulté peut provenir de la chaleur en début de parcours, donc ne partez pas trop tard s’il fait très chaud.

 

Equipement : De bonnes chaussures de jogging sont suffisantes, mais comme toujours, sur ce type de chemins pierreux, des chaussures de marche vous apporteront plus de confort. N’oubliez pas le chapeau ou la casquette et la crème solaire’.

 

Flore/végétation : Pins et végétation classique des gorges crétoises avec une dominante des lauriers-roses. Oliviers dans les parties cultivées. Arbres fruitiers autour du village. Epineux dans sur les flancs du piton ou s’élève la chapelle.

 

Faune: rapaces, chèvres....

 

Période recommandée : Evitez les journées les plus chaudes de l’été ou partez tôt et revenez vers 16/17H00.

 

Baignade : Un grand nombre de belles plages dans les environs. La route qui se trouve côté mer, en face de la piste pour Aspros Potamos, mène à la plage d’Analipsi. La mer est parfois assez mauvaise. Préférez alors les criques protégées comme à Achlia en revenant vers Iérapétra.

 

Hébergement/restauration :

Les trois localités d’Analipsi, Makrighialos et Goundouras regorgent d’hôtels et de studios à louer vous n’aurez que l’embarras du choix. Attention la plupart des établissements ne sont pas ouverts en Avril.

 

Le trajet :
pefki blog
   
 
 

 

En venant d’Iérapétra, dépassez Makrighialos et entrez dans Analipsi, les deux villages se touchent. Juste avant une petite côte un peu raide, une piste cimentée part sur la gauche en direction d’Aspros-Potamos (White River). Prendre cette piste en direction du hameau d’Aspros-Potamos, en fait quelques maisons restaurées par des étrangers. Vous pouvez laisser votre véhicule à l’ombre sous un pont à 500 mètres de la route asphaltée ou continuez un peu plus loin.

 

Depuis le pont, suivre la piste cimentée jusqu’à Aspros-Potamos. Prendre la piste qui monte fortement en direction d’un atelier d’artiste indiqué par une pancarte. Arrivée en haut de la côte vous trouvez les premières flèches rouges du balisage. Vous prenez la piste qui part sur la gauche en montant. Vous apercevez des pilonnes électriques qui vous serviront de repères. Dirigez vous vers eux. La pente est raide et sans ombre. Après une demi-heure depuis le pont vous atteignez le pilonne qui borde la piste. Celle-ci s’oriente vers le bas, vous arrivez à un embranchement avec un très beau pin, une piste part sur la gauche, c’est par cette piste que vous reviendrez. Pour l’instant vous continuez en descendant vers le bas de la gorge. La piste remonte ensuite en tournant. Vous arrivez à un panneau en bois avec un plan et une pancarte indiquant « Gorge ». Prenez la direction indiquée par la pancarte. Vous êtes maintenant sur un sentier pierreux mais bien visible qui vous conduit dans la gorge. Vous franchissez le lit de la rivière qui est à sec en été. Au printemps, il y a encore un peu d’eau. Le parcours devient ombragé. Le sentier bien balisé serpente dans la gorge. Vous parvenez à un passage où deux échelles métalliques ont été installées. La seconde est endommagée depuis des années mais vous pouvez passer sans difficulté. Le sentier redescend ensuite dans le fond de la gorge et passe sous un gros rocher. Peu de temps après le sentier remonte de zigzags le long de la paroi de la gorge. Au sommet vous trouvez un banc sous un grand pin et une fontaine malheureusement le robinet est cassé. Il vous aura fallu environ 1H10 pour parcourir les 3,6 km qui séparent ce point de votre point de départ.

 

Un chemin part sur la gauche et suit le sommet de la gorge, c’est ce chemin que vous suivrez au retour, pour l’heure vous continuez sur la droite en direction de Pefki.

Le sentier rejoint une piste de terre que vous suivez en direction du village. Cette piste décrit plusieurs lacets avant d’arriver sous le village. En face d’un ensemble de compteurs d’eau, vous voyez, à droite de la piste, un terrain entouré d’un grillage. Un sentier longe ce grillage sur la droite et vous permet de rejoindre la route bitumée à l’entrée de Pefki. Vous prenez la route et entrez dans le village. Il faut environ 1H50 pour atteindre le village dont le bas se situe à 400 mètres d’altitude (5,6 km depuis le pont).

Vous apercevez sur votre gauche une pancarte indiquant « Stavroménos » (le crucifié), vous prenez la ruelle qui monte en pente raide vers le haut du village. Une ruelle sur la droite conduit au restaurant « le poivrier » (η πιπεπιά), si vous avez soif ou faim, allez-y, si vous êtes encore en forme continuez vers le sommet qui se trouve 200 mètres plus haut (en dénivelé). En sortant du village vous croisez un musée du folklore. Le sentier pour la chapelle démarre à droite du musée. C’est un sentier pierreux et abrupt mais bien visible. Il rejoint une piste, près d’une belle vigne et d’une fontaine avec de l’eau fraiche. Vous êtes alors au pied du bloc rocheux où est construite la chapelle. Depuis cette année le sentier d’accès final est dallé et des rampes métalliques ont été installées pour que les yiayia (grand-mères), débarquées des 4x4 qui ont emprunté la piste, puissent y venir prier sans trop d’efforts. Il faut 30 à 40 mn pour parcourir les 1.400 mètres depuis le village et atteindre la chapelle. Vous êtes alors à 612 mètres d’altitude. Depuis le sommet vous jouissez d’une vue à 360° sur la montagne et la mer.

Vous redescendez vers le village par le même chemin. Vous avez gagné le droit de vous restaurer soit sous l’ombre douce du poivrier du restaurant soit au kafénio qui se trouve dans la rue principale du village (route).

Pour le retour reprenez la route puis le sentier que vous avez pris pour venir. A l’endroit où le sentier croise la piste que vous avez prise à l’aller, vous remarquez à droite des compteurs d’eau, en descendant, un chemin balisé de rouge. Prenez-le, il serpente entre les oliviers et vous permet de couper les lacets de la piste. Il rejoint celle-ci peu avant d’arriver au bord de la gorge. Vous reprenez le sentier de l’aller jusqu’au point où se trouve la fontaine et le banc signalés plus haut. Au lieu de redescendre dans la gorge vous continuez tout droit en empruntant un ancien chemin muletier qui longe le sommet de la gorge et vous offre des vues magnifiques de celle-ci. A la sortie de la gorge le sentier descend brusquement vers la piste et le hameau d’Aspros Potamos. Il faut environ 1H00 /1H10 pour arriver à la jonction avec la piste (3,1 km depuis Pefki).

Vous reprenez alors la même piste qu’à l’aller pour revenir à votre point de départ.

 

 

01 pefki

  Bas de la gorge.  

 

03 Pefki 0910

  Point de jonction du sentier venant du sommet de la gorge et de la piste qui descend vers l'entrée de la gorge. 

02 Pefki  Entrée de la gorge

04 Pefki 0910   

05 Pefki   

06 Pefki 0910

 

  traversée du lit de la petite rivière.

 

 

 

 

 

  

 

   

 

 

  Escalier permettant de franchir un passage délicat.

 

 

07 Pefki05

 

 

08 Pefki07  Le sentier resdescend dans le lit de la rivière et passe sous un gros rocher.

09 Pefki02En remontant vers le haut de la gorge, vous apercevez la côte.   11 Pefki16    12 Pefki 0910

  Point repos avec banc, à la jonction des sentiers haut et bas de la gorge (atteint après 1H10 environ).  13 Pefki09

Village de Pefki et piton dominé par la chapelle du Stavroménos. 

14 Pefki10 

 

15 pefki

 

  Ruelles du village avec la pancarte indiquant la direction de la chapelle.

 

16 Pefki11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           18 Pefki 0910

  Sentier montant à la chapelle.  

19 Pefki 0910  vues depuis le sentier.

20 Pefki 0910

  Le chemin menant à la chapelle depuis la piste a été aménagé.    21 Pefki13

  Chapelle du Stavroménos.     22 pefki

 Pefki et ses environs depuis la chapelle.  

23 Pefki14  Vue du côté montagne.  

24 Pefki 0910  Réconfort à l'ombre du poivrier.

25 Pefki 110508 Corinne-Lucile-Mike-Maurice 042  Chemin qui longe le sommet de la gorge en vous offrant des belles vues sur les parois percées de grottes.  

26 Pefki15   

27 Pefki17    Le sentier descend ensuite en pente abrupte pour rejoindre la piste.

 

 

 

Repost 0
Published by Richard LAMBERT - dans randonnées est
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Richard
  • Le blog de Richard
  • : Ce blog propose des itinéraires de randonnées pédestres, de balades urbaines et des informations sur la Crète, son histoire, sa géographie...
  • Contact

Recherche